La technologie moderne ne permet pas de percer le mystère

Détail du manuscrit de Voynich
Détail du manuscrit de Voynich
René Zandbergen étudie le manuscrit de Voynich depuis des années. La première fois qu’il a vu une page du « Voynich » il s’était dit que ça n’avait pas l’air bien méchant et qu’il allait vite le déchiffrer. Mais quelques années plus tard il est forcé de constater qu’il s’est trompé. Il a échoué comme tant d’autres avant lui.


Le précieux manuscrit est conservé dans une section spéciale de la bibliothèque. Ce qui est étonnant est que quelqu’un a écrit ce texte il y a des centaines d’années probablement et aujourd’hui, malgré toute la technologie moderne, on n’arrive toujours pas à le décrypter.

Ses deux cents et quelques pages de parchemin contiennent un texte d’environ 170 000 caractères et d’innombrables images très détaillées. On se perd facilement dans ce dédale de signes obscures. Un autre aspect très étonnant de ce manuscrit est qu’il autorise toutes les interprétations. On peut y voir ce que l’on veut. On peut échafauder toutes les hypothèses possibles, on trouvera forcément de quoi les étayer dans ses pages. Mais jusqu’à présent aucune théorie n’est parvenue à s’imposer.


Lire la suite ...   


Partager sur facebook