Les premiers dieux

Peinture de bison dans une grotte
Les premiers hommes attribuèrent à chaque élément un esprit, un dieu, comme si quelqu’un de conscient et d’intelligent tirait les ficelles de tout ce qui les entourait. Il y avait un dieu des vents, un dieu du tonnerre, un dieu du soleil, etc… Chaque élément de la nature avait une correspondance divine.


C’est ceci que nous appelons l’animisme.

Puis d’autres dieux arrivèrent, non pas liés à la nature elle-même mais aux activités de l’homme. Étant donné qu’il y avait déjà tout un panthéon de dieux, on pouvait sans trop de problèmes ajouter quelques dieux spécifiques. Le premier, sans doute, fut le dieu de la chasse, car il correspondait au quotidien des hommes préhistoriques. Il y eut aussi la déesse de la fertilité car pour conserver l’espèce les femmes devaient être fécondes étant donné la très forte mortalité qui régnait à cette époque.

La plupart des animaux chassés par l’homme possédaient des cornes ou des défenses. Les gens on commencé à représenter ces animaux avec des peintures sur les murs des cavernes ou en confectionnant des petites sculptures qui leur ressemblaient. C’est à cette époque que la magie apparue car les gens pensaient que s’ils représentaient une scène de chasse couronnée de succès cela allait forcément se reproduire dans la réalité. En quelque sorte, ils prenaient leurs désirs pour des réalités. Parfois ça fonctionnait, parfois moins. Quand ça fonctionnait il pensaient alors que c’était grâce à la représentation qu’ils avaient fait de la scène.


Lire la suite ...