La création de la NASA

La Nasa
Le 29 juillet 1958, en réponse au lancement réussi du satellite spatial soviétique Sputnik, le président Dwight Eisenhower a signé la loi sur l'aéronautique et l'espace, créant officiellement la NASA.

La NASA a été créée au sein d'une agence gouvernementale existante, la NACA, qui ne s'occupait uniquement que de l'aéronautique, puis du programme spatial initial mis au point par l'armée et l'aviation.

La NASA a été créée pour amener les États-Unis dans l'espace et se lancer en concurrent dans la nouvelle direction que prenait l'humanité en matière d'exploration de l'espace et de pénétrer dans notre système solaire.


Le président et le congrès ont établi la NASA au sein du ministère de la Défense. La raison officielle était d'empêcher les Soviétiques de voler la technologie U.S., mais certains pensent que le véritable motif de cette classification n’était pas de cacher des informations aux Soviétiques mais de les garder secrètes auprès du public américain.

Beaucoup de gens pensent que la NASA est une agence scientifique civile, mais ce n'est pas le cas. Il est dit ici même dans l'acte du Congrès qui l'a créé que tout ce qu'ils découvriront est sujet à classification, gardé secret et tenu secret du peuple américain.
 

Le rapport Brookings

Le rapport Brookings, commandé par la NASA juste après la création de la NASA, visait essentiellement à décider de ce que la NASA devrait faire si elle établissait un type de contact extraterrestre ou si elle découvrait des artefacts sur la Lune ou sur Mars, ou s’ils avaient un contact direct avec une intelligence supérieure. Et le rapport Brookings dit très précisément : « tout d’abord, ne le dites à personne ». Si vous en parlez à quelqu'un, cela brisera le tissu de notre civilisation. Cela va nous détruire.

Certains chercheurs pensent que les liens étroits entre les scientifiques fondateurs et les sociétés secrètes sont à l’origine du programme caché de la NASA. Ces sociétés secrètes reposaient essentiellement sur la conviction qu’elles descendaient directement de ces grands dieux de l’Égypte ancienne, d’Isis, d’Osiris et d’Horus, et elles considéraient que ces dieux étaient véritablement la source de leur lignée, mais aussi que ces dieux eux-mêmes venaient de l'espace.

Tout en haut, vous aviez les francs-maçons.
Vous aviez James Webb, qui était directeur de la NASA.
Vous aviez un certain Kenneth Kleinknecht, responsable du programme Mercury, du programme Apollo et du programme Gemini. Il était franc-maçon de rite écossais au 33e degré.
En dessous d'eux, vous avez l'Ordre Hermétique de l'Aube Dorée, ou des disciples d'Aleister Crowley. Des gens comme Jack Parsons ou JPL (Jet Propulsion Laboratory). Ils ont tous été rassemblés et se sont retrouvés sous le même toit, avec le même programme et le même système de croyances.

Nous voyons cette pratique de transmission du savoir à travers une société secrète remonter au temps des Illuminati qui croyaient qu’un petit nombre d’élites élues étaient assez intelligents, étaient capables de gérer ce savoir secret, mais pas la population à l’époque. La question demeure donc de savoir si cette connaissance a été transmise par des sociétés secrètes pendant des générations. Et cela peut être antérieur aux sociétés secrètes que nous connaissons à notre époque jusqu'aux temps des pharaons.

Le symbolisme du nombre 33

Comme les anciens Égyptiens, les pères fondateurs de la NASA auraient-ils pu partager la conviction selon laquelle les humains descendraient d’êtres extraterrestres ? Que savaient les membres de ces sociétés secrètes au sujet des voyages dans l'espace ? Et comment le passé ancien a-t-il influencé leur travail ? Ceux qui soupçonnent ces responsables de la NASA d'avoir des motivations cachées mettent en avant l'usage répété du nombre 33, une figure symbolique extrêmement importante dans les sociétés secrètes.

Si vous regardez la toute première piste d’atterrissage à Cape Canaveral, où la navette allait plus tard atterrir, c’était la piste 33.

Si vous regardez la rampe de lancement à White Sands, au Nouveau-Mexique, la seule rampe de lancement est la rampe numéro 33 alors qu'il n'y en a qu'une seule.

Ainsi, il semble que le numéro 33 soit omniprésent au sein de la NASA, et le fait qu’elle soit reliée à la franc-maçonnerie vous laisse plutôt perplexe. Il existe peut-être un autre symbolisme plus profond qui fonctionne.

Les logos de la NASA laissent planer une certaine confusion

Les chercheurs pensent que le lien avec les anciennes croyances égyptiennes se retrouve également dans l'emblème du programme spatial Apollo de la NASA. Ils affirment que le grand "A" dans le champ étoilé ne représente pas le dieu grec Apollon, mais Asar, le dieu égyptien plus communément appelé Osiris.

Ceci est indiqué par l'amas de trois étoiles au centre du "A", qui représente les étoiles de la ceinture d'Orion. Vous devez vous demander si des étoiles comme Orion et Sirius sont très importantes pour la NASA, car c’est là que les anciennes traditions, y compris l’égyptienne, ont dit que les dieux de l’espace venaient de là, c’est notre origine.

De même, les chercheurs soulignent que le symbole sur les patchs de la mission Mercury est presque identique à une icône majeure de l’Égypte ancienne. Si vous regardez les patchs de mission, le symbole de Mercury ressemble beaucoup à celui de l'ankh égyptien et il est assez ironique que vous ayez ce type de symbolisme égyptien dans ce qui est supposé être une représentation de Mercure le Messager.

C'est supposé être une mythologie grecque plutôt qu'une mythologie égyptienne.

Est-il possible que, à l'instar des adeptes de la théorie des anciens extraterrestres, les scientifiques de la NASA croient que des extraterrestres ont visité la Terre dans un passé lointain ? On peut peut-être trouver d'autres preuves dans les inventions du cerveau improbable derrière l'ancien officier SS du programme spatial de la NASA, Wernher Von Braun.


Partager sur facebook
Cliquez pour partager sur facebook
Retour à la catégorie : Les déviances sectaires



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.