Le Déséquilibre

Image de Le Déséquilibre

Son Origine


En proportion de l'évolution des forces de la Substance et de leur capacité de réception et de responsion vis-à-vis des forces manifestées de l'Impensable, est l'Équilibre cosmique.

Mais cet équilibre est encore loin d'être atteint et dans le passé comme dans le présent, le déséquilibre n'a troublé que trop souvent l'harmonie évolutive de l'Univers.

En parallèle des Formateurs le déséquilibre s'est personnifié d'abord dans un Etre plus grand que les autres qu'on appela l'Hostile, ou le Grand Hostile, puis dans une série d'êtres qui découlaient de lui et qu'on appela également les Hostiles.


Les Hostiles sont les ennemis jurés de l'Homme et sont les agents de la division. Leur but est de prendre possession de l’état physique et surtout de l'homme.

Pour certaines religion c’est le diable ou l'esprit du mal. Mais le mal n'existe pas en lui-même. Ce qu'on appelle ainsi n'est que le déséquilibre.

Lutte de l'Homme et de l'Hostile


Par la ruse et par le mensonge, par les menaces et par les promesses, par la terreur et par la violence, par tous les moyens, l'Hostile a essayé d'arracher au premier Homme sa suprématie sur l'état physique qu'il avait reçue.

La Tradition et la mythologie ont conservé le récit fidèle de cette lutte dont les livres sacrés de quelques religions nous offrent un vague souvenir, dénaturé comme toujours par l'intérêt, l'ignorance ou les traductions successives. Par exemple, le récit de la Genèse, dans la Bible, où est raconté ce que l'on appelle si improprement la chute de l'homme, et où, par une confusion voulue ou involontaire, mais source des plus funestes erreurs, le rôle de l'Hostile est attribué au grand Formateur, dont il avait essayé de prendre la similitude. Car ce fut toujours un des procédés favoris de mensonge de l'Hostile : se faire passer aux yeux de l'homme pour sa Divine Origine, et se faire adorer par lui, de façon à l'éloigner de plus en plus de la Véritable Lumière qu'il est appelé à manifester.

Cette lutte s'est terminée, non pas par la chute de l'homme, mais par une défaite passagère. Une défaite qui pourtant a été aussi le point de départ de l'évolution qu’a connu l'Humanité.

Le Triomphe de l'Homme


A mesure que cette évolution se poursuivait, le Grand Hostile, épuisé, disparaissait lentement, laissant la place à ses formations subalternes qui essayaient de continuer une lutte dont l'homme sortira triomphant.

Leurs moyens d'action sont toujours les mêmes : la crainte, la superstition, l'égoïsme, et l'ignorance – l'ignorance surtout!

La perpétuelle évolution de l’homme vers le perfectionnement des formations est le moyen éternel et naturel pour arriver à l'Immortalité intégrale.

II n'y a qu'une loi : la loi de Charité dont la forme supérieure est la Justice.

II n'y a qu'un déséquilibre : la violation de cette loi.




Revenir au début ...