Les pratiques du quimbois

Image de Les pratiques du quimbois

Le quimbois se retrouve dans
différents rites et fêtes populaires.
 

On fait appel à lui pour les « protègements » qui sont des rituels de protection contre les maléfices. Ces protègements utilisent des bains et des talismans. Ces objets magiques sont préparés rituellement par des prêtres dans le but de leur conférer un pouvoir protecteur. Les talismans renferment souvent des prières et on les porte attachés avec des épingles à son slip ou à l'intérieur de son soutien-gorge.


Une autre protection est trouvée dans l'eau bénite dont les créoles font un très grand usage. Elle aurait le pouvoir de chasser le mal, de soulager les malades et de désenvoûter les personnes ensorcelées.

Les Chapelles votives se rencontrent couramment en pleine nature, dans des troncs d'arbres ou de petites cabanes construites de toute pièce pour y exposer une effigie de la vierge ou des images pieuses. Les passants viennent les fleurir et y allumer des cierges. Ce sont des lieux de culte où on pratique la prière de façon intensive.

Le soir du 31 décembre on effectue un « bain-démarré » afin que la nouvelle année chasse toute la malchance de l'année qui vient de s'écouler. Le rituel commence à minuit par une baignade à l'embouchure d'une rivière ou dans la mer. Il faut ensuite se frotter le corps avec une queue de morue pour se débarrasser des mauvaises influences de l'année écoulée. De retour à la maison a lieu la seconde phase du rituel du bain-démarré : il s'agit d'un bain de feuillages composé de plantes porteuses de prospérité.

Le quimbois regorge de nombreux charmes et envoûtements. On trouve des potions magiques d'amour aphrodisiaques et d'autres préparations plus inquiétantes. Pour envoûter une personne on dispose sur son passage (par exemple devant sa porte) un petit paquet composé de divers ingrédients (crapauds morts, patte de poulet, queue de serpent, poivre, sel, quelques herbes, ...). Si la personne enjambe le paquet elle tombe sous l'emprise du sortilège.

Manipulant l'herboristerie avec aisance, le quimbois offre toute une panoplie de médecines phytothérapiques alternatives pour soigner différents maux.

La divination fait partie intégrante du quimbois, tout comme la communication avec les ancêtres. Celle-ci s'effectue par l'intermédiaire de Saints qui ne sont rien d'autres qu'une transposition des Orishas des religions africaines.



Lire la suite ...   


Partager sur facebook