Le vide absolu

Image de Le vide absolu
Il existe une dimension immanente, un Non-Être, à partir duquel apparaît un Principe de Créateur qui « fabrique » l'ensemble total de la Création. Souvent, le non-Manifeste est défini comme Vide ou Ténèbres et il n'est pas donné à l'esprit humain le pouvoir de le comprendre. Pour les Chinois, l'immanifeste est exprimé dans le concept du Tao (d'où il a déchaîné l'Unité) ; pour les Amérindiens, c’est le Grand Mystère, le Cœur des Cieux, les Dames de Partout, qui délègue la tâche de la Création à un aspect de Lui, appelé par les Sioux Wakan-Tanka. Les Hopi d’Arizona l’appelle plutôt Taiowa, l’infinité sans origine, et Sotuknang est son neveu délégué pour rendre l'univers apparent et matériel. Pour les Grecs, c'est du Chaos qu’est née Gaïa (la Terre) et Uranos (le Ciel).


Dans la Qabbala (Cabale), l’ « immanifeste non reconnaissable » est décrit indirectement comme « trois voiles d'existence négative » interférant entre l'obscurité absolue, l’absence total de matière et la manifestation de la lumière. L’origine est AIN : « existence négative » / « rien ». De là est originaire AIN SOPH "Illimité" / "Sans fin", la latitude illimitée de l'espace à partir de laquelle AIN SOPH AUR se distingue "Lumière illimitée" qui concentre son essence en un seul point (Kether).

Le Principe du Créateur (Dieu Créateur ou Père), auquel la Manifestation est à l’origine, est souvent subdivisé en trois aspects (parfois aussi 7 ou 12). C’est le principe du plasma "patriarcal" et il émane en même temps du principe féminin de la matière-énergie ("maturité").


Lire la suite ...