Le Jardin d'Éden

Peut-être que plus de preuves sur les anciens extraterrestres peuvent être trouvées dans le plus célèbre et le plus séduisant de tous les mondes perdus : le jardin d'Éden.

Pendant des siècles, archéologues, théologiens et érudits ont débattu de l'emplacement – et même de l'existence du dernier des mondes perdus – du « Jardin d'Éden biblique ». C’est ici, selon le Livre hébraïque de la Genèse, qu’un paradis a existé ; un paradis où les premiers êtres humains, Adam et Ève, ont été créés par Dieu.

Mais un tel paradis, maintenant entouré de mythes et de légendes, aurait-il réellement été un lieu réel ? Lorsque nous examinons le jardin d'Éden, nous savons qu'il existe en fait une description physique de l'endroit où il se trouvait. Il est situé dans une région où coulent quatre rivières très spécifiques. Nous pouvons donc réellement partir à la recherche de cela.

Le Jardin d'Éden et ses quatre fleuves mystérieux

Deux de ces fleuves, le Tigre et l'Euphrate, sont bien connus et traversent ce qui est l'Irak aujourd'hui. Les deux autres rivières décrites ne sont pas très claires. Les chercheurs croient maintenant que le troisième fleuve, appelé Karun, traverse l'Iran et rejoint l'Euphrate, juste au nord du golfe Persique.

Mais, en 2010, des images satellites ont révélé une rivière fossile, ou le lit d'une rivière asséchée, appelée Wadi Baton, qui traversait autrefois le nord de l’Arabie et rejoignait également l’Euphrate.

Ces deux rivières auraient-elles pu localiser les rivières Pishon et Gihon – les rivières perdues mentionnées dans la Bible – qui indiquent l'emplacement réel du jardin d'Éden ?

Lorsque vous lisez le récit dans la Genèse, il est dit que les quatre rivières ne forment qu'un seul fleuve. Une lecture très attentive indique que les deux rivières qui se trouvent aujourd'hui en Irak, le Tigre et l'Euphrate, et celle qui se trouve en Iran, le Karun, et l'ancien fleuve asséché, en Arabie, se rejoignent pour former une rivière qui est à l’emplacement approximatif du nord du golfe Persique. Et selon la Bible, cette rivière coulait à travers le Jardin d’Éden.

Les images satellite pour situer le Jardin d'Eden

En se basant sur des images de Landsat et une lecture attentive du texte hébreu, l'emplacement du jardin d'Éden pourrait se trouver sous les eaux du golfe Persique et non sur terre.

Les scientifiques pensent qu'au cours de la dernière période glaciaire, les calottes glaciaires avaient 5 km de haut et que le niveau des océans était similaire. Des études récentes suggèrent que la région du golfe Persique aurait été une plaine sèche et fertile de la taille de la Grande-Bretagne, offrant un refuge idéal à des premiers humains hors d’Afrique il y a près de 75 000 ans.

Mais alors que les calottes glaciaires ont fondu au cours de milliers d'années, les eaux de l'actuel océan Indien ont inondé le pays et formé le golfe Persique. Au cours de cette longue période, il y a eu au moins trois épisodes d'inondations très importantes.

Une grande inondation – peut-être celle décrite dans l'histoire biblique de l'arche de Noé – serait-elle vraiment responsable de la disparition du prétendu « Jardin d'Eden » ? Certains chercheurs pensent que c'est non seulement possible, mais que la preuve peut être trouvée en étudiant des textes sumériens anciens.

La preuve dans les anciens textes sumériens

La plus ancienne civilisation connue de Sumer date de 5 000 ans av. J.-C. et leur première colonie dans le sud de la Mésopotamie s'appelait Eridu. Les anciens Sumériens ont une histoire merveilleuse. Ils croyaient avoir vécu dans une région située probablement au sud de l'actuel Sumer. Et la raison pour laquelle nous le savons, c'est parce qu'ils ont dit qu'ils sont sortis de la mer.

D'anciens écrits cunéiformes qui ont survécu sur des tablettes d'argile suggèrent que les Sumériens avaient été amenés à Eridu par leur dieu Enki. Les textes cunéiformes décrivent également une race extraterrestre nommée Anunnaki qui est venue sur Terre et a créé les premiers êtres humains modernes. Adam, en sumérien ou dans une forme très précoce de sumérien, signifie « un petit établissement rural ». « Eve », cependant, n'est pas un nom sumérien. « Eve », en arabe et dans les langues sémitiques, signifie « celle qui donne naissance ».

Le mot "Eden" est un mot pré-sumérien qui signifie "en clair". Mais, selon la théorie des anciens astronautes, les récits sumériens pourraient en réalité se référer à une époque plus ancienne et à une plaine fertile et lointaine maintenant perdue sous les eaux du golfe Persique.

Le Jardin d'Eden était-il un laboratoire ?

Maintenant, la question est la suivante : le Jardin d’Éden est-il vraiment une sorte de laboratoire où certaines choses ont été créées par les anciens scientifiques de leur époque ? Eh bien, si l’humanité a été créée dans un jardin d’Éden, il est clair que quiconque l'aurait créée n’était pas un être humain, c’était quelqu'un d’autre.

Alors, est-il possible que le Jardin d'Éden se trouve ici sur la planète Terre ? Oui, mais s'agissait-il d'un lieu géographique spécifique ? Nous n'en sommes pas sûr. On est plus enclin à penser que le Jardin d’Éden était un environnement clos quelque part dans la nature, mais c’était vraiment un laboratoire où est né l’homme moderne.

Est-il vraiment possible que les premiers humains aient été créés par des extraterrestres dans ce que la Bible appelle « un jardin d'Éden » ? Dans l’affirmative, les preuves existent-elles depuis toujours, sur les tablettes cunéiformes des anciens Sumériens ? Les partisans de la théorie des anciens astronautes affirment que oui catégoriquement. Et il y a ceux qui croient qu'une telle notion incroyable est non seulement possible, mais que la preuve réside dans la poursuite des recherches sur les civilisations perdues et les mondes anciens ; une enquête qui non seulement dévoilera notre passé, mais révélera notre avenir.

Les théories de Dramatic.fr sur l'emplacement du Jardin d'Eden

Nous avons vu dans un autre article que le Jardin d’Éden pourrait avoir été un camp de travail, une prison. Quel serait le meilleur endroit pour établir une prison ? Tout simplement une île.

Mais depuis cette époque il y a eu le déluge qui a bel et bien existé. Il s'agissait en fait de la rupture d'une digue naturelle située au niveau du détroit de Gibraltar. Une grande quantité d'eau s'est engouffrée dans la Mer Méditerranée et ça a fait céder le détroit des Dardanelles et le Bosphore. Cette grande quantité d'eau a inondé la Mer Noire qui ne représentait à l'époque qu'un tiers de sa surface actuelle. Des restes d'implantations humaines, des villages, ont été découverts au fond de la Mer Noire car celle-ci a de particulier qu'elle est très acide en profondeur et le bois est conservé pendant des millénaires, comme s'il était plongé dans du formol.

Il faudrait donc chercher une île maintenant sous les eaux non loin des côtes nord de la Turquie. C'est dans cette région que devait se situer le Jardin d'Eden car ça colle parfaitement avec les directions citées dans la Bible concernant les fils d'Adam, notamment l'exil de Caïn vers l'Est, en Terre de Nod.

Caïn s'éloigna de la face de l'Éternel, et habita dans la terre de Nod, à l'orient d'Éden.
 

Cette Terre de Nod était peut-être la Georgie actuelle et l’Éden serait à chercher dans la région de Samsun en Turquie ou encore non loin d'Istanbul, dans les eaux de la Mer Noire.


Retour à la catégorie : Fouilles archéologiques



Cet article a été récemment mis à jour pour la dernière fois le . Il est très récent et nécessite peut-être quelques améliorations.