Des pratiques sexuelles perverses

Mouvement raëlien
Auteur de livres, Claude Vorilhon encourage la pratique de « la médiation sensuelle ». Ses écrits ont conduit les autorités valaisannes à lui refuser une autorisation de séjour en 2008 en raison de sa description de l’enfant comme « un objet sexuel privilégié ». Cette décision a été confirmée par le Tribunal fédéral au motif qu’il « prône théoriquement la pédophilie et l’inceste qui peuvent conduire à des comportements prohibés à l’égard des mineurs ».


Le culte a de nouveau frappé les médias en 2012, quand ils ont organisé une manifestation de « Topless » à Toronto dans le but de persuader les autorités de la ville d'autoriser les femmes à défiler en public. Ces dernières années, beaucoup de jeunes avouent s’être rendus dans des manifestations raëliennes juste pour voir des seins.

D'autres controverses portent également sur leur utilisation de la croix gammée comme symbole de paix. En 1991 ils l’ont remplacé par un autre motif car cela signifiait que les Raëliens se voyaient interdire d'ouvrir des « ambassades extraterrestres » en Israël et au Liban.


Lire la suite ...