L'utilisation de l'urine en magie

Pot de chambre
L’urine est un remède naturel ancestral et il est redécouvert en Europe. Cinq millions d’allemands en seraient adeptes. On en compte autant en Chine et au Japon réunis. Boire un verre d’urine fraîche tous les matins vous aide à éliminer toutes les toxines et permet de vous régénérer.

Cette thérapie provient des Indes où elle est pratiquée depuis plus de 5000 ans. On en retrouve des traces mentionnées dans les Védas et Le Mahabharata qui sont les plus vieux manuscrits de la culture hindoue. Le mot utilisé est vishaghna, qui signifie littéralement « tueur de poisons », ainsi que rasayana qui signifie « élixir de jouvence ». Raktap est un autre synonyme qui signifie « qui purifie le sang et guérit les maladies de la peau ». Ces trois mots désignent en fait la même chose : l'urine.

Une thérapie du nom d'Amaroli est présente dans le Yoga Tantrique. Amar est un mot signifiant « Immortalité ». Il faut cependant le comprendre dans le sens où la personne vivra très âgée et en parfaite santé jusqu'à sa mort naturelle de vieillesse, et non de maladie. On sait que l'Inde connait un très grand nombre de centenaires, ou du moins une proportion plus importante que les autres pays une fois rapportée au nombre d'habitants.

L'eau de Shiva

Shiva
Dans les religions on appelait l'urine Shivambu, c'est-à-dire « eau de Shiva », l'une des principales divinité ; ce qui en fait l'équivalent de l'eau bénite que l'on trouve dans nos églises. La composition de l'eau bénite est généralement de l'eau et du sel. La composition de l'urine est principalement de l'eau et des sels minéraux – c'est très similaire en effet –, mais également d'autres substances dont certaines sont très actives sur la santé du corps. Ce que vous ne savez pas forcément c'est que vous avez baigné dans ce liquide à un moment de votre vie. Le liquide amniotique est en effet composé à 80% de l'urine du fœtus. Ce liquide est essentiel pour conserver le futur bébé en bonne santé pendant les neufs mois de gestation.

L'eau de Shiva n'est pas seulement utilisée en Inde. Les Moines Tibétains s'en servent, sous un autre nom, pour supporter les conditions très rudes des hauts plateaux. On dit qu'ils peuvent vivre jusqu'à 150 ans et survivre là où n'importe quel européen ne le pourrait pas. Ce n'est pas en mettant du Guronsan dans leur gourde qu'ils y arrivent, mais plutôt en buvant leur urine.

D'anciens manuscrits Chinois, Égyptiens et même Aztèques rapportent que l'urine était utilisée pour cicatriser les blessures et régénérer le corps.

Si vous pensez que toutes ces cultures sont barbares et païennes et que le christianisme a apporté la civilisation et la connaissance, sachez que même la Bible en encense les mérites dans Les Proverbes 5:15

Tu boiras les eaux de ta propre citerne, l'eau jaillissant de ton propre puits.
 

En clair : tu boiras l'eau qui coule de ton "robinet".

Et un peu plus loin, Les Proverbes 5:18

Bénie soit ta source ! Fais ta joie de la femme de ta jeunesse.
 

On peut presque comprendre cette phrase comme ceci :

Bénie soit ta source ! De ta jeunesse éternelle fais-en ta joie avec les femmes.
 

Ces deux phrases tirées des Écritures annoncent clairement que la source de l'élixir de jouvence, tant recherché par les alchimistes du Moyen-Âge, n'est autre que notre propre vessie. Et les Écritures Saintes nous encouragent à mettre à profit notre jeunesse prolongée dans la sexualité.

Mais bien sûr vous trouverez toujours quelques intégristes ou fondamentalistes qui voient le mal partout et comprendrons « femme de joie ». Ça donnerait alors :

Bénie soit ta source ! Pendant ta jeunesse profites des femmes de joie.
 

L'association des deux phrases ne veut rien dire, c'est n'importe quoi.

La Bible va même jusqu'à préciser qu'il ne faut pas faire boire son urine à un homme autre que soi-même, et la garder pour soi. Les Proverbes 5:16 et 5:17

Tes fontaines s'écouleraient au-dehors, tes ruisseaux sur les places publiques ?
Qu'ils soient pour toi seul, et non pour des étrangers avec toi !

 

L'usage médical de l'urine

Depuis très longtemps l'urine est utilisée à des fins thérapeutiques ou même cosmétiques. Les Amérindiens, les Gitans et les Esquimaux l'utilisent traditionnellement par transmission de génération en génération. Les femmes esquimaudes l'utilisent comme shampoing car ça donne plus de brillant et de corps aux cheveux. Dans les pays plus au sud c'est moins pratique car ça attirerait les mouches. Mais pour avoir de beaux cheveux soyeux, épais et moelleux c'est encore le meilleur système. C'est de loin bien plus efficace que les masques à base d'argile ou de boue.

Pline l'Ancien, un historien romain, nous rapporte que les grecs de l'Antiquité s'en servaient pour soigner les maladies de peau et des blessures telles que morsures, brûlures et autres cicatrices. Le pouvoir désinfectant sur les petites plaies est indéniable.

Au XVIIIe siècle les dentistes s'en servaient comme rince-bouche désinfectant afin d'éliminer toutes les bactéries après un arrachage de dent.

Johann Heinrich Zedler, l'éditeur allemand, publie en 1747 dans son grand lexique universel complet une liste de remèdes à base d'urine, bien souvent de l'urine de vache. Il affirme que des substances utiles sont présentes dans l'urine des humains et des animaux. Il n'a pas vraiment tort sur ce point. L'urine humaine aurait selon lui des propriétés fortifiantes et curatives adaptées à de nombreuses affections. Il dresse ensuite une liste des maux qui peuvent être soignés par des préparations à base d'urine. On y va des inflammations de la gorge à la chute des cheveux. C'est très instructif.

Faire la différence entre l'urine fraîche et l'urine vieillie

Urine fraîche
Urine fraîche
Attention ! L'urine vieillie ne doit pas être ingérée. Elle contient en effet de l'ammoniac et elle est destinée à d'autres usages. On connaît tous la réputation de l'ammoniac comme détachant et détergent. C'est pourquoi les romains utilisaient l'urine vieillie pour les lessives. Les romains allaient même jusqu'à la collecter dans les toilettes publiques et dans des récipients disposés le long des murs.

L'urine vieillie est bonne également pour se laver le corps et les cheveux. Les (al)chimistes ont démontré que mélangée à une matière grasse, l'urine donne immédiatement un savon blanc.

Seule l'urine fraîche peut être bue, soit refroidie, soit encore chaude. Cependant il ne faut pas la boire après chaque miction car la concentration en éléments actifs deviendrait trop élevée, et en particulier l'urée qui est poison.

L'urine fraîche est composée à 95% d'eau, à 2.5% d'urée et on trouve dans les 2.5% restant un mélange de sels minéraux, d'hormones et d'enzymes. Le foie débarrasse le corps des matières toxiques par la voie des intestins alors que l'urine est le résultat du filtrage du sang par les reins.

L'urine utilisée par les chamanes pour la prise d'hallucinogènes

Ce site étant dédié à la magie, après ces quelques paragraphes de présentation nous abordons là le cœur du sujet : l'utilisation de l'urine pour la prise d'hallucinogènes et de substances psychotropes.

Les riches

A partir d'un certain âge le foie n'est plus aussi bien équipé pour éliminer les matières toxiques.

Les plus riches pouvaient autrefois bénéficier des effets de certains champignons hallucinogènes en les faisant d'abord consommer par des plus jeunes. Ils n'avaient alors qu'à boire l'urine de ces jeunes hommes pour bénéficier des effets hallucinatoires des plantes sans en subir les inconforts qui pouvaient les rendre malades (intoxication alimentaire). C'était très répandu et les jeunes junkies se trouvaient facilement car ils étaient payés pour consommer alors que de nos jours c'est l'inverse.

On retrouve cette pratique dans des rituels de magie celtique :

« Pour exécuter leurs rituels, les druides les plus âgés se mettaient en état de transe en recourant à des champignons dits "magiques", qui induisaient un état hallucinatoire. Mais ces champignons contenaient aussi des substances toxiques aptes à inhiber le processus et endommager le foie. Les druides faisaient donc consommer les champignons hallucinogènes par de jeunes gens dont le foie filtrait les substances toxiques. Les substances hallucinogènes, non toxiques en elles-mêmes, étaient dans le sang et passaient ensuite dans l'urine des jeunes consommateurs. Les vieux druides buvaient alors cette urine et atteignaient ainsi sans danger un état de conscience modifiée. »
 

Source : L'élixir de vie : Guide complet de l'urinothérapie par Coen van der Kroon, parut en 2005 chez Jouvence.

Les pauvres

Chez les chamanes de Sibérie, avant l'arrivée de la Vodka, il n'existait aucune autre drogue hallucinogène que celle tirée des champignons. Les champignons étaient consommés suivant différentes techniques :
séchés au soleil puis mâchouillés
séchés puis mis en décantation dans de l'eau portée à ébullition
décoction dans du lait de renne
en tisane dans du jus de plantes sucrées

Les plus pauvres ne disposaient pas de ces champignons. Ils attendaient autour des huttes des plus riches qu'ils sortent pour uriner ; ils recueillaient leur urine dans un bol de bois et s'en abreuvaient avidement, car elle conservait certaines des vertus du champignon hallucinogène.

Le champignon le plus utilisé était l'amanite tue-mouche (Amanita muscaria). Ce champignon contient de l’acide iboténique, du muscimol et de la muscazone. L’amanite tue-mouches est responsable d’une intoxication où dominent les symptômes neuropsychiques, il s'agit du syndrome myco-atropinien. Les symptômes se déroulent en deux phases :
1) euphorie, hallucinations, troubles du comportement.
2) période de torpeur qui peut aller jusqu'au coma.

L’amanite panthère provoque une intoxication du même type.

Nous vous déconseillons fortement de tenter de consommer directement ces champignons qui peuvent vous conduire au coma et à la mort

Boire l'urine d'un homme qui en a consommé est moins dangereux à condition d'attendre plusieurs heures afin d'être certain qu'il n'entre pas dans un coma profond.

L'urine et ses principes dans l'élixir de jouvence

Même en admettant que des substances toxiques soient présentes dans l'urine, cela ne signifie pas nécessairement que leur ingestion soit nocive. Elles peuvent être utilisées pour élaborer des anticorps qui rétablissent l'équilibre de l'organisme.

Dans le cas de certaines maladies il arrive que certaines substances essentielles soient mal assimilées par l'organisme et éliminées par les reins. Réabsorber ces substances permet d'en augmenter la quantité dans l'organisme et ainsi de s'approcher de la quantité optimale dont nous avons besoin. Si l'organisme les rejettes tout bonnement par les reins en presque totalité elles se trouvent alors en forte concentration dans l'urine et on peut les absorber par d'autres moyens : massages, cataplasmes, etc.

Parfois c'est le foie qui est malade (hépatites). Quand la bile produite par le foie ne peut s'écouler normalement et participer à la digestion, elle passe dans le sang puis dans l'urine. L'urinothérapie permet à la bile et aux autres enzymes du foie d'être réutilisées au lieu d'être définitivement perdues.

Même si l'organisme est en parfaite santé et ne rejette pas à tort des éléments indispensables, le principe de prudence prévaut et évite d'attendre de ressentir les premiers symptômes de la maladie car il serait déjà trop tard. Un verre d'urine tous les matins permet de réinjecter dans l'organisme tout ce qui aurait été rejeté à tort. Ça ne peut pas faire de mal car si des toxines sont présentes, elles permettent d'améliorer son système immunitaire ; et si c'était des substances en surplus elles ne le seront peut-être pas à la seconde ingestion. Si malgré tout elles le sont encore elles seront rejetées à nouveau.

C'est de cette manière que les sorciers malins peuvent prolonger leur vie en évitant les maladies.

Précautions à prendre avec l'urine

L'urinothérapie exige cependant de respecter certaines règles. Il est absolument nécessaire que le sujet qui souhaite s'adonner à cette pratique ne consomme aucune drogue chimique mais uniquement des produits naturels. Les substances synthétiques telles que les drogues psychotropes d'aujourd'hui et les médicaments chimiques produisent des déchets qui sont toxiques. En les réabsorbant on peut connaitre un phénomène d'overdose.

Celui qui pratique cette thérapie de jouvence doit avoir une hygiène de vie excessivement saine et ne pas consommer des produits autres que naturels. Ceci inclus notamment tous les produits « bio » car ce label ne signifie aucunement que les denrées ne sont pas traitées artificiellement par des produits chimiques. C'est juste que la liste des produits utilisés est extrêmement réduite. Du coups, pour arriver au même résultat qu'avec les produits industriels courants, les producteurs de bio doivent utiliser uniquement les substances autorisées de la short-list mais en beaucoup plus grande quantité. Ces produits chimiques réputés ne représenter que peu de danger dans un usage normal deviennent dangereux de part leur usage excessif pour pallier l'absence de produits potentiellement dangereux mais utilisés à petites quantité.

Il est également déconseillé de boire l'urine du dimanche et celle du lundi matin en raison de leur forte concentration en alcool.



Lire la suite ...   


Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 25 Octobre 2018. Il est à jour.