Le bouddhisme mahayana

Bouddhisme mahayana
Le « Bhagavati Prajnaparamita Hridaya Sutra » (Sûtra du Cœur de la victorieuse Sagesse Transcendante) est le plus court des quarante Sûtra qui composent la Prajnaparamita.

C'est l'un des textes les plus important du bouddhisme mahayana. Il expose le principe de vacuité ou non-substantialité (Sunyata). Ce terme de « vacuité » signifie « vide d'existence propre », et non pas « vide en soi ».

L'Arya bodhisattva mahasattva Avalokita (Avalokitesvara) parla ainsi à l'ayusmat Shâriputra :
 
 

Bhagavati Prajnaparamita Hridaya Sutra

Shâriputra un fils ou une fille de noble famille,
Désireux de vivre la sagesse transcendante (Prajnaparamita),
Doit voir avec précision les cinq agrégats (skandhas).
Et leur nature propre est la vacuité de forme.
La forme est vide et le vide est forme.
La forme n'est pas différente du vide
Et le vide n'est pas différent de la forme.
Là où il y a forme il y a vacuité,
Là où il y a vacuité il y a forme;
Il en va de même pour les sensations,
Il en va de même pour les perceptions,
Pour les inclinaisons (samskâra),
Et la conscience discriminative : ce sont le vide.

Ainsi, Shâriputra,
Tous les phénomènes (dharma) ont pour nature le vide :
Ils sont sans début ni fin,
Sans souillure, ni absence de souillure
Sans diminution, ni croissance.
Par conséquent vides, sans substance.
Et ce vide n'a ni forme, ni sensation,
Ni perception, ni inclinaison (samskâra), ni conscience discriminative,
Ni œil, ni oreille, ni nez, ni langue, ni corps, ni mental,
Ni forme, ni son, ni odeur, ni goût, ni toucher, ni représentation mentale.

Pas d'élément de la vue,
Pas d'élément de connaissance mentale,
Ni d'absence de connaissance mentale.
Il n'y a pas d'Ignorance,
Et pas de victoire remportée sur l'ignorance,
Il n'y a pas de décrépitude et de mort,
Et pas de cessation de la décrépitude et de la mort.

De même il n'y a ni souffrance,
Ni origine de la souffrance,
Ni cessation de la souffrance,
Ni voie, ni compréhension,
Rien à atteindre ou ne pas atteindre.
Parce qu'il n'y a pas de réalisation.

Ainsi, pour les Bodhisattvas
Il n'y a rien qui soit à atteindre.
Ils s'en remettent à la sagesse transcendante (Prajnaparamita),
En demeurant en elle,
Sans obscurité mentale,
Et ainsi sans aucune crainte,
Et allant au-delà de toute erreur,
Ils réalisent le parfait Éveil (Nirvâna).

Tous les bouddhas du passé, du présent et du futur,
Prenant appui sur cette sagesse transcendante (Prajnaparamita),
Parviennent à l'Éveil authentique, parfait et totalement pur.

C'est pourquoi on doit connaître la sagesse transcendante (Prajnaparamita)
Comme le gand mantra,
Le mantra de la Grande Intelligence,
Le mantra ultime,
Le mantra insurpassable,
Le destructeur de toute souffrance,
Reconnu comme véridique,
La vérité inaltérable...
Ainsi se prononce le mantra de la Prajñaparamita :

Gaté, Gaté, Paragaté, parasamgaté, Bodhi Svaha !
(Allé, allé, allé au-delà, allé complètement au-delà de l'éveil, ainsi soit-il)


Les grottes de Longmen en Chine

Dans la Province du Henan, en Chine centrale, sur les rives de la rivière Yi, se trouvent 1 352 anciennes grottes appelées les grottes de Longmen. Datant de 493 après JC, elles contiennent la collection la plus spectaculaire d'art rupestre bouddhiste au monde.

Le Bouddha Amitabha, ou Bouddha de la Lumière Infinie, est l’un des plus importants du site. Il est entouré de ses deux assistants et, collectivement, ils sont connus sous le nom de Trois saints de l’Ouest.

Pour une raison quelconque, les mystères sacrés sont souvent présentés comme étant triples.

Dans le bouddhisme Mahayana, les trois guides sont Amitabha, le Bouddha de la Lumière Infinie, et ses deux compagnons, l'un représentant la sagesse et l'autre la compassion.

Il est significatif que, dans tout le monde antique, des dieux et des dirigeants apparaissent souvent dans des plans à trois. Pour une raison quelconque, la triade apparaît comme un principe divin puissant.

Quelque chose à propos de trois nous dit des informations importantes sur la complétude.
Triades Trios Trinités.

Pourquoi les cultures du monde entier ont-elles imaginé leurs chefs divins et leurs héros mythiques dans des structures de pouvoir à trois ? On peut peut-être trouver une réponse en examinant les histoires des Trois Saints et du royaume céleste du Bouddha Amitabha, appelé Terre Pure Occidentale.

La Terre Pure de l'Ouest

Dans une vie antérieure, le Bouddha Amitabha aurait été un roi qui aurait renoncé à son royaume par le biais d'une série de vœux. Et ces vœux étaient des vœux pour créer une terre de Bouddha pure. La Terre Pure de l’Ouest était supposée être réelle et exister en dehors des limites normales du temps et de l’espace.

Amitabha Buddha viendra sur votre lit de mort et vous escortera personnellement vers ce paradis occidental.

Le Bouddha Amitabha a deux assistants, deux bodhisattvas.

L'idée est que si vous en voyez trois, cela vous donne le sentiment qu'il y a beaucoup d'aide à venir. Les derniers moments de la vie sont très importants dans cette forme de bouddhisme. Ces figures sont de parfaits exemples du pouvoir des trois personnes qui se manifestent dans un enseignement sacré et permettent d’atteindre un niveau de conscience supérieur.

La Terre Pure de l’Ouest est-elle vraiment « un état d’illumination », comme le pensent les spécialistes du courant dominant ? Ou ces trois saints pourraient-ils guider le défunt vers un royaume divin, voire extraterrestre ? Des néo-évhéméristes pensent que les réponses peuvent être trouvées dans les descriptions de ce paradis spirituel.

Le bouddha Amitabha croyait qu'il s'agissait d'un lieu littéral peuplé de dieux et de déesses qui vous donneraient des connaissances et des informations. Et à cet endroit, tout le monde semble être en or, et vous avez la capacité de tout voir dans l’univers, la capacité de voyager n’importe où sur la Terre, où que vous le souhaitez.

Est-ce vraiment juste un mythe ? Ou bien le Bouddha Amitabha est-il un exemple d'extraterrestre qui a visité la Terre et qui a pu atteindre un degré d'évolution plus élevé pendant qu'il était ici et aider ensuite les autres à atteindre cet objectif ? Le Bouddha Amitabha aurait-il pu être un visiteur d'un autre monde ? Et si tel est le cas, le bouddhisme des Trois Saints de la Terre Pure pourrait-il non seulement guider les morts vers l’après-vie, mais aussi les transformer physiquement en êtres fonctionnels supérieurs, êtres dotés de capacités extraterrestres ?

Partager sur facebook
Cliquez pour partager sur facebook
Retour à la catégorie : Les connaissances ésotériques



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le , il y a moins d'un an.