Fabriquer ses propres sigils

Représentation d'un Sigil
Les sigils sont des sceaux. Mais plus que de simples sceaux, ils ont une véritable fonction magique.

Contrairement à un talisman, qui est un objet comportant ou non une gravure, et qui est consacré pendant et après sa fabrication, le sigil est le « sigle » qui est représenté sur le talisman. Le sigil peut s'utiliser seul, en dehors de tout objet talismanique, en le dessinant simplement sur une feuille de parchemin ou une simple feuille de papier.

Si on prend une simple pièce de 20 centimes d'euros, elle ne pourrait résolument pas s'utiliser en tant que talisman car elle est fabriquée industriellement et non par la personne qui souhaite l'utiliser pour un usage précis après l'avoir consacrée lors d'une cérémonie de consécration. Mais supposons qu'elle en soit un... La pièce de 20 centimes comporte le dessin d'une semeuse. Le sigil est comparable à la gravure de la semeuse. Il s'agit d'un élément visuel unique et reconnaissable. Mais contrairement à la semeuse qui est un sceaux diffusé en grand nombre et dont la signification a été largement diffusée, le sigil est une représentation stylisée secrète dont la signification est connue de seulement son créateur.



Contrairement à un talisman le sigil n'a pas besoin de consécration. C'est tout au long de sa conception et de sa fabrication qu'il emmagasine l'énergie du magicien. Une fois terminé il est prêt à l'emploi et il symbolise la volonté de son créateur. Ce dernier peut le reproduire en plusieurs exemplaires sur divers supports, mais en général sa puissance magique est limité à un but précis et très ciblé, ce qui fait qu'il n'est pas du tout comparable à un genre de « porte-bonheur ». Une fois l'objectif atteint, le sigil n'a plus d'utilité et il est destiné à être détruit, en général par le feu. Nous verrons que dans la plupart des cas il ne faut pas attendre que l'objectif soit réalisé pour détruire le sigil.
 

Comment fabriquer ses propres sigils ?

Les sigils sont développés par fusion et stylisation de lettres.

Tout d'abord, une phrase de désir doit être formulée. C'est ce qu'on appelle la « déclaration d'intention ». Prenons l'exemple que Austin Osman Spare lui-même donne dans son Livre du Plaisir :

JE SOUHAITE OBTENIR LA FORCE D'UN TIGRE

Cette phrase doit être écrite en majuscules. Ensuite, toutes les lettres qui apparaissent plus d'une fois sont supprimées, de sorte qu'il ne reste plus qu'un exemplaire de chaque lettre.

Voici ce qui en reste :
JE SOUHAIT BNR L FC D G

Le sigil est créé à partir de ces lettres. Il est permis de considérer qu'un W représente un M inversé et on peut supprimer l'une des deux lettres. Le E peut également être considéré comme un M vu de côté. Il n'est donc pas nécessaire que ces trois lettres apparaissent dans le sceau à trois reprises. Bien sûr, il existe de nombreuses possibilités de représentation et de stylisation.

Cependant, il est important que le sigil soit finalement aussi simple que possible avec les différentes lettres reconnaissables (même avec un léger effort). La qualité artistique du sceau n’est pas pertinente, mais pour des raisons psychologiques simples, il devrait être évident que vous ne devez pas simplement le griffonner à la hâte. Vous devez vous efforcer de le faire au mieux de vos capacités car plus vous passerez du temps à le réaliser et plus il sera chargé de votre propre énergie. Bien entendu il est très important de vous concentrer sur votre déclaration d'intention tout au long de la conception de votre sigil destiné à vous aider dans cet objectif précis que vous avez formulé.

Que faire du sigil une fois terminé ?

Le sigil fini, au début, nécessitera probablement quelques tentatives d’interprétation. Des corrections seront apportées. Vous pouvez le dessiner sur du parchemin, sur du papier, dans le sable ou même sur un mur. Selon les instructions succinctes de Austin Osman Spare, il devrait être détruit après son internalisation. Ainsi, vous allez soit brûler le parchemin, soit l’effacer dans le sable d'un revers de main, etc. L’idée de base de Spare est que le sceau, ainsi que sa signification, doivent être implantés dans votre inconscient. Après cela, la conscience doit l'oublier pour que l'inconscient puisse obéir à ses directives codées sans entrave.

Lorsque le sceau est prêt, il est activé en l'implantant dans le psychisme. C'est la partie la plus difficile de ce processus et Spare n'offre que très peu d'indices sur les procédures pratiques. Cependant, il est crucial que le sceau soit intériorisé dans une sorte de transe. Cela peut se produire dans un état d'euphorie (par exemple, au moyen de drogues), dans l'ecstasy (par exemple, la magie sexuelle par la masturbation, les rapports sexuels ou un rituel sexuel) ou dans un état de fatigue physique. Pour ce dernier exemple, les yeux et les bras peuvent être fatigués par le magicien qui plie ses bras derrière la tête en se tenant devant un miroir et en regardant fixement son image [un miroir magique peut aussi être utilisé]. L'important est d'internaliser le sceau spasmodiquement, ce qui, bien sûr, nécessite un certain exercice et un certain contrôle de soi. Cette procédure peut être soutenue en répétant la phrase du désir de manière rythmée et monotone comme un mantra, devenant de plus en plus rapide; ce faisant, il faut regarder fixement le sceau.

Après l'internalisation spasmodique, le symbole doit être détruit et supprimé de l'esprit conscient.

Sous le contrôle de son inconscient par autosuggestion

Comme mentionné précédemment, ce sera désormais l'inconscient qui devra faire le travail. Dans notre propre travail pratique, nous avons découvert qu'il peut être utile de garder le sceau sur soi, comme par exemple porter un anneau avec le sceau gravé sur lui, le dessiner sur un papier plié en huit et conservé dans son portefeuille ou une poche intérieure, etc. Mais cela dépendra de la prédilection individuelle du magicien, et tout le monde devrait trouver sa propre façon de faire fonctionner ses sigils. Parfois, il peut s'avérer nécessaire de répéter toute la procédure, surtout si l'objectif est très problématique et nécessite une quantité d'énergie exceptionnelle.

Néanmoins, l’expérience montre qu’il est de la plus haute importance de ne jamais ramener le sens et le but du sceau à sa conscience. Nous sommes, après tout, confrontés ainsi à une technique proche de l'autosuggestion. Les règles sont les mêmes que pour les autosuggestions elles-mêmes. Par conséquent, vous ne pouvez pas utiliser des formules négatives telles que "JE NE SOUHAITE PAS ..." parce que très souvent l'inconscient a tendance à ne pas le reconnaître ni à comprendre le mot "non" et vous risquez d'obtenir le résultat opposé à celui que vous voulez. Si vous voyez un sceau tous les jours, peut-être sur un mur ou gravé à l'extérieur d'un anneau, cela ne devrait avoir lieu qu'inconsciemment, tout comme vous ne remarqueriez pas consciemment un objet utilisé tout le temps. Cette technique peut s'utiliser avec ceux qui ont vraiment du mal à imprimer leur subconscient avec le sigil lors d'une séance de méditation spasmodique.

Le secret de la réussite est de garder le secret

Bien sûr, vous devriez garder votre opération secrète, car en discuter avec des sceptiques ou même de bons amis peut dissoudre le pouvoir du sigil. Les avantages de cette méthode, dont seul un bref résumé peut être donné ici, sont évidents. Il est tentant et facile, et avec un peu de pratique, il peut être effectué à tout moment et en tout lieu. Il n'appelle pas d'attirail coûteux; les cercles protecteurs et les rituels du pentagramme ne sont pas nécessaires (bien que parfois ils puissent s'avérer utiles, en particulier avec les opérations de protection magique).

Bien que le seuil de la schizophrénie ne soit pas aussi facilement associé à cette méthode qu’aux évocations courantes, il s’agit de recouper en profondeur l’écologie de la psyché, ce qui doit être considéré avec prudence dans tous les cas. Les conséquences psycho-magiques sont parfois tout à fait incalculables. Comme on le sait, le vrai problème avec la magie n'est pas tant la question de savoir si cela fonctionne, mais le fait que cela fonctionne.

Utilisée avec responsabilité, cette méthode offre au magicien un outil qui lui fournit une variété illimitée d'applications magiques possibles. Il est même possible de combiner cette méthode avec d'autres rituels et particulièrement des rituels de magie d'amour. Voir par exemple le rituel de la racine d'iris.



Lire la suite ...   


Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 16 Octobre 2018. Il est à jour.