Les pythagoriciens

Pythagore
Pour Pythagore, le silence est d'or, le nombre aussi.

Fondée au VIe siècle av. J.-C., la fraternité pythagoricienne mêle enseignements profanes : mathématiques, géométrie, musique, et considérations religieuses, avec la croyance de la migration de l'âme de corps en corps.

Sous la férule de Pythagore, qui aurait été initié au culte d'Osiris et aux mystères orphiques, les fidèles doivent d'abord observer un silence de ... cinq ans, avant d'être instruits de la science et des croyances pythagoriciennes.

Pour le mathématicien-philosophe, le nombre gouverne l'ordre des choses, de la musique au cosmos. Le pentagramme, figure construite selon les règles du nombre d'or, est le symbole de la fraternité. Pour libérer leur âme d'une migration sans fin, les pythagoriciens s'astreignent à une certaine ascèse ; cela leur a valu d'être persécutés, puis exilés.

Cet article est une ébauche. Il sera complété prochainement suite au travail de documentation de notre équipe.

 
Retour à la catégorie : Les mouvements sectaires



Cet article a été récemment mis à jour pour la dernière fois le 18 Juin 2019. Il est à jour.