Les Annales Akashiques

Les Annales Akashiques
Selon Robert Bruce, le maître de la projection astrale, on trouve les Annales Akashiques dans la zone tampon entre les mondes astral et mental, en partie astral, en partie mental et, d'une certaine façon, se prolongeant dans tous les niveaux. Les Annales Akashiques sont une « bibliothèque » non physique, en quelque sorte, qui stocke une connaissance universelle. Il y a des « enregistrements » de toutes les pensées et évènements qui se sont produits, comme un énorme livre d'images infini de l'histoire mentale de l'humanité. Les annales Akashiques contiennent également des probabilités qui sont engendrées par les évènements passés, les actions et les pensées. C'est comme regarder dans le futur. Pour recueillir vous-même un semblant de sens dans les Annales Akashiques, une certaine habileté à la clairvoyance est une aide précieuse.

Si vous vous accordez (en fréquence) aux Annales Akashiques, vous verrez normalement ces évènements avec une très grande quantité d'énergie autour d'eux. Les guerres et les désastres sont les plus faciles à observer pour cette raison. L'énergie qui entoure ces évènements les fait ressortir par dessus tout le reste, les rendant plus faciles à percevoir. Si vous regardez dans le futur, la zone des probabilités, vous entrez dans un maelström de symbolisme mêlé à des événements réels.

Quelle est l'origine des annales Akashiques ?

Connaissance universelle - Akasha
Pour ceux qui ne sont pas familiers avec le sujet, les soi-disant « Enregistrements Akashiques » font référence à un concept trouvé dans le mythe entourant de nombreux enseignements spiritualistes et religieux, censés contenir « toute la connaissance de l'expérience humaine et de toutes les expériences », ainsi que l'histoire complète de le cosmos. Cette information est « écrite », tissée ou codée dans la réalité même du tissu, un état parfois appelé « éther ». Le nom lui-même est dérivé du vieux sanskrit « akasha », mot utilisé pour exprimer un terme semblable à celui de l'éther. C'est un concept d'une « substance » englobante qui imprègne toute la création.

Edgar Cayce, le grand « prophète endormi » aurait en fait acquis sa connaissance des anciennes civilisations perdues en accédant directement aux archives akashiques en état de transe, bien que cela n'ait pas été affirmé par Cayce lui-même, mais révélé plus tard dans le premier livre. Dans une série étrange appelée The Law of One, où il est indiqué que Cayce a obtenu l'information (ici encore, cette « réponse » est canalisée de la même manière), révélant que des humains accèdent parfois à de tels domaines de connaissances qui existent au-delà du seul esprit. Le passage pertinent se lit comme suit :

Nous avons déjà expliqué que l'infini intelligent est transformé en énergie intelligente à partir de la huitième densité ou de l'octave. Le complexe vibratoire à un seul son appelé Edgar a utilisé cette passerelle pour visualiser le présent, qui n’est pas le continuum que vous expérimentez, mais le complexe potentiel de mémoire sociale de cette sphère planétaire. Le terme que vos peuples ont utilisé pour cela est le « disque akashique » ou la « salle des archives ».
 

Le symbolisme omniprésent

La connaissance universelle
Le symbolisme du futur qu'on retrouve dans les enregistrements akashiques est dû aux systèmes de croyance des grandes religions. Des millions de personnes dans le monde ont cru en une forme ou une autre de prophétie pendant des milliers d'années. Que ce soit « Le Livre des Révélations » de la Bible ou les Prophéties de Nostradamus. Ces anciennes prophéties sont toutes richement imprégnées de symbolisme.

Ce symbolisme influence la façon dont les gens pensent et rêvent du futur. Ce symbolisme, à son tour, se manifeste dans les Annales Akashiques comme des représentations symboliques d'évènements futurs. Ce symbolisme est une grande aide, il facilite la consultation des Annales Akashiques.

Vous pouvez utiliser le symbolisme Akashique comme un index. Par exemple, la référence qui suit sur « les Chiens de Guerre » se comprend aisément comme représentant la guerre. « La Faucheuse » est un symbole universel de mort et de destruction. Ainsi, si vous étiez intéressés par ce genre d'évènement futur, vous vous accordez cet index symbolique de GUERRE, puis parcourez les catégories des guerres passées et futures. En dehors d'une certaine facilité de clairvoyance, une connaissance de l'histoire, de la géographie, du symbolisme religieux, des affaires courantes, des leaders mondiaux et des chefs d'États est une grande aide pour répertorier les évènements passés et futurs. Parcourir les Annales Akashiques s'apparente à feuilleter un infini album photos mental. Vous êtes bombardé par une impressionnante collection de visions et de sens du passé, du présent et des futurs probables. Vous devez sélectionner un de ces registres de pensée, vous y accorder et y entrer. Vous vivrez alors au travers d'évènements comme si vous étiez réellement là, les observant à mesure qu'ils se produisent.

Un guide est recommandé pour consulter les Annales

La consultation des Annales Akashiques peut être réalisée seul si vous en avez l'habileté, mais s'effectue normalement avec l'assistance d'un être supérieur d'un niveau d'existence plus élevé. Ceci se produit comme une sorte de visite télépathique guidée. L'énorme quantité d'informations et de broutilles est filtrée pour vous et l'enregistrement sélectionné d'évènement passés ou de probabilités futures vous est présenté de façon clairvoyante, au travers d'un lien télépathique avec le ... « bibliothécaire ».

Certains affirment être entrés dans les Annales Akashiques et y avoir trouvé quelque chose comme une bibliothèque avec de vrais livres. Le passé, présent et futur étaient enregistrés sous forme de texte dans ces livres.

Certains disent même avoir lu un enregistrement, puis y ont pénétré et éprouvé l'évènement en tant que témoin direct.

Toutes ces déclarations sont compatibles avec les Annales Akashiques. Ce sont des visites guidées assistées par un bibliothécaire lors desquelles les Annales Akashiques ont été présentées comme quelque chose de familier, facile à utiliser et à accepter.

Les travaux de Carl Jung sur l'inconscient collectif

La notion selon laquelle les humains peuvent être capables d’accéder à des informations qu’ils ne seraient pas capables d’atteindre se retrouve également dans l’étude de la psychologie, en particulier dans les travaux de Carl Jung. Dans son essai, Confrontation with the Inconscious, il note l'apparition d'un archétype qu'il appelle « Philémon », une figure masculine plus âgée à laquelle il se réfère comme guide dans ses diverses visions imaginaires. À un moment donné, Jung commence à reconnaître que les informations qui lui ont été communiquées par Philémon semblent émaner d'un autre endroit que son propre esprit :

Philémon et d’autres figures de mes fantasmes m’ont fait comprendre qu’il existe dans la psyché des choses que je ne produis pas, mais qui se produisent et ont leur propre vie. Philémon représentait une force qui n'était pas moi. Dans mes fantasmes, j'ai eu des conversations avec lui, et il a dit des choses auxquelles je n'avais pas pensé consciemment. Car j'ai clairement observé que c'était lui qui parlait, pas moi. Il a dit que je traitais les pensées comme si je les engendrais moi-même, mais que, selon lui, les pensées étaient comme des animaux dans la forêt, ou des personnes dans une pièce, ou des oiseaux dans les airs, et a ajouté : « Si vous voyiez des gens dans une pièce, vous ne penseriez pas que vous avez créé ces personnes ou que vous en étiez responsables. » C'est lui qui m'a appris l'objectivité psychique, la réalité de la psyché. Grâce à lui, la distinction s'est clarifiée entre moi et l'objet de ma pensée. Il m'a confronté de manière objective et j'ai compris qu'il y a quelque chose en moi qui peut dire des choses que je ne sais pas et que je n'ai pas l'intention de faire, des choses qui peuvent même être dirigées contre moi.

C'est en effet une notion très étrange que certains aspects de l'existence humaine puissent être enracinés dans un inconscient collectif complexe, comme le supposait Jung. Il est encore plus étrange et déroutant de penser que l’esprit humain pourrait même tirer des informations d’ailleurs… des lieux ou des plans de pensée et d’imagination qui existent au-delà de l’esprit lui-même. La prévalence de ce concept dans diverses cultures et traditions, ainsi que des allusions à des processus similaires exprimés par Jung, fournissent des notions convaincantes et stimulantes sur le fonctionnement interne de l'esprit humain et sur la réalité de l'existence de ces enregistrements Akashiques de la Connaissance Universelle.



Sources :
Robert Bruce, Traité Sur la Projection Astrale
Traduction française par Charles Imbert (1994)
Micah Hanks de mysteriousuniverse.org
Micah Hanks est un écrivain, podcasteur et chercheur dont les intérêts couvrent une variété de sujets. Ses domaines de prédilection incluent l’histoire, la science, la philosophie, l’actualité, les études culturelles, la technologie, les phénomènes inexpliqués et les moyens par lesquels la science et l’innovation pourraient influer sur l’avenir de l’humanité au cours des prochaines décennies.



Lire la suite ...   
Retour à la catégorie : Esotérisme (suite 5)



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 21 Novembre 2018, il y a moins d'un an.