Les cataclysmes

La bataille entre les Dieux

Cataclysme
Un grand nombre des récits mythiques dans la plupart des civilisations incluent une sorte d’idée qu’il existe des dieux qui sont venus sur Terre à un moment donné. Selon une interprétation, il s’agit de descriptions littérales de visiteurs de l’espace. Ce ne sont pas des dieux, mais des créatures à la pointe de la technologie qui sont venues sur la Terre dans le passé et qui ont créé l’humanité, apporté la culture sur la Terre, apporté la civilisation, puis, pour une raison quelconque, ont brusquement disparu, généralement dans une sorte de guerre entre les dieux.

Prenons le cas des cultures mésoaméricaines jadis florissantes des Aztèques et des Mayas. En l'an 1500, ils avaient presque disparu. Mais pourquoi ? Y a-t-il eu une catastrophe naturelle ? Ou y a-t-il une autre explication, plus extraterrestre ? À un moment donné, tout s'est écrasé dans un désastre cataclysmique. Et le monde, comme ils l'entendaient, a pris fin.


Et les raz de marée ont traversé les continents. Des régions entières de la planète se sont retrouvées sous l'eau. Et la construction de bâtiments mégalithiques a été également stoppée nette. C'est ce que nous voyons à certains endroits, comme au Pérou, où des blocs de granit géants ont été extraits et partiellement déplacés vers leur destination.

Tout s'est alors soudainement arrêté.
 

L'avenir de l'humanité contrôlée par une puissance supérieure

Selon la Bible et les tablettes sumériennes, un grand déluge a presque anéanti tous les êtres vivants de la surface de notre planète. Des batailles cosmiques ont été menées dans les cieux allemands et des cataclysmes géologiques menacent régulièrement l’avenir de l’humanité. Pendant des siècles, l'humanité a été confrontée à presque toutes les calamités imaginables. Mais sommes-nous seulement à la merci des forces naturelles ? Ou y a-t-il au travail une puissance encore plus élevée qui se cache derrière tout ça ?

Des millions de personnes dans le monde croient que des extraterrestres nous ont visités. Et si c'était vrai ? Les anciens extraterrestres ont-ils vraiment contribué à façonner notre histoire ? Et si oui, étaient-ils prêts à nous contrôler, à nous exterminer ou à nous préparer pour l'avenir ?

Les extraterrestres qui nous ont apparemment créés avaient la capacité et le désir de maintenir les êtres humains désunis. Ils peuvent nous contrôler et nous ne pouvons pas les contrôler. Cela fait de nous une espèce de seconde classe. Ils pourraient être plus violents que nous.

La disparition soudaine de la civilisation maya

Les mayas
Pendant près de 3000 ans, la civilisation maya a prospéré en Amérique centrale. Parmi leurs nombreuses réalisations, les anciens Mayas ont inventé un calendrier remarquablement complexe et précis. Selon les spécialistes, le calendrier a commencé le 11 août 3114 av. JC. Le premier cycle du calendrier se termine environ 5 000 ans plus tard, le 21 décembre 2012. Mais pourquoi ? Les Mayas savaient-ils quelque chose sur l'avenir de l'humanité – quelque chose que nous avons oublié ou choisi d'ignorer ? Le calendrier maya qui s'achève en 2012 a suscité beaucoup d'enthousiasme. Allait-il se produire un énorme cataclysme ou un changement sur terre ?

Ainsi, l'idée a fleurie comme quoi les peuples anciens, comme les Mayas, était parfaitement en accord avec l'univers et connaissait ce genre de vastes cycles cosmiques qui ont apparemment conduit à des changements cataclysmiques sur la planète. C'est le genre de connaissances avancées que nous ne nous attendions pas de découvrir chez eux. Où pourraient-ils avoir obtenu ce genre de connaissances ? On pourrait penser que cela viendrait d'extraterrestres.

Si nous acceptons la notion selon laquelle des êtres extraterrestres ont laissé le calendrier maya derrière eux comme une sorte d’ancien dispositif d’alerte avancé, auraient-ils pu laisser d’autres instruments astronomiques ici sur Terre ? Et si oui, c'est peut-être pourquoi était-il si important pour les anciennes civilisations de suivre les étoiles ?

 

L'Apocalypse de 2012 annoncée par les Mayas

Au sein du site archéologique de Tortuguero, au Mexique, se trouvent les ruines d'une ville maya qui a prospéré de 250 à 900 après JC. Parmi les nombreux artefacts découverts ici figurent des exemples de l'écriture maya, également connue sous le nom de hiéroglyphes maya, une langue écrite entièrement développée.

En avril 2006, l'érudit mayaniste David Stuart a déchiffré les inscriptions trouvées sur ce que l'on appelle le Monument 6. Les chercheurs pensent que le texte traduit fournit une preuve supplémentaire que le calendrier des comptes longs des Mayas se terminera le 21 décembre 2012. Selon la tradition maya, les dieux reviendront à cette date.

Vous pouvez lire gravé dans la pierre que le dieu Bolon Yokte va descendre avec gloire. Bolon Yokte était l'un des dieux créateurs Maya qui créa l'intelligence humaine. Les anciens Mayas étaient sensibles à une sagesse supérieure, à une connaissance supérieure, et leur prévision du 21 décembre, un marqueur majeur de l'ère de la Terre était un véritable aperçu de ce qui allait se passer. C'est un marqueur d'un changement dans un nouvel âge.

La civilisation maya, établie dès 2000 avant JC, a produit une architecture, une agriculture, des mathématiques et une astronomie très avancées. Mais les néoévhéméristes pensent que les exploits étonnants des Mayas pourraient être dus, en partie, au contact avec les premiers extraterrestres. Et la preuve ultime, disent-ils, réside dans la création du calendrier maya.

Les érudits s'accordent sur une date à laquelle le calendrier aurait commencé, à savoir, le 11 août 3114 av. J.-C. (13 août -3113 en notation astronomique), alors que les Mayas n'existaient même pas encore. Qu'est-ce qui les a obligés à commencer leur calendrier en 3114 av. JC ? Selon le livre de Chilam Balam, qui est le livre des prêtres jaguars, à cette époque, la route vers les étoiles descendait du ciel et les treize et neuf dieux venaient sur Terre. Ici, nous avons une référence directe à quelqu'un qui est arrivé de l'espace.

Les Mayas étaient l’une des civilisations à avoir signalé une très forte présence extraterrestre. Leurs dieux extraterrestres étaient très impliqués dans leur société et leurs sciences. La pensée, ici, est que peut-être est-ce une prophétie qui a été mise là par les extraterrestres, à travers les Mayas, dans ce calendrier, comme quoi le monde va se terminer en 2012. L'apocalypse. L'Armageddon. La fin des jours.

Mais dramatic.fr s'est livré au calcul et a constaté que dans tous les calculs menant à la date du 21 décembre 2012 on avait simplement oublié de comptabiliser les 5 jours qui ne comptent pas à la fin de chaque année maya. En ajoutant tous ces jours depuis -3113 avant J.C. on tombe alors sur l'année 2082 et non 2012 ! Ne vous croyez donc pas sauvés de la fin du monde annoncée !

Le jugement dernier

L’idée que la civilisation telle que nous la connaissons va connaître une fin tumultueuse est ancrée dans de nombreuses cultures et religions anciennes du monde entier. Ces croyances apocalyptiques sont la force motrice du dernier chapitre de la Bible, appelé Livre de l'Apocalypse. Selon le texte, un ange de Dieu est apparu à l'apôtre Jean sur l'île de Patmos et a partagé avec lui des visions de l'avenir selon lesquelles Dieu reviendrait à la fin des temps pour porter un jugement dernier sur toute l'humanité. Le livre de l'Apocalypse raconte l'avenir de l'humanité, où les anges apparaissent sur la Terre. Et l'ange punira l'humanité. Et les tremblements de terre provoquent des inondations et des catastrophes gigantesques sur la Terre.

Une autre preuve d'une Apocalypse prophétisée a été découverte en 1947 dans des grottes arides au-dessus du désert de Judée. Les archéologues ont découvert près de 900 documents qui auraient été écrits au temps de Jésus. Ce sont les manuscrits de la mer Morte. Parmi ceux-ci, l'un d'entre eux, le War Scroll, décrit de manière effrayante une future guerre apocalyptique entre les forces de la lumière et de l'obscurité.

Les manuscrits de la mer Morte parlent d'une guerre entre bons anges et mauvais anges. Invariablement, dans presque chaque littérature ancienne, vous vous retrouvez avec ces luttes cosmiques entre les forces du bien et les forces du mal. L'idée que les dieux ont des factions différentes et se combattent a parfois donné lieu à des idées telles que, peut-être qu'il y avait une ancienne guerre entre les factions extraterrestres visitant la Terre. Cela aurait fourni l’imagerie visuelle et les idées de base de certaines mythologies anciennes.

Dans la tradition judéo-chrétienne et islamique, il y avait une idée selon laquelle il y aurait une sorte de guerre finale lorsque Dieu vaincra Satan une fois pour toutes. Certaines personnes ont interprété cela comme disant que les extraterrestres reviendraient et se disputeraient une dernière fois. Mais ces avertissements d'une guerre imminente sur Terre viennent-ils réellement de Dieu ? Ou auraient-ils pu provenir d'ailleurs ? Et si l'Apocalypse annoncée devait se produire, pourrait-elle simplement faire partie d'un cycle récurrent de phénomènes naturels ?

Le raz-de-marée de 2004 en Indonésie

Un tremblement de terre sous-marin en Indonésie produisant un raz-de-marée a tué plus de 230 000 personnes en 2004 à la veille du nouvel an. Ce fut l'une des catastrophes naturelles les plus meurtrières de l'histoire. Les géologues ont déterminé que le mouvement violent des plaques tectoniques sur le fond de l'océan Indien avait créé un raz-de-marée meurtrier mesurant une hauteur de près de 30 mètres. Les tsunamis sont fondamentalement des super raz-de-marée. Et il s’agit vraiment, à son niveau le plus simple, de déterminer la quantité d’énergie injectée dans l’océan au point de générer le raz-de-marée. L'eau se déplace et forme une vague qui peut être très cohérente et voyager sur de grandes distances et finira par atteindre la côte quelque part.

Quelques jours seulement avant le désastre, plusieurs témoins oculaires ont rapporté dans le journal India Daily avoir vu d'étranges objets volants non identifiés. Des gens rapportaient avoir vu des lumières brillantes dans le ciel avant et pendant ce tsunami. Les scientifiques pensent que ce n'est peut-être que les plaques tectoniques qui se frottent et qu'il y a tellement de frictions qu'elles donnent un éclat connu sous le nom de « lueur des tremblements de terre ». Les scientifiques traditionnels étudient ces phénomènes depuis qu’ils ont été photographiés pour la première fois au Japon dans les années 1960. Mais bien qu'il existe de nombreuses théories sur leur cause, il n'y a pas encore d'explication viable.

Ce qui devient très évident, c'est que l'activité OVNI et l'activité tectonique vont de pair. Il y a énormément de questions à poser ici et la science doit en répondre à beaucoup. La question centrale est la suivante: ce phénomène OVNI n'est-il qu'un sous-produit de l'activité tectonique ?

L'éruption du Krakatoa en 1883

L’éruption la plus destructrice du Krakatoa, en 1883, est restée dans les mémoires comme celle d’une véritable apocalypse : entre le 26 et le 27 août cette année-là, l’explosion volcanique de cette montagne de feu équivaudra à 13 000 bombes d’Hiroshima, rejetant entre 10 et 20 km3 de matière dans l’air. Le tonnerre fracassant engendré par l’éruption sera entendu jusqu’au centre de l’Australie. Une vague gigantesque de plus de 40 mètres déferle sur les côtes indonésiennes, effaçant toute trace de vie humaine. L’effet d’une montée anormale des eaux sera ressenti jusqu’au golfe de Gascogne en France.

En 1883, à l’époque de « l’apocalypse » du Krakatoa, les survivants aveuglés pendant plusieurs jours par une pluie de cendres ont peut-être eu la tentation d’y voir une malédiction divine. Le 22 décembre 2018, la malédiction se produit à nouveau avec un tsunami qui dévaste les côtes du détroit de la Sonde après l'éruption d'un volcan. Mais un siècle et demi plus tard, dans le plus grand pays musulman de la planète, c’est moins vers le ciel que vers les autorités du pays que se tournent ceux qui cherchent à comprendre comment un tel désastre a pu se produire. Déjà, en septembre 2018, après le séisme et le tsunami qui ont ravagé l’île des Célèbes, des voix critiques se sont fait entendre : une alerte au tsunami n’avait-elle pas été déclenchée avant d’être curieusement annulée quelques heures plus tard ? Cette fois-ci encore, le regain d’activité de l’Anak Krakatoa (« l'enfant du Krakatoa »), avec son sommet rougeoyant de façon inquiétante, avait été remarqué depuis une semaine, bien avant le déferlement des vagues meurtrières.

En principe, l’Indonésie a depuis longtemps mis en place des instruments pour enregistrer les risques de raz-de-marée. Une prise de conscience qui remonte au plus célèbre tsunami de l’histoire récente, celui de 2004, qui à la veille du nouvel an cette année-là, avait fait au moins 230 000 morts dans plusieurs pays bordant l’océan Indien, dont 170 000 victimes dans l’archipel indonésien.

A la suite de cette catastrophe, qui avait provoqué un choc planétaire, les pays de la région ont mis en place un système d’alerte et de partage des données. Dans les eaux qui bordent l’Indonésie, plus d’une centaine de capteurs ont été notamment placés en mer pour mesurer l’activité sous-marine et la formation des vagues, permettant en principe d’alerter et d’évacuer les populations à temps. Mais il y a tout juste un an, quelques jours après un tremblement de terre qui avait dévasté l’île de Java, le porte-parole de l’Agence indonésienne de gestion des risques naturels avait concédé que les bouées d’alerte au tsunami, mal entretenues et trop souvent utilisées comme ancres par les pêcheurs locaux, « ne fonctionnaient plus ».

Sources : https://www.liberation.fr/planete/2018/12/23/l-indonesie-pays-maudit-des-tsunamis_1699476
Ainsi qu'une transcription en français de divers épisodes de la série télévisée Alien Theory.

Lire la suite ...   
Retour à la catégorie : Mystérieux



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le , il y a moins d'un an.