L'Inscription de Behistun

Image de L'Inscription de Behistun
Avant la découverte de Behistun Rock en 1835 par le Britannique Sir Henry Rawlinson, on connaissait très peu l'ancienne Babylone en dehors des histoires relatées dans l'Ancien Testament. Sur la face de cette énorme roche, à 400 pieds au-dessus d'une route, on trouva une inscription gravée en 516 avant J.-C. par ordre de Darius, roi de Perse, (521-485 avant J.-C.). C'était le même Darius qui a aidé à reconstruire le Temple à Jérusalem tel qu'indiqué dans le Livre d'Ezra.


Les premiers textes écrits

L'inscription contenait un long récit des conquêtes de Darius écrites dans les langues persane, élamite et babylonienne (akkadien). Il a fourni la clé pour débloquer le vaste trésor de l'ancienne littérature babylonienne. Depuis, des dizaines d'expéditions dans les ruines de la vallée du Tigre et de l'Euphrate ont déterré des centaines de milliers de tablettes et de monuments gravés de textes cunéiformes. Les dates de certains d'entre eux montrent que l'art de l'écriture était connu mille ans avant le temps de Moïse. Les découvertes les plus importantes ont été trouvées dans la région où l'histoire de la Bible a débuté. Cette région était parsemée de monticules contenant les ruines des villes anciennes. Ces monticules atteignaient souvent une hauteur de 100 pieds et couvraient les restes de 20 villes, chacune construite sur les ruines de la précédente. En creusant dans ces ruines, les archéologues ont découvert une histoire écrite confirmant constamment l'exactitude de l'Ancien Testament.

Ces premiers témoignages de l'humanité transmis sous forme écrite ne concernaient pas uniquement des actes commerciaux (les ancêtres de nos livres de comptes) mais comportaient également des formules magiques et la description de rituels.


Lire la suite ...