Le Missel de 1962

Missel de 1962
Une réforme des liturgies de l'Église a été commencée par le Pape Pie X et achevée par Paul VI à la fin des années 1960. Avant ça, l'Église utilisait les rites dits « tridentins », du nom de la ville de Trente où se déroula le Concile de Trente jusqu'en 1563. Ce Concile imposa à l'Église romaine un rite unique et obligatoire. Il eut cours jusqu'à la réforme des années soixante. Le Missel de 1962, sous Jean XXIII, est le dernier missel de cette époque.


Le missel de 1962 n’est plus aujourd’hui la « forme ordinaire » du rite romain, mais il en est considéré comme sa « forme extraordinaire ». L'usage du rite ancien selon les livres de Jean XXIII a été complètement libéralisé par le motu proprio Summorum Pontificum en 2007 (Benoît XVI).

N'ayant presque pas changé pendant 400 ans, ce sont bien entendu les usages de la forme ancienne du rite romain qui seront préférés par les exorcistes sérieux. Les rituels tridentins prévoient notamment une consécration séparée du sel et de l'eau. La réforme des rituels romains ne fait plus de séparation, ce qui peut être préjudiciable pour un exorcisme.

L'utilisation du Pontificale Romanum, du Rituale Romanum, et du Caeremoniale Episcoporum en vigueur en 1962, est fort heureusement autorisée.

Il ne vous reste plus qu'à vous procurer ce fameux Missel de 1962 !
Tout autre grimoire de magie qui contient les formules pour préparer l'eau bénite fera aussi l'affaire.


 

Revenir au début ...