Le travail d'une archéologue américaine

Déblaiement en Costa Rica dans les années 40
Doris Stone, une ethnologue et archéologue américaine, a été la première professionnelle à étudier et à fouiller les sites contenant des sphères de pierre dans le bassin du Térraba. Elle a eu l'occasion d'enregistrer certains groupes de sphères avant qu'ils ne soient déblayés pour laisser place aux activités agricoles et avant qu'ils ne soient pillés.


Comme la fille de Samuel Zemurray, l'actionnaire principal de la compagnie bananière, elle a pu observer des sites uniques avant que plusieurs d'entre eux ne soient irrémédiablement affectés par l'agriculture, le pillage et l'enlèvement des sphères.

Elle a examiné cinq sites avec des sphères de pierre entre 1939 et 1941.

Elle a également recueilli des informations provenant d'autres sites. Elle fait état d'une excavation de dix pieds dans un monticule artificiel sur un site situé à Finca 2 qui a révélé la présence de tessons de céramique. Elle mène aussi des fouilles sur le site de La Olla, sans détails précis concernant les dimensions des sphères. Sur ce site, elle a commenté la présence d'herminettes de pierre et de céramique, y compris de la vaisselle laissée par les pillards.

Zones de fouille des sphères du Costa Rica
Sur chaque site, elle a commenté l'agencement des sphères et décrit les autres éléments associés. Elle a présenté les plans de ces sites avec l'emplacement des sphères en relation avec des monticules artificiels. Elle fourni des informations concernant le diamètre des sphères et des cartes illustrant leurs alignements. En outre, elle souligne que la position, la taille et la disposition de chaque groupe étaient uniques à chaque emplacement et sans aucune similitude. En ce qui concerne la fonctionnalité des sphères, elle émet l'hypothèse selon laquelle elles pouvaient avoir servi de calendrier ou qu'elles avaient un usage cérémoniel, mais a précisé qu'une analyse plus approfondie était nécessaire.

Elle a également effectué des fouilles dans le Coquito, un vaste cimetière dans la zone de Chánguena, et Jalaca dans le Delta du Diquís, l'un des rares cimetières dans le sud du Costa Rica où des restes précolombiens ont été signalés. Des bijoux en or, en os ou en coquillage, des objets travaillés et sophistiqués ont également été récupérés à partir de ces sites. Doris Stone a également trouvé des artefacts européens dans les sépultures autochtones. De cela, elle pourrait relier ces sites avec l'arrivée des Espagnols.

Lire la suite ...