Les terroristes psychiques

Image de Les terroristes psychiques
Tout comme le harcèlement physique se nourrit de la peur et se trouve fort éloigné de toute apparence d'un véritable courage, le terroriste psychique se nourrit de la crédulité de ses victimes et est vaincu par l'intelligence.

La loi du plus fort

Lorsque l'intimidateur (physique) se confronte à un véritable courage, il cesse automatiquement d'attaquer. Au lieu de cela, il cherche à faire de l'inconnu son allié et lui propose souvent le poste de commandant en second. Si cela est refusé d'une manière respectueuse (sans éclat de voix), il acceptera probablement de reconnaître l'autre comme un chef à part entière avec sa communauté privée. C’est de cette façon que se répartissent les quartiers entre les différents gangs : par la loi de la force.


Ils baissent les bras devant les esprits forts

Le terroriste psychique, de la même façon, n'a que l'habitude de faire dans la crédulité, et non dans la force. Mais c’est au final le même fonctionnement. Confronté à un esprit autonome indépendant, il hésite. Finalement, comme pour le harcèlement physique, il rit et offre sa camaraderie : « Vous et moi, nous sommes intelligents. Nous ne sommes pas bêtes comme les autres ! » (accompagné d’un coup de coude et d’un clin d’œil conspirateur).


Lire la suite ...