Ils ont fait mainmise sur Yale

Image de Ils ont fait mainmise sur Yale
L'influence de cette organisation commence à Yale, où les Skull & Bones se sont approprié des fonds universitaires pour leurs besoins personnels, laissant l'université appauvrie. Leur couverture légale, la Russell Trust Association (« Association de trust Russell »), est propriétaire de presque tous les biens immobiliers de l'université, ainsi que de la majorité des terres du Connecticut. Les Skull & Bones ont établi leur contrôle sur les revues de la faculté et du campus de Yale de telle façon que les étudiants ne peuvent ouvertement aborder le sujet. Year by year (« Année après année »), la seule publication du campus opposée à la société secrète, a déclaré au cours de sa brève période d'existence en 1873 : « Le mal mortel se développe. »


Des vœux d'allégeance indéfectibles

Un séjour d'une année dans le « tombeau » de Yale suffit à instiller une loyauté indéfectible chez les membres de la société secrète, supposés capables de punaiser leur insigne des Skull & Bones à même leur peau pour ne pas le perdre pendant la nage ou le bain. Les chevaliers (nom donné aux membres étudiants) apprennent vite que leur allégeance à la société secrète doit tout supplanter : famille, amitiés, pays, Dieu. Dès qu'ils sortent de l'école, on attend d'eux qu'ils atteignent des positions importantes, afin qu'ils puissent ensuite élever le statut de la société secrète et le prestige de leurs « frères ». Cet objectif leur a permis d'atteindre les niveaux les plus élevés de la société, à tel point qu'un historien a fait observer que, « à tout moment, l'Ordre peut contacter ses adeptes dans n'importe quel secteur de la société américaine pour qu'il fasse ce qu'il faut faire ».


Lire la suite ...