L'histoire se répète. Comment tout a commencé…

Qui se souvient encore de l'histoire de la Guerre du Golfe qui a commencé le 17 janvier 1991 par l’Opération « Tempête du Désert » ?

Les États-Unis avaient fourni des armes au régime irakien, dont Saddam Hussein, président de 1980 à 1988, s’était servi pour mener une guerre brutale contre l'ennemi juré des Etats-Unis : l’Iran. Le 16 mai 1988, Hussein ordonne des bombardements dans le nord de l'Irak avec du gaz neurotoxique sur la population de son propre pays. Plus de 5.000 vies furent perdues ce seul jour-là. Les États-Unis, ainsi que des gens comme Ben Laden et Milosevic, ne protestèrent pas.


Saddam Hussein a conservé la bienveillance des États-Unis. Cela a changé seulement après l'invasion du Koweït par l'Irak en Août 1990.


World Trade Center Tour Sud
Un avion percute la Tour Sud du World Trade Center
Saddam Hussein fut soudain considéré par les Etats-Unis comme l'incarnation du mal. Le Président Bush a appelé à une intervention armée américaine au Koweït et en Irak. Mais le public n’était pas d’accord parce que les intérêts du milliardaire du pétrole Bush étaient trop évidents. Le 11 Septembre 1990, Bush a clamé un discours dans lequel il parle pour la première fois, devant un large public, du Nouvel Ordre Mondial.

La préparation de la population américaine à la guerre a soudain éclaté quand, le 10 Octobre 1990, une jeune fille koweïtienne de 15 ans s’est rendu devant le Comité des droits de l'homme du Congrès américain. Cette fille, qui a été présentée comme s’appelant « Nayirah », a rapporté qu'il y avait eu des soldats irakiens qui avaient pénétré dans un hôpital au Koweït où elle faisait un service volontaire. Ils avaient sorti les bébés des incubateurs et les avaient jeté au sol. Elle fut considérée comme un témoin oculaire de cette scène.

Le Président Bush a répété souvent cette histoire et a même mentionné le nombre de 312 enfants tués de cette façon. Amnesty International a également évoqué ce cas dans son rapport du 19 Décembre 1990.

Peu de temps après, il fut avéré que cette fille avait fait un faux témoignage devant le Congrès. « Nayirah » était en réalité la fille de l'ambassadeur du Koweït aux Etats-Unis.

En Avril 1991, Amnesty International a nié l'histoire d'horreur de l’Incubateur.

Mais ce que le monde a retenu c’est l’histoire raconté par Nayirah et les crimes commis par l’armée américaine en Irak n’ont pas été mis en avant par CNN. Voilà pourquoi presque personne a appris que les massacres qui ont été faits par les forces américaines en Irak s’élèvent à 250.000 personnes qui sont mortes dans les attaques, dont au moins 150.000 civils y compris des femmes et des enfants. Ainsi, par exemple, des gens fuyant les bombes ont été abattus en masse ou furent déchiquetés.

L'ancien secrétaire à la Défense Ramsey Clark écrit dans son livre « Desert Storm » (1993) :

« Ce fut un génocide ... L'attaque contre l'Irak était pratiquement dès le début et jusqu’à la fin qu’un crime de guerre, qui comprenait des milliers d'actes individuels criminels. »

Clark a rédigé un acte d'accusation pour crimes de guerre en 19 points à l’encontre le Président Bush, mais il a été supprimé et en grande partie caché par les médias.

Il faut savoir que les personnages principaux de la guerre du Golfe étaient le père Bush mais également le grand-père Prescott Bush, pétrolier déjà impliqué dans de nombreuses intrigues politiques, puis le secrétaire à la Défense Richard Cheney qui devint par la suite vice-président.

Après l’Opération Tempête du Désert, la paix mondiale et la sécurité sont promises, comme un prétexte hypocrite de la guerre, la manipulation et le contrôle économique des citoyens s’est installé pour supprimer toutes les voix critiques de l’opposition.

Mais tout ceci a conduit aux attentats du 11 septembre et à la seconde guerre du Golfe pour finalement donner naissance à Daesh en Syrie et en Irak.

New-York dans la brume les matin du 11 septembre 2001 avant les attentats
 

Lire la suite ...