Histoire des recherches

Les recherches dans la partie sud-est du Costa Rica et la région du site archéologique du Delta du Diquís ont une histoire relativement récente. Après le travail sur le terrain au cours de la première moitié du 20e siècle, les recherches ont seulement repris au cours des années 1980.

Sphère de pierre du Costa Rica
Dans les années 1930, la United Fruit Company, une société basée aux U.S.A., signe un contrat avec le gouvernement du Costa Rica pour déménager son activité bananière des Caraïbes vers la côte du Pacifique. La société fait l'acquisition de vastes étendues agricoles dans le delta du Diquís et met en place un paysage culturel unique constitué par les plantations, le système de drainage et l'infrastructure. Ce système change les conditions naturelles et les sites archéologiques sont mis à jour, certains d'entre eux avec des artefacts uniques : les sphères de pierre . En raison de l'impact de l'activité agricole, les vestiges archéologiques ont été exposés, et dans de nombreux cas pillés. Les restes comprenaient des fondations faites de galets de rivière, de buttes artificielles, de sphères de pierre, de tas de poterie cassée et d'artefacts néolithiques.


Statuettes de Batambal
Turnbull et Lines, ont procédé en 1939 à une enquête exploratoire de Caño Island et du Delta du Diquís. Sur l'île Caño ils ont observé de petites sphères en pierre ayant des diamètres compris entre 10 et 60 cm. Elles sont fabriquées en basalte et en grès. Ils ont également signalé la présence de petites sphères dans les tombes. Sur le site du delta, ils ont exploré plusieurs endroits (El Gorrion, El Muñeco et Palmar). Ils rapportent la découverte de nombreux tessons de poterie en céramique et également la présence de sphères et des fragments de sculptures en grandes quantités.
 

Lire la suite ...