Luciférisme traditionnel et luciférisme orthodoxe

Image de Luciférisme traditionnel et luciférisme orthodoxe
Lucifériens et sataniques ne s’apprécient guère et mettent d’abord en avant leurs différences. Les adeptes du « porteur de lumière » affirment que Lucifer est un être bien plus positif que Satan.

Le culte de Lucifer

Certes, les disciples de Lucifer – qui sont également panthéistes – ne se rattachent pas au culte de Satan, ni aux enseignements laveyens ; pourtant, des similitudes existent, légitimant leur inscription dans le courant du satanisme. Tels les sataniques, ils vouent un culte à une divinité cornue supérieure souvent rattachée au Mal (Lucifer a été chassé par Dieu pour lui avoir désobéi). Tels les sataniques, ils dénoncent le « Créateur » (ou « Démiurge ») comme l’ennemi et le bourreau des hommes. Tels les sataniques, ils sont fortement contestés et suscitent frayeurs et inquiétudes. Tels les sataniques, ils s’inscrivent dans un courant doctrinal déconsidéré tant par les croyants que par les athées ou agnostiques. Et tels les sataniques, ils mettent en pratique des rituels et des cérémonies marginales inspirés de la lecture d’ouvrages fondateurs.


Le luciférisme orthodoxe

Les spécialistes du culte de Lucifer distinguent deux types de luciférisme (ou lucifellisme ou luciférianisme). Tout d’abord, la doctrine luciférienne orthodoxe. Cette doctrine est un système de croyances porté par des adeptes vénérant le personnage de Lucifer et les qualités qui lui sont propres. Ce système repose sur des héritages et sensibilités divers : le gnosticisme (qui met l’accent sur le dualisme de l’univers et le caractère maléfique du Démiurge), le schisme de l’évêque italien de Cagliari, Lucifer Calaritanus (les « lucifériens », disciples de cet évêque, étaient opposés aux tenants de l’arianisme, courant de pensée chrétien fondé par Arius au IVe siècle) et le luciférianisme traditionnel.

La doctrine orthodoxe du luciférisme se rattache principalement à cette approche traditionnelle, où Lucifer est défini comme une entité spirituelle ou comme la personnification et le symbole de la sagesse et de la connaissance. Déchu pour avoir apporté la connaissance (« la lumière ») aux hommes, tel un nouveau Prométhée (son surnom est celui de « porteur de lumière »), Lucifer fait l’objet de cérémonies d’adoration ou de vénération. Il est ainsi décrit comme le plus bel ange et le plus puissant d’entre eux. Les adeptes lucifériens, qui attendent le retour de leur messie, mettent en pratique, dans le cadre de leur culte, une nudité totale symbole du caractère égalitaire de chacun des membres.


Lire la suite ...