Il règne sur les trésors des Enfers

Stèle de Cernunnos à Reims

Stèle de Cernunnos à Reims
Cernunnos, en tant que manifestation gauloise associée au Dis Pater romain est considéré comme partageant les attributs de ce dernier et régner sur les trésors cachés des enfers. Les trésors souterrains étaient communément liés, dans les Bestiaires Médiévaux, au serpent, l'occupant du monde souterrain, ou autre monde, et le gardien de ses trésors et de ses mystères. Cet aspect de Cernunnos est représenté sur une statue de pierre d'un puits à Sommerécourt, en Haute-Marne, et sur une figurine en bronze d'Autun. La statue et la figurine représentent Cernunnos avec les deux serpents à tête de bélier encerclant sa taille. Ceci est plus que juste une petite ressemblance avec l'exemple du serpent qui gardait le trésor du fort à Táin Bó Fraích en se rendant à Conall Cernach et en devenant sa ceinture. Les connexions de Cernunnos à la divinité Mars servent à souligner le rôle de Conall comme héros-guerrier dans le conte.


Le serpent gardien des trésors

La nature du conte irlandais du huitième siècle acquiert alors une clarté significative à la lumière de la relation entre une divinité, un guerrier ou un progéniteur à cornes, et la demeure chthonienne, le serpent qui gardait les trésors, celui qu'il a choisi de protéger. Ce concept celtique universel nous apparaît comme un simple écho de son soi antique à travers les siècles de la christianisation de l'Irlande. Les Cernunnos gaéliques ne se retrouvent peut-être maintenant que dans la légère similitude d'un nom et la particularité d'un seul passage d'une épopée irlandaise du moyen-âge.


Lire la suite ...