La paralysie du sommeil est-elle le résultat d'une attaque spirituelle ?

PREMIERE PARTIE

Paralysie du sommeil
La paralysie du sommeil peut être une expérience très effrayante. Vous savez que vous êtes endormi, vous essayez de vous réveiller, mais vous ne pouvez pas. Elle s'accompagne souvent d'un sentiment irrationnel de terreur absolue et parfois d'images de personnages en cape noire, de démons ou de succubes.

De nombreuses cultures ont développé des explications surnaturelles concernant la paralysie du sommeil. En Chine, ça s'appelle « mèng yǎn », « le fantôme qui presse sur le corps ». Dans certains pays musulmans, il est associé à un djinn maléfique. En Afrique, on l'appelle « la sorcière qui grimpe sur le dos ».
 
Cependant, il existe une explication entièrement physiologique du phénomène connu sous le nom de paralysie du sommeil. Quand nous nous endormons, notre esprit peut entrer dans un état hypnagogique. C'est un état de conscience particulier intermédiaire entre celui de la veille et celui du sommeil qui a lieu durant la première phase du sommeil, juste après la somnolence. C'est ce qui arrive quand l'esprit conscient du dormeur est confronté à des images de rêve. Normalement ça arrive au début du sommeil mais il se peut que lorsque certaines personnes se réveillent, elles éprouvent un état hypnopompique, qui est la manifestation de l'esprit rêveur face à des stimuli du monde réel. C'est un état de conscience qui se produit au moment du réveil et qui ressemble beaucoup à l'état hypnagogique car le rêve est alors mêlé à la réalité.

Tous ces processus, et bien d'autres, seront détaillés plus amplement tout au long de cet article qui, nous l'espérons, sera tout aussi intéressant à lire qu'il l'a été à écrire.

Mais il existe aussi des cas de paralysie du sommeil qu'on ne peut expliquer scientifiquement et qui subsistent en tant que phénomènes paranormaux. Ce sont ceux-là qu'il convient d'étudier et qui nous intéressent le plus sur ce site.
 

Le rêve hallucinatoire

Certains rêves peuvent sembler tellement réels qu'ils peuvent prendre un sens vif et hallucinatoire et se substituer à la réalité. Souvent on voit apparaître dans ces rêves des images qui sont des taches noires mais que l'esprit confus interprète comme étant des figures humaines, parfois appelées les « gens de l'ombre » ou les « hommes en noir ».

Les hallucinations peuvent aussi prendre la forme de sons comme un coup puissant ou un cri d'enfant.

Ces épisodes traumatiques commencent souvent par un sentiment de chute libre suivi d'un état d'hypnose où les muscles du corps se contractent violemment.

Le rêve lucide et le faux réveil

L'une des expériences les plus effrayantes avec la paralysie du sommeil est l'inclusion du rêve lucide et du faux réveil. Le dormeur reconnaît qu'il dort et il essaie de se réveiller. Il est parfaitement conscient de son état de dormeur. Il ouvre les yeux de soulagement, pensant qu'il s'est réveillé, mais se rend vite compte qu'il dort encore. Il est pourtant toujours conscient qu'il dors. Et c'est cela qui est effrayant car il cherche à se réveiller mais n'y arrive pas. Il est comme prisonnier de son sommeil et en a parfaitement conscience. C'est terrible. Il a envie de hurler mais aucun son ne sort de sa bouche. C'est encore plus terrible et ça le rend complètement dingue.

Cela peut durer un certain temps, entraînant parfois une prise de conscience réelle de son environnement réel – la pression des couvertures, la lumière de la pièce au-delà de ses paupières closes – mais toujours l'incapacité de se réveiller complètement. Il tente de lutter, de se débattre, mais il est comme paralysé et incapable de tout mouvement. Le pire c'est que ce n'est pas un rêve car il en a réellement conscience, il est parfaitement lucide de son état.

Finalement, ça se termine soit par un lent glissement vers le sommeil profond et plus tard, au réveil, on aura simplement la sensation bizarre d'avoir fait un horrible cauchemar. Contrairement à un rêve normal dont le souvenir s'estompe très rapidement après le réveil, ce n'est que quelques minutes ou quelques heures après qu'on retrouvera le souvenir de ce qui s'est passé pendant la nuit. Et avant cela on est dans un état perplexe. On se pose des questions et on essaye de ce souvenir des événements nocturnes.

Soit ça se termine par un véritable réveil assez brutal. On est en sueur et bien souvent on n'arrive plus à respirer. On sent comme un poids qui nous presse la poitrine, un peu comme si quelqu'un était assis dessus. On doit faire un gros effort pour soulever ses poumons et enfin pouvoir respirer par la bouche.

Le rêve lucide se produit donc quand nous sommes conscient d'être en train de rêver. C'est un peu comme si on se regardait en train de rêver.

Le faux réveil et sa différenciation par rapport au rêve lucide

Le faux réveil c'est quand, dans son rêve, on pense s'être réveillé alors qu'au contraire nous sommes toujours en train de rêver.

Le faux réveil est tout autant dramatique car on a l'impression de s'être réveillé mais en réalité nous sommes toujours en état de paralysie et en train de rêver. Nous ne sommes pas réellement lucide de dormir. C'est seulement une illusion de s'être réveillé. Et on décide alors de faire quelque chose, comme par exemple bouger son corps ou parler, mais nous n'y arrivons pas car nous sommes toujours dans le rêve. Notre esprit qui pense s'être réveillé ne comprend alors pas pourquoi il n'arrive pas à émettre un son ou à bouger un membre. C'est terrifiant. Et il faut un certain temps pour comprendre enfin que ce n'est qu'une hallucination et qu'en réalité nous sommes toujours en train de dormir. Mais dans la plupart des cas l'éclair de lucidité de l'esprit ne dure qu'un instant, même pas une seconde, et on replonge tranquillement dans un sommeil profond. Ce n'est qu'au réveil, le vrai, qu'on se souvient s'être réveillé dans la nuit et qu'on a le souvenir de s'être fait agresser, qu'on essayait de nous étrangler et que quelqu'un nous empêchait de bouger. Mais en réalité on ne s'était jamais réveillé dans la nuit.

L'état de paralysie

La paralysie musculaire dans le sommeil paradoxal est une chose nécessaire. Sans cela les personnes pourraient se mettre à réaliser leurs rêves et se blesser grièvement. Les personnes qui ne sont pas en état de paralysie musculaire pendant le sommeil se lèvent et se mettent à marcher. Ce sont des somnambules. Elles pourraient ouvrir la fenêtre et sauter dans le vide.

Sachant que vous êtes endormi et paralysé, ce peut être effrayant. Mais en général nous ne le savons pas car nous sommes endormis.

Mais il arrive parfois qu'on se réveille et qu'on soit totalement conscient de ce qui nous entoure, et ce n'est pas un faux réveil, mais par contre votre corps est toujours dans un état paralytique comme si vous dormiez encore.

Une théorie veut que la paralysie du sommeil affecte plus complètement les plus grandes parties du corps. Vous pouvez essayer de remuer vos orteils ou vos doigts en attendant que ça passe.

Conseil : Il est possible d'éviter la paralysie du sommeil en vous reposant suffisamment de façon régulière et en évitant les drogues et l'alcool.

Les attaques spirituelles et les visions médiumniques

Dans probablement la grande majorité des cas, la paralysie du sommeil est juste une bizarrerie dans le cycle du sommeil d'une personne, pas une attaque spirituelle. En même temps, on ne peut nier que les démons peuvent nous attaquer. Il semble donc plausible que les démons puissent nous attaquer pendant que nous dormons. Dans les Évangiles, plusieurs cas d'attaque démoniaque ont impliqué des symptômes physiques clairs. Ainsi, il est possible qu'une attaque démoniaque puisse entraîner des symptômes ressemblant à une paralysie du sommeil.

Au contraire, les visions qui surviennent pendant les phases de paralysie du sommeil sont une partie saine et normale de la vie pour des milliers de médiums, de chamans et d'explorateurs de l'esprit enfouit. Tout comme les rêves lucides et les rencontres psychédéliques, les visions survenues lors de la paralysie du sommeil représentent des cadeaux et des opportunités, une fois que vous vous habituez à toute l'horreur de ces moments très particuliers.

A suivre ...

Dans la seconde partie de ce grand dossier nous allons découvrir comment utiliser les phases de paralysie du sommeil comme une passerelle vers les frontières de la conscience et comment vous en servir pour changer de plan astral.



Lire la suite ...   


Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 6 Novembre 2017, il y a moins d'un an.