Qui a construit la Pyramide de Khéops ?

A Gizeh, en Égypte, sur la rive ouest du Nil, se dresse la plus ancienne des sept merveilles du monde antique : la grande pyramide. Selon l’histoire reconnue, la Grande Pyramide aurait été construite vers 2500 av. J.-C. en tant que tombeau du pharaon Khéops. Cependant, la datation de la pyramide et son association avec Khéops sont entièrement basées sur des preuves découvertes en mai 1837 par l'explorateur britannique Richard Howard Vyse.

Le Colonel Vyse a essentiellement utilisé de la poudre à canon. Comme la pierre ne peut pas être datée au carbone, et aucune autre inscription, à l'exception du monogramme officiel du pharaon, n'a été trouvée sur la pyramide, cette date est restée relativement inchangée. Cependant, de nouvelles preuves découvertes dans le journal personnel du colonel Vyse ont permis aux chercheurs de remettre en question sa découverte. Certains ont même suggéré qu'il avait peut-être gravé le nom de Khéops lui-même.


Après la révélation des preuves contradictoires, en 2014, deux étudiants en archéologie de l'Université de Dresde ont passé en fraude un échantillon de la peinture utilisée dans les marquages du cartouche du roi Khéops et l'ont fait analyser par un laboratoire allemand. L'échantillon était trop petit pour permettre une datation au radiocarbone, mais les techniciens ont pu déterminer quelque chose de choquant : le pigment n'a pas été peint sur les blocs de calcaire d'origine, mais a été réparé ultérieurement avec du plâtre. Cette découverte suggère que le cartouche n'était pas original à la construction de la pyramide, mais ajouté beaucoup plus tard.

Le colonel Vyse avait dépensé près de 1,3 millions de dollars sur son expédition pour découvrir des vérités sur la grande pyramide. Est-il possible que dans son désespoir de trouver quelque chose, il ait fait l'impensable et gravé le cartouche de Khéops sur le mur de la chambre, établissant ainsi une date inexacte pour la structure ?

La Stèle de l'inventaire

Fait intéressant : ce n’est pas la seule preuve contredisant la datation de la pyramide et de l’ensemble du complexe de Gizeh. Un texte du septième siècle av. J.-C., connu sous le nom de Stèle de l'inventaire, découvert par les archéologues en 1858, décrit en détail les réparations effectuées par le Pharaon Khéops, y compris les travaux sur le Sphinx. La datation de l’ensemble du site de Gizeh pourrait-elle alors être erronée ?

En 1992, le géologue de l’Université de Boston, Robert Schoch, a suscité l’enthousiasme des égyptologues en suggérant que, sur la base des preuves de l’érosion hydrique dans l’enceinte du Sphinx, il daterait le site vers 10 500 av. J.-C. Mais immédiatement, sans même voir ses preuves, ils commencèrent à les balayer d'un revers de main en disant que « ça ne remonte pas si loin ». Schoch parlait pourtant de preuves réelles, de sciences réelles, qu’ils ne voulaient tout simplement pas entendre, car cela ne correspondait pas à leurs idées préconçues.

Comme le Sphinx, est-il possible que la Grande Pyramide soit aussi beaucoup plus ancienne que ce que les égyptologues sont prêts à admettre ? Et si oui, qui l'a construit ? Selon les écrivains arabes Ibrahim al-Maqrizi, la grande pyramide n'a pas été construite par Khéops, mais bien avant le déluge par un roi du nom de Surid. Et puis, les anciens écrivains arabes disent clairement que Surid est le même personnage que celui que la société hébraïque appelle Hénoch.

Hénoch serait le constructeur de la Grande Pyramide

Hénoch a été emporté dans les cieux par l'archange Michael. Les anges l'ont prévenu d'un cataclysme à venir et il lui a été demandé de construire la Grande Pyramide en tant que référentiel pour la connaissance qu'il avait non seulement apprise au Ciel, mais aussi toute la connaissance terrestre. Peut-être étaient-ils des êtres d'un autre monde décrits comme des anges. Peut-être que tout ce que nous savons sur l'égyptologie est faux. Et nous devons revenir en arrière et ouvrir notre imagination à la possibilité qu'il existe une autre explication impliquant en fait l'assistance des extraterrestres dans la création de la Grande Pyramide.

En novembre 2015, des chercheurs de Gizeh ont scanné la Grande Pyramide à l'aide de caméras thermiques et ont découvert deux zones anormales. Ils ont demandé au Département des antiquités de mener une enquête plus formelle dans l’espoir de trouver ce qu’ils pensaient être des chambres cachées. Alors que les scientifiques continuent de découvrir de nouvelles découvertes sur le site, pourraient-ils trébucher sur les preuves qui étayent les récits anciens ? Après tout, cela s’est déjà produit auparavant, avec la mise au jour d’un pays jadis mythique.


Partager sur facebook
Cliquez pour partager sur facebook
Retour à la catégorie : Les artefacts d'Égypte



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.