Accomplir une expérience hors du corps

SECONDE PARTIE

Changement de plan de conscience

Expérience hors du corps
Dans cette partie nous allons découvrir comment non seulement gérer les cauchemars de la paralysie du sommeil, mais aussi comment les utiliser comme une passerelle vers les frontières de la conscience et comment vous en servir pour changer de plan de conscience.

En clair nous allons utiliser les épisodes de paralysie du sommeil pour effectuer un voyage astral.

Quelques experts dans le domaine de la recherche sur la conscience et les études sur les rêves se sont déjà penchés sur le sujet et ce sont leurs découvertes stupéfiantes que dramatic.fr vous révèle dans la suite de cet article.

 

Rencontre avec l'Intrus et visite d'un Incube

Visite d'un incube
Si vous vous êtes déjà réveillé au milieu de la nuit et que vous vous êtes rendu compte que vous ne pouviez pas bouger et que même demandez de l'aide vous était impossible, vous avez déjà eu une paralysie du sommeil. Si, au cours de cette bizarre paralysie, vous avez soudainement senti que quelqu'un – ou quelque chose – vous observait, vous étiez face à l'hallucination éveillée connue sous le nom d' Intrus. Et si tout cela est arrivé et qu'une créature horrible ressemblant à un gnome ou à un elfe de la nuit s'est mise à ramper sur vous pour vous murmurer de douces railleries à votre oreille, félicitations, vous êtes l'un des chanceux à avoir connu un Incube.

Mûre réflexion faite... ce n'est pas très plaisant...
 

Les hallucinations hypnagogiques

La paralysie du sommeil et ses visions associées, connues sous le nom d' hallucinations hypnagogiques, restent un mystère pour la science médicale, même si 40% de la population mondiale l'a déjà expérimentée au moins une fois dans sa vie. Bien qu'il s'agisse d'un symptôme courant de narcolepsie et d'autres troubles du sommeil, la paralysie du sommeil peut aussi être induite chez des rêveurs sains à l'aide de facteurs tels que la privation de sommeil, le décalage horaire ou la consommation excessive de cannabis ou autres drogues psychotropes.

Normalement, dans le sommeil paradoxal, le corps est paralysé pour nous empêcher de réaliser nos rêves. C'est un moyen pour se protéger. Dans la paralysie du sommeil, le phénomène physiologique de paralysie éprouvée lors du sommeil paradoxal persiste momentanément après que nous nous soyons réveillés. Mais nous ne sommes pas vraiment éveillés. C'est ce que nous avons vu dans la première partie : il s'agit d'un rêve lucide. Nous sommes conscient, donc lucide, mais nous continuons à rêver, donc nous sommes toujours paralysés.

Que faut-il faire quand nous prenons conscience d'être en état de rêve lucide ?

Déjà, il n'y a pas grand chose à faire car nous sommes dans un état de paralysie. Donc c'est vite plié.

Mais pourtant, on va essayer d'utiliser cet état et le retourner à notre profit. Comment ?

Pour commencer il ne faut pas paniquer, surtout pas ; ça ne ferait qu'empirer les choses et ce n'est pas bon du tout pour notre santé mentale car vivre un véritable cauchemar, un supplice, ce n'est pas bon du tout, sauf si on est masochiste... et encore.

La première chose à faire est de s'assurer que l'on est bien lucide. Pour cela on va commander nos doigts et nos orteils de bouger. Si on sent que ça bouge alors c'est que notre cerveau répond à notre volonté : nous sommes lucides (mais pas encore éveillé).

Il faut alors faire très vite et chercher à reprendre le cours de son rêve à l'endroit où nous l'avons quitté. C'est le moment le plus délicat car les rêves se volatilisent aussitôt que nous sommes en état d'éveil. Et si on perd le fil de son rêve c'est dramatique car nous serions alors éveillé mais toujours dans un état de paralysie. C'est un peu comme si vous vous réveilliez sur un lit d'hôpital après un accident qui vous a rendu tétraplégique. Quelle horreur !

Piloter un drone
Si vous arrivez à reprendre le cours de votre rêve, alors c'est Byzance ! Comme vous êtes lucide vous allez pouvoir contrôler votre rêve et le guider où vous voulez. Vous êtes conscient que vous rêvez donc vous savez que vous pouvez réaliser absolument tout ce que vous voulez car ce n'est qu'un rêve. Et en plus vous savez que vous êtes protégé car vous êtes en état de paralysie, donc il ne peut rien vous arriver de dangereux. Si vous décidez de vous jeter du haut d'une falaise et de voler alors c'est ce que vous allez faire réellement dans votre rêve sans aucun risque de vous crasher en vrai. Mais pourtant vous volez réellement. C'est bien réel car vous en avez conscience et c'est votre volonté qui décide de ce qui se passera ensuite. Vous créez l'histoire que vous vivez au fur et à mesure qu'elle se déroule. C'est carrément magique !

Les sensations que l'on éprouve sont tout à fait comparables à ce que les jeunes d'aujourd'hui peuvent ressentir en revêtant un casque de réalité virtuelle et en pilotant un drone muni d'une caméra. Mais ça peut aller beaucoup plus loin car il n'y a pas de limite à votre imagination.
 

Les apparitions surnaturelles et la folie

Une chose est moins drôle : ce sont les apparitions associées à la paralysie du sommeil. Elles sont de différents types allant des extraterrestres, des djinns, des anges et des ancêtres, selon votre éducation culturelle et votre niveau de peur. Comme pour le rêve lucide, ce cauchemar est vraiment une co-création entre les attentes du rêveur et les ténèbres de son inconscient ou peut-être les royaumes collectifs au-delà de son propre esprit personnel.

C'est vraiment un état de conscience extraordinaire, mais peu de gens en parlent parce qu'il est hanté par les démons au XXIème siècle, cet Âge de l'Information, et il est doublement maudit.

Beaucoup de personnes interprètent les paralysies du sommeil comme des enlèvements d'extraterrestres. Est-ce du à l'inconscient collectif ou est-ce des faits vraiment avérés ?

Dans le monde entier, des millions de personnes sont visitées la nuit par des entités macabres qui veulent les tourmenter ou dormir avec elles. Plus de la moitié des psychiatres ont admis que chez les personnes qui leur rapportaient un cas typique de paralysie du sommeil (ne pas pouvoir bouger, ne plus pouvoir respirer, sentir un démon puant assis sur leur poitrine), ils diagnostiquaient également une sorte de psychose comme la schizophrénie.



A suivre ...

La troisième partie de ce dossier sur le sommeil concerne les réponses apportées par la science et la psychiatrie en ce qui concerne les visions et les apparitions survenant pendant le sommeil.



Lire la suite ...   
Retour à la catégorie : Activité paranormale



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.