La magie empathique

Magie empathique
Pour aborder le thème de la magie empathique il faut vous parler de l’animisme. Qu’est-ce que l’animisme ? L’animisme est une religion, l’une des premières religions de l’humanité.

L’animisme est né aux temps de l’homme préhistorique qui était principalement un chasseur. Sa survie ne dépendait pas de son travail dans un bureau chauffé mais des succès de ses chasses où il devait affronter des animaux bien plus gros que lui et dotés de défenses dangereuses telles que des cornes ou des crocs.

Chaque jour à la chasse, l’homme des cavernes risquait sa vie et du même coup celle de sa famille. C’est à cette époque que les êtres humains ont commencé à croire à des dieux du genre « le bon dieu qui vous protège et vous permet de revenir vainqueur de la chasse ». Les dieux n’étaient pas encore des êtres extraterrestres descendus du ciel. Les dieux étaient tout simplement ce qui entourait les hommes, c’est à dire la nature.

La nature était alors toute puissante. Les premiers hommes en étaient émerveillés et ils la vénéraient. C’était la nature qui leur apportait du bois pour se chauffer et des animaux et des fruits pour manger. La nature les impressionnait par la violence de ses vents et de ses orages, la puissance de son tonnerre, la force de ses torrents. Ils commencèrent alors à la personnaliser et à la vénérer.

 

Les premiers dieux

Peinture de bison dans une grotte
Les premiers hommes attribuèrent à chaque élément un esprit, un dieu, comme si quelqu’un de conscient et d’intelligent tirait les ficelles de tout ce qui les entourait. Il y avait un dieu des vents, un dieu du tonnerre, un dieu du soleil, etc… Chaque élément de la nature avait une correspondance divine.

C’est ceci que nous appelons l’animisme.

Puis d’autres dieux arrivèrent, non pas liés à la nature elle-même mais aux activités de l’homme. Étant donné qu’il y avait déjà tout un panthéon de dieux, on pouvait sans trop de problèmes ajouter quelques dieux spécifiques. Le premier, sans doute, fut le dieu de la chasse, car il correspondait au quotidien des hommes préhistoriques. Il y eut aussi la déesse de la fertilité car pour conserver l’espèce les femmes devaient être fécondes étant donné la très forte mortalité qui régnait à cette époque.

La plupart des animaux chassés par l’homme possédaient des cornes ou des défenses. Les gens on commencé à représenter ces animaux avec des peintures sur les murs des cavernes ou en confectionnant des petites sculptures qui leur ressemblaient. C’est à cette époque que la magie apparue car les gens pensaient que s’ils représentaient une scène de chasse couronnée de succès cela allait forcément se reproduire dans la réalité. En quelque sorte, ils prenaient leurs désirs pour des réalités. Parfois ça fonctionnait, parfois moins. Quand ça fonctionnait il pensaient alors que c’était grâce à la représentation qu’ils avaient fait de la scène.

La magie empathique

Rituel africain
Cette forme de magie s’appelle la magie empathique. Elle est basée sur la loi des ressemblances. Les gens pensaient que tout ce qui était semblable avait des effets semblables. C’était l’adage bien connu de « qui se ressemble s’assemble ».

Par exemple, si on façonnait une poignée d’argile pour lui donnait la forme d’un bison, qu’on attaquait cette statuette et qu’on la tuait, alors ceci se reproduirait dans la réalité et la chasse au bison se terminerait nécessairement de la même manière.

C’est à cette époque que les premiers hommes ont commencé à réaliser des rituels. Avant de partir à la chasse un rituel était accompli pour que la chasse soit fructueuse. La magie était née. La religion était née. Au début il n’y avait aucune différence entre magie et religion. C’était la même chose.
 

Les premières représentation des dieux

Comme nous l’avons dit, les premiers hommes ont commencé à représenter des scènes de chasse. Ils faisaient des rituels avec leurs représentations symboliques dans le but de forcer les choses pour qu’elles se passent comme ils le souhaitaient.

Nous avons dit aussi que chaque élément de la nature correspondait à un dieu et que d’autres dieux ont été ajoutés en fonction des activités des hommes.

Il n’y avait qu’un pas pour assembler les deux et commencer à faire des représentations des dieux et accomplir des rituels religieux en l’honneur de ces dieux. Ce pas fut franchis et c’est de cette manière que nous avons pu avoir connaissance des religions auxquelles les anciens s’adonnaient car la représentation de leurs dieux est parvenue jusqu’à nous.

La magie empathique perdure très longtemps

Il est intéressant de constater que cette forme de magie empathique a survécu jusqu’à une époque très avancée. Au temps des romains, alors que les religions modernes existaient déjà, en particulier le christianisme, le peuple était toujours païen et continuait à vénérer les anciens dieux de la nature. C’est ce qu’on appelle le paganisme.

Plus récemment encore, il y a moins de 100 ans, les Pentagouets portaient toujours des masques et des cornes de cerf pour célébrer les rituels de la chasse au cerf. Dans certaines contrées reculées d’Amérique du Sud, d’Océanie ou d’Afrique, on retrouve encore de nos jours les même rituels qu’il y a des dizaines de milliers d’années.

Sans aller plus loin que nos pays industrialisés, on peut même retrouver d’anciennes célébrations qui renaissent et qui sont pratiquées par de plus en plus de gens.



Lire la suite ...   


Navigation dans l'article :

La magie empathique

Les premiers dieux

La magie empathique

Les premières représentation des dieux

La magie empathique perdure très longtemps


Pour visualiser cet article dans son intégralité vous pouvez le consulter sur l'adresse alternative suivante : La magie empathique




Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 31 Mai 2018. Il est à jour.