Kryptos est-il indéchiffrable pour les espions américains ?

Kryptos

Beaucoup d'entre nous n'ont jamais entendu parler de Kryptos. Il s'agit d'une sculpture qui a été inaugurée en 1990. Elle se trouve au quartier général de la CIA à Langley, en Virginie. Cette sculpture est l'oeuvre de l'artiste Jim Sanborn. Elle se présente sous la forme d'une grande feuille de cuivre pliée en « S » évoquant vaguement l'image d'un parchemin déroulé. Elle présente cependant quelque chose de très particulier : elle est en effet entièrement recouverte d'un message chiffré.

Depuis son inauguration, la sculpture Kryptos fait la part belle à de nombreuses discussions quant aux messages codés dont elle est recouverte et qui restent encore indéchiffrés à ce jour.

 

Un hommage à la CIA

Les différentes parties de Kryptos
C'est en effet au quartier général de la CIA que se trouve cette sculpture recouverte de messages réalisés par le cryptographe Edward Scheidt pour rendre hommage au travail de l'Agence. Mais il s'agit aussi d'une réelle source d'embarras pour elle. Voilà plus de vingt ans que Kryptos fait tourner en bourrique les cryptologues les plus chevronnés des services secrets américains et d'ailleurs. Car les 2000 lettres découpées dans ce panneau de cuivre portent un message codé dont la dernière section reste encore indéchiffrable, les trois autres, baptisées K1, K2 et K3, ayant été décryptées en 1998 par un informaticien.

La clé de K1 et K2 se trouvait dans la sculpture elle-même, puisque les panneaux de droite constituent un tableau de Vigenère, du nom du diplomate français qui inventa ce système au XVIe siècle. Il s'agit de la clé pour décrypter le panneau de gauche. Mais pour compliquer la chose, des X ont été insérés entre chaque phrase. Quant à K3, elle a pu être décodée en transposant les lignes du texte en colonnes puis en leur faisant subir plusieurs remaniements.

K1 de Kryptos

Le message déchiffré de K1 reste cependant sibyllin :

  Between subtle shading and the absence
of light lies the nuance of iqlusion

 

La traduction donnerait ceci en français : « Entre l'ombre la plus subtile et l'absence de lumière réside la nuance de l'iqlusion ». Les fautes d'orthographe seraient purement intentionnelles. Peut-être un autre message codé contenu dans le déchiffrement de la solution. Ou alors un indice...

Un trésor enterré dans le QG de la CIA ?

K3 est constitué d'un propos attribué à Howard Carter, le découvreur de la tombe de Toutankhamon en 1923.

La deuxième section fait pour sa part allusion à quelque chose qui serait enterré à Langley. Quoi ? Où exactement ? Le texte précise que seul un dénommé WW sait ce qu'il en est...

  C'était complètement invisible, comment est-ce possible ? Ils ont utilisé le champ magnétique terrestre X L'information a été recueillie et transmise en secret à un emplacement indéterminé X Les gens de Langley savent-ils cela ? Ils devraient, c'est enterré quelque part X Qui sait l'emplacement exact ? WW uniquement, c'était son dernier message X Trente-huit degrés cinquante-sept minutes six virgule cinq secondes Nord, soixante-dix-sept degrés huit minutes quarante-quatre secondes Ouest X Deuxième couche
 

Ce mystérieux WW pourrait bien être le directeur de la CIA de l'époque : William H. Webster. Quant au cryptographe, le sculpteur affirme qu'il ne connait pas la solution de l'énigme. Il aurait simplement inventé l'encodage. James Sanborn aurait toutefois confié une partie du message au directeur de la CIA. L'autre partie, il l'aurait oublié pour ne pas risquer de la révéler accidentellement.

Composée de 97 lettres, K4 permettra-t-elle, une fois dévoilée, d'éclaircir le mystère ? Rien n'est moins sûr. Quoi qu'il en soit, des centaines de cryptologues, amateurs ou professionnels, tentent encore aujourd'hui de déchiffrer le code qui défie la CIA.

Les trois extraits déchiffrés

K1 de Kryptos
K1. "Entre l'ombre la plus subtile et l'absence de lumière réside la nuance de l'illusion"

K2 de Kryptos
K2. "C'était totalement invisible, comment est-ce possible ? Ils ont utilisé les champs magnétiques terrestres. [...] C'est enterré là, quelque part. Qui connaît l'emplacement exact ? Seulement WW. C'était son dernier message [...]."

K3. "[...] Les débris qui encombraient la partie basse du passage furent retirés. Les mains tremblantes, j'ai fait une petite ouverture dans le coin supérieur gauche que j'ai progressivement élargie [...]".
K3 de Kryptos

Vous pouvez visiter le site de la CIA pour tenter votre chance.

Un autre site en français qui en parle : http://www.paranormal-encyclopedie.com/wiki/Articles/Kryptos