Des marques laissées par des machines

Marques d'outils
En cherchant d'autres indices qui pourraient attester de cette théorie on finit par en trouver partout car il est vrai que quand on sait ce qu'on doit chercher c'est beaucoup plus facile de trouver. On trouve de telles marques sur des statues, particulièrement au musée de Louxor. Il semble y avoir une empreinte sur le côté du derrière d'Amon à l'endroit où il rejoint le banc. L'entaille a été provoquée par un outil qui a glissé. Il s'agissait donc d'un outil très efficace et pas d'un outil en bois ou en cuivre.


Les marques laissées au sol

Chris Dunn croit aussi que les grandes dépressions dans le sol à Gizeh ne sont pas des fosses de barques comme l'affirment les archéologues mais les endroits où l'on plaçait les fameuses scies de 10 m. Les scies étaient placées dans ces cavités et débitaient les blocs de pierre avant de les placer sur la grande pyramide. Chris Dunn lance aussi l'idée de l'utilisation de machines de découpes et d'usinage des blocs de granite par ultra-son.

 
Une autre théorie sur la construction des pyramides.

Un autre mystère concerne la manière dont on soulevait des pierres pesant des tonnes pour les disposer dans une position précise. Dans les constructions modernes, pour réaliser de grands bâtiments, il faut de grands outils qui permettent de les bâtir. C'est une possibilité sur laquelle l'archéologie ne s'est jamais penchée.
 

Lire la suite ...