La vie éternelle

Image de La vie éternelle
C'est l'idéal de vivre éternellement et d'être immortel qui fascine les adeptes de ces mouvances. C'est rare qu'il boivent du sang ou font des choses comme cela, même s'il en existe. Ce sont surtout des adolescents entre 15 et 20 ans qui se reconnaissent dans une communauté.

Si la plupart sont des vampires récréatifs, une petite frange passe pourtant d'un hobby bizarre à la secte dangereuse.

Quand ça vire aux troubles obsessionnels

Les enquêtes de la police du Canada ont mis à jour des cas de personnes obsessionnelles dans des cultes de vampires qui se livrent à des rituels tels que boire du sang de vache, d'avaler du sang humain qu'ils se prennent les uns les autres, de torturer des animaux et même de tuer. Mais ce sont des crimes exceptionnellement rares.


Stephen Kent, sociologue à l'Université de l'Alberta, qui étudie les sectes, dit qu'il n'a pas été surpris lorsqu'il a entendu parler des tendances sanglantes des adolescents impliqué dans le procès Johnathan. L'affaire du meurtre du jeune Johnathan a ébranlé le Canada de 2003 à 2005.

De l'érotisme dans le sang

Il explique que « [...] certaines personnes peuvent ressentir un énorme érotisme et un attirement par le sang, la douleur et la mort. » Alors que les gens de tous âges sont séduits par les sectes, dit-il, les adolescents sont particulièrement vulnérables à cause de la solitude, du besoin d'appartenance, de la confusion sexuelle et des tensions familiales.

Mais il existe également des personnes qui sont réellement atteintes d'une maladie ou de divers troubles fonctionnels produisant des vampyres. Certaines le sont vraiment et on le découvre pendant le processus d'éveil.


Lire la suite ...