8 doutes au sujet des attentats du 11 septembre

New-York avant le 11 septembre
Dans un premier article nous avons listé quelques doutes concernant les attentats du 11 septembre 2001 sur le World Trade Center et le Pentagone. En résumé, voici les quelques points litigieux :

1. Les traces grossières laissées par les terroristes
2. Des conclusions d'enquête trop rapides, avant même que l'enquête ne commence
3. Les prétendus terroristes islamiques avaient laissé leurs Coran dans leur voiture
4. Le passeport d'un terroriste retrouvé miraculeusement dans les décombres
5. Des films pris sur le vif par les médias, comme s'ils s'attendaient à ce que ça arrive
6. On suspecte le président Bush d'avoir visionné le film du premier impact avant 9h, avant même que les premières chaînes de télévision ne le diffuse.
 
Voici 8 autres incohérences, par rapport à ces événements tragiques, qui tendent à laisser croire à un complot de l'intérieur même des États-Unis et du gouvernement américain. A vous de juger par vous-même...

 

7. Des actions au-delà des possibilités de coordination depuis l'étranger :

Terroristes islamistes
Enlever en une heure quatre avions gros porteurs nécessite un degré d’organisation et de complexité qu'aucun groupe terroriste ne peut mener de l’étranger. Il y avait tous les systèmes de sécurité à tromper, aucun service de renseignement (FBI, CIA, Mossad, etc.) ne devait être au courant, mais c’est pratiquement impossible (surveillance par satellite, observation des communications téléphoniques et par Internet, etc.), surtout si la coordination était effectuée depuis l’Arabie Saoudite ou l’Afghanistan.

Si vous connaissez un peu le système ECHELON vous comprendrez qu'il est très difficile de passer au travers des mailles du filet car toutes les communications internationales vers les États-Unis sont épluchées, que ce soit par téléphone, télécopie, mail ou Internet. La coordination n'était possible que depuis l'intérieur des États-Unis, et encore, c'est une chose très complexe car la NSA surveille tout le monde.

Si vous ne connaissez pas encore le système ECHELON nous vous invitons sans plus tarder à lire notre article traitant du projet ECHELON.
 

8. Des aéronefs exceptionnellement vides :

Lilith
Impact du 2ème avion
Vol AA 077 : 289 places assises, 64 passagers (3/4 vide)
Vol AA 011 : 351 sièges, 92 passagers (presque 3/4 vide)
Vol UA 175 : 351 places assises, 65 passagers (4/5 vide)
Vol UA 093 : 289 places, 45 passagers (4/5 vide)

American Airlines (AA) et United Airlines (UA) volent-elles toujours avec si peu de passagers ? Si c'était le cas ils auraient fait faillite depuis longtemps ! Par conséquent, les vols occupés à moins de 50% sont généralement annulés par toutes les compagnies aériennes ou combinés avec des vols d'autres compagnies, aucune compagnie aérienne ne pouvant se permettre un tel échec. En outre, il s’agissait de parcours longue distance (de la Côte Est à la Californie), où de tels avions vides représentent une perte particulièrement importante. Il n’est généralement jamais arrivé que 75% à 80% des avions soient vides ! Mais ici, quatre machines étaient en sous-effectif en même temps ! L'utilisation moyenne de ces avions est légèrement inférieure à 21%, c'est tout simplement impensable.

Les attaques nécessitaient des avions Boeing dotés de gros réservoirs pleins (45 000 litres de kérosène par avion), mais ils étaient en grande partie vides, non pour des raisons d'humanité, mais pour empêcher les terroristes d'être submergés par 289 ou 351 personnes. Il s’agissait d’un véritable risque pour eux car avec le vol UA 093 à 4/5-vide les passagers se sont quand même battus et ça a conduit à un crash prématuré.

Quelle organisation terroriste peut prétendre détourner des avions long-courriers ravitaillés mais délibérément en sous-remplissage ?

9. Les noms des terroristes recherchés sur les listes de passagers :

Mohammed Atta video surveillance
Mohammed Atta et Abdulaziz Alomari sur une vidéo surveillance de l'aéroport de Portland
Quelques jours après les attaques, les noms de terroristes identifiés sur les listes de passagers des quatre aéronefs ont été délivrés à la presse, y compris des terroristes recherchés par le FBI, tels qu'Atta, Alomari, etc. Cela voudrait dire que tous les terroristes ont réservé leurs billets avec leur propre nom. Certains noms étaient inscrits sur les listes de personnes recherchées ! Mais personne n'a rien remarqué ...

Ou bien les systèmes de sécurité dans les aéroports sont totalement à la ramasse ou alors ces listes de terroristes présumés sont totalement bidons.

Mohammed Atta, l'un des principaux auteurs des attaques suicide du 11-Septembre, est né au Caire en 1968. Il est issu de la petite bourgeoisie égyptienne et a fait ses études à l'Université de Hambourg. Sa famille a toujours nié qu'il était l'un des auteurs des attentats et a affirmé croire qu'il était toujours en vie. En 2016, sa mère accorde la première interview à un média depuis les attaques du 11 septembre 2001. Elle affirme que son fils est toujours en vie et qu'il est détenu par les États-Unis à Guantanamo. Voir l'article du journal Le Parisien.

10. L’effondrement inattendu des deux tours du WTC :

Effondrement du World Trade Center

La version officielle explique que les tours se sont effondrées parce que les étages au-dessus des points d'impact de l'avion se sont affaissés sous leur poids sur les étages inférieurs. Dans cette explication, il faut se demander pourquoi les tours se sont brisées en poussière.

On a dit que les réservoirs de kérosène explosant de l'avion avaient fait fondre les poutres en acier. Cet acier ne fond qu'à des températures de 1300° Celsius. Cependant, la combustion d'hydrocarbures tels que le kérosène n'apporte que des températures pouvant atteindre 800 °C, et cela uniquement dans des conditions de cuisson optimales, ce que ne permet pas une construction en acier et en amiante.

Même les pompiers, en tant qu'experts, sont montés dans les tours uniquement parce qu'ils savaient qu'il n'y avait aucun danger pour eux. Il a été prouvé que la première équipe d'assaut dirigée par Orio Palmer et Ronald Bucca avait atteint le 78ème étage, c'est-à-dire au point d'impact. Ils n'ont pas signalé d'incendie à 1300 °C qui aurait ramolli l'acier et, ne voyant aucun risque d'effondrement, ils ont donc demandé des renforts. Quelques minutes plus tard, la tour s'est effondrée ! Seulement quelques mois plus tard, les familles de ces hommes ont été autorisées à entendre les enregistrements sonores des communications radio, mais sous serment de ne parler à personne de leur contenu !

L'auteur américain Eric Hufschmid explore tout cela dans son livre Time for Painful Questions.

11. Des témoins ont parlé d'explosions :

Pompier du World Trade Center
Témoignages concernant des explosions
Plusieurs survivants qui ont pu s'échapper des tours ont raconté qu'ils avaient vécu de manière indépendante lors d'interviews télévisées. Ils parlent d'explosions. Par exemple Steve Evans à la BBC :

Il y a eu une explosion, je ne pensais pas que c'était une explosion – mais les fondations de la tour tremblaient ! Et puis, quand nous étions dehors, la deuxième explosion s'est produite, puis toute une série d'autres explosions ...

Nous sommes submergés par l'ampleur de la destruction que ces explosions, cette série d’explosions, ont provoqué.

 

Un homme d'affaires afro-américain, qui a couru loin du WTC, a déclaré en direct sur la chaîne de télévision danoise DR-TV1 :

Au huitième étage, nous avons été rejetés par une énorme explosion.
 

La station allemande SAT1 a également accordé des interviews sur place à des personnes venues des tours. L'un d'entre eux était Tom Canaban, qui a été arrêté et emmené par deux agents du FBI devant la caméra.

Plusieurs pompiers avaient également entendu des explosions. Louis Cacchiolo a confié au magazine People :

J'ai emmené mes pompiers au 24e étage pour évacuer les employés de bureau, et une bombe a explosé lors de notre dernier voyage.
 

En fait, les deux tours se sont effondrées à la perfection et ont été recouvertes de poussière et de débris. Les experts en explosifs disent que cela aurait signifié un travail de haute précision pour faire s'effondrer les deux tours de cette manière. Van Romero, vice-président de l’Institut de technologie des mines au Nouveau-Mexique, était un expert reconnu qui, juste après les attentats, avait présumé que le bâtiment était sur le point de s’effondrer avec des explosifs.

12. Destruction de preuves :

Déblaiement des décombres du WTC
Déblaiement des décombres
Si les explosions, et non seulement le crash des avions, avaient réellement provoqué cet effondrement total, on pourrait alors le voir dans les décombres. Mais cette enquête n'a pas eu lieu. Au contraire, les gravats ont été éliminées le plus rapidement possible par ordre avant qu'une commission d'enquête puisse se mettre au travail ! William A. Manning, rédacteur en chef de Fire Magazine, le journal américain des pompiers, a publiquement qualifié ceci de « destruction des preuves ».

Le 6 mars 2002, la commission scientifique de la Chambre des représentants signala que les enquêtes seraient entravées du fait que « d'importants restes d'acier avaient disparu avant l'arrivée des premiers enquêteurs sur les lieux de l'accident » !

Pour le retrait rapide des débris d'acier, une seule société était responsable, la « Ste de gestion des métaux » de Newark. Rien qu'à Shanghai, plus de 50 000 tonnes de poutres en acier broyées ont été vendues comme ferraille. Grâce à son service rapide, cette compagnie d’appel a également gagné environ 3 millions de dollars.

13. Des opérations monétaires suspectes avec possible délit d'initié :

Le 26 juillet 2002, M. Larry Silverstein avait reloué les deux tours du WTC. Ceci a été réalisé grâce à la médiation de son partenaire australo-israélien Frank Lowy à des conditions très favorables. Lowy était un ami de Lewis Eisenberg, président de l'autorité portuaire de New York, une institution appartenant à l'État et propriétaire du WTC. Le spéculateur immobilier Larry Silverstein a assuré immédiatement le complexe WTC pour 3,55 milliards de dollars, qu’il récupèrera avec d’autres bonus seulement 48 jours après le contrat de location conclu avec Eisenberg, parce que le WTC n’était plus qu’une montagne de fer, d’acier et de poussière. Ceci a été annoncé publiquement par le porte-parole du service communication de son groupe immobilier, Harold Rubenstein.

Opérations monétaires autour du World Trade Center

14. Incroyable défaillance du système de sécurité du Pentagone :

À 8h45, le premier avion percute le WTC, à 9h03 le second. A 9h30, Bush parle de « guerre contre l'Amérique ». Néanmoins, à 9h47 du matin, une heure après la première attaque, un avion s'envole pour le Pentagone, le bâtiment le plus sûr au monde, doté de ses propres missiles anti-aériens et de ses systèmes d'alerte rapide. L'attaque du Pentagone n'était pourtant pas surprenante après ce qui venait de se passer à New-York.

L'avion avait dévié de son cap pendant une heure et la nation toute entière, en particulier les forces de sécurité, étaient en état d'alerte maximale depuis 9h03 au plus tard.

L'auteur français Thierry Meyssan a publié dans son livre « L'Effroyable Imposture » des photos du point d'impact de l'avion au Pentagone. Pour cela, il montre la taille de l'avion Boeing sur la photo et compare les proportions. La portée de l'avion est environ trois fois plus grande que le point d'impact relativement étroit !

Attaque sur le Pentagone 11 septembre 2001

Une controverse existe également quant aux débris d'avion qui auraient été retrouvés. Est-ce qu'un avion a réellement frappé le mur du Pentagone à cet endroit ? Des bombes ont-elles été utilisées ici aussi ? Cela expliquerait pourquoi personne n'a vu l'avion. Mais où était l'avion correspondant ? On n'a pas retrouvé de débris d'avions, pas de fuselage, pas de moteur, pas de sièges, pas de bagages ... et pas de corps !

Ce qui est surprenant c'est que le petit trou dans le mur du Pentagone pourrait parfaitement correspondre à l'impact d'un missile qui aurait perforé la ceinture de béton du Pentagone. Un avion de ligne n'aurait pas pu faire un simple trou rond sans y laisser ses ailes.





Retour à la catégorie : Les complots en secret



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 29 Décembre 2018. Il est à jour.