Les poupées Luk Thep

Poupée Luk Thep
Jamais, dans nos rêves les plus fous, nous n'aurions pensé que le fait de posséder une poupée qui ressemble à Chucky deviendrait un jour une chose réelle. Mais en Thaïlande la tendance est énorme et c'est bien plus qu'une simple mode.

Les poupées s'appellent Luk Thep ou Angels Child (« enfant des anges ») et, comme beaucoup de tendances étranges, ont été rendues populaires lorsque certaines célébrités thaïlandaises ont commencé à vanter leurs bienfaits. Ce sont des poupées supposées possédées par l'esprit des enfants et les gens croient qu'elles sont porteuses de bonne fortune. Elles sont dorlotés par leurs propriétaires comme si elles étaient de véritables enfants. Ces poupées très réalistes ont d'ailleurs la taille d'un bébé humain.


Leur acheter des vêtements (des vêtements chers, bien sûr, car ces poupées possédées sont difficiles), leur donner à manger, sortir manger avec elles en ville et les emmener en avion font partie des soins et de l'alimentation de ces poupées Luk Thep.
 

Quelle est l'origine de la possession des poupées Luk Thep ?

Vous vous demandez probablement comment ces poupées deviennent possédées. Jusqu'à récemment, la tradition voulait qu'il s'agisse d'un fœtus mort. Il s'agit d'une version moderne d'un ancien rituel de médecine de sorcière thaïlandais appelé Kuman Thong, qui signifie « petit garçon doré ». Kumari Thong est la version fille. Un fœtus à naître a été enlevé à la mère (parfois mort-né, parfois par voie chirurgicale) et préservé par un sorcier, qui l’a ensuite adopté ou donné à une autre personne pour lui porter bonheur.

Les poupées sont considérées comme des porte-bonheur et sont largement supposées comme attirant la bonne fortune et les bénédictions et sont admises comme étant protectrices de leurs propriétaires de tout dommage.

Les poupées modernes sont de vraies poupées fabriquées par la collectionneuse de poupées Mae Ning, qui affirme invoquer la déesse hindoue Parvati pour insuffler aux poupées de nouvelles âmes d'enfants. Puis elle se lance dans Cabbage Patch – en leur donnant des noms et des dates de naissance.

Il n'est pas rare de voir les poupées incluses dans les portraits de famille.

Le commerce des poupées est très juteux

Grâce aux célébrités, les poupées Luk Thep de Mae Ning sont une grosse affaire juteuses et sont suffisamment populaires pour que les « parents » exigeants obligent Thai Smile Airways à leur vendre des sièges dans ses avions.

Après avoir acheté une poupée, le propriétaire l'apporte un à un moine bouddhiste qui dirige une prière et une cérémonie d'onction appelée « plook sek ».

De telles prières sont généralement utilisées pour bénir les amulettes porte chance, qui sont également populaires en Thaïlande où les anciennes croyances en magie sont encore répandues. Mais dans le cas des poupées « luk thep », c'est souvent perçu comme un moyen d'animer la poupée, où un esprit errant est invité à l'habiter et à lui donner une âme.

Au moins un restaurant à Bangkok a profité de la tendance. Neta Grill a déclaré qu'il proposait des repas pour « luk theps » au tarif enfant, ajoutant que le restaurant était « ouvert à tous les fidèles ».

Bien plus qu'un simple talisman

Plusieurs propriétaires de poupées ont déclaré à la BBC Thai que la poupée était plus qu'un talisman, ils les traitaient comme leurs propres enfants. Il est connu que les propriétaires de luk theps dépensent des sommes astronomiques d'accessoires et de bijoux coûteux pour leurs poupées.

L'anthropologue Asama Mungkornchai de l'Université Prince of Songkla de Pattani a déclaré que les poupées semblaient particulièrement populaires auprès des femmes de la classe moyenne et pourraient « répondre au besoin de maternité » de ces propriétaires. Mais le fait que beaucoup disent en avoir besoin pour avoir de la chance et de la richesse souligne également « un sentiment d'insécurité actuel dans la classe moyenne thaïlandaise, en particulier en ce qui concerne l'économie », a-t-elle ajouté.

Les autorités mettent en garde

Le Premier ministre Prayuth Chan-ocha a exhorté les Thaïlandais à ne pas se laisser emporter par la tendance et à ne pas acheter les poupées s'ils ne peuvent pas se les payer. Le prix d'une poupée peut en effet aller de 1500 bahts (50 €) à des dizaines de milliers de bahts.

La police s'est également inquiétée du fait que les vendeurs de poupées aient échappé aux taxes à l'importation et que les poupées pourraient être utilisées pour faire passer des drogues en contrebande si elles étaient autorisées dans des avions. La police de Chiang Mai a par exemple intercepté une poupée contenant 200 comprimés de la drogue récréative populaire « yaba ».

Des questions religieuses ont également été soulevées quant à la pertinence de mener des rituels bouddhistes sur les poupées. La tendance a déclenché une réaction en ligne, certains critiquant les propriétaires comme étant superstitieux.

Mais l'Office national du bouddhisme a déclaré à Thai PBS que le rituel du « plook sek » n'était pas différent des bénédictions données par les moines pour d'autres objets tels que les voitures, une pratique déjà largement acceptée. Pra Acharn Winai Thitapanyo, un moine du temple Bua Kwan connu pour ses bénédictions de poupées, a déclaré à la BBC Thai : « Comme cela ne viole pas notre discipline de moine, les moines peuvent réciter des incantations pour plaire aux gens. »


Partager sur facebook
Cliquez pour partager sur facebook
Retour à la catégorie : La conspiration de Satan



Cet article a été récemment mis à jour pour la dernière fois le . Il est très récent et nécessite peut-être quelques améliorations.

Dernières Publications

  • Les rois Toltèques
  •  
  • Les Mâcheurs
  •  
  • La vaccination
  •  
  • La direction de la prière
  •  
  • Sorcellerie et tissus social
  •  
  • Les Zandes
  •  

  • Pentagramme en feu

    Sujets sélectionnés pour vous

    Dramatic vous aime bien et a fait l'effort de sélectionner quelques articles qui pourraient également vous intéresser.

    Les superstitions

    La plupart des religions sont pures à l'origine. 🍀 Mais l'obscurantisme et les superstitions viennent les gangréner au point de les dénaturer.


    Les Ibeji, le culte des jumeaux

    Chez les Yoruba les jumeaux sont considérés comme surnaturels et un culte leur est voué avec des statuettes qu'on nomme ibeji.


    Le festival des fantômes affamés

    Les chinois croient beaucoup aux fantômes. Ils organisent même chaque année un festival en leur honneur. C'est le Yu Lan Hui chinois.



    Pentagramme en feu

    Pour en savoir plus


    Qui sommes nous ?
    Un peu d'histoire sur l'origine de ce site

    Des articles de qualité
    Découvrez quelques-uns des articles les plus complets publiés ici

    Questions fréquentes (FAQ)
    Quelles sont les missions de ce site ?

    Charte d'utilisation
    C'est là que vous trouverez aussi les bannières pour faire un lien

    Pentagramme en feu

    Un article au hasard à découvrir


    Découvrez cet article sans plus attendre pour étendre vos connaissances sur le sujet en cliquant sur le lien.

    Pentagramme en feu

    Navigation sur le site