L'existence de véhicules antigravitationnels

Image de L'existence de véhicules antigravitationnels
Le 6 août 2007, la NASA a décerné à l’USAF le « Human Spaceflight Support Team » pour aider les véhicules de la NASA à éviter les débris spatiaux.

L'équipe de soutien faisait partie du Commandement spatial de l'USAF qui est déclaré publiquement être le commandant militaire principal fournissant des forces spatiales pour le commandement stratégique américain.

La citation souligne l'équipe pour son soutien exceptionnel en gardant la navette spatiale, la Station spatiale internationale et ses équipages à l'abri des dangers des débris orbitaux, des collisions de vaisseaux spatiaux et d'autres risques inhérents à l'exploitation de l'espace. Cependant, ni le Commandement spatial de l'USAF ni le Commandement stratégique ne sont publiquement connus pour avoir un quelconque type de véhicule spatial qui aiderait la navette spatiale ou la Station spatiale internationale contre les dangers orbitaux.


Normalement, les deux véhicules de la NASA nécessiteraient des corrections orbitales graduelles qui prendraient beaucoup de temps et seraient insuffisantes pour faire face à une menace immédiate.

Selon Ted Twietmeyer, la citation est une preuve circonstancielle de l'existence de véhicules antigravitationnels avec des armes à faisceau de particules avancées qui pourraient écarter les débris orbitaux de la trajectoire des véhicules de la NASA.

Ces escadrons de TR-3B opéreraient à partir de la zone 51, de ports spatiaux classés secrets sur l'île de Diego Garcia et d'un lieu secret en Antarctique, qui, selon Sigmund, un haut responsable du programme de l'Armée de l'Air dont le véritable nom n’est pas divulgué, serait également une importante installation de R & D.

Certains pensent que c’est l’un de ces engin qui aurait désintégré le Météore de Tcheliabinsk le 15 février 2013, quelques minutes avant qu’il ne percute la terre à très grande vitesse. Il a été détruit à 25 km du sol.


Lire la suite ...