Témoignages

En ce qui concerne les volants, je n'y ai jamais cru, jusqu'à ce qu'un soir, j'aperçoive une boule de feu qui grossissait et rétrécissait à travers un arbre. J'ai appelé mon père qui s'est mis en quête d'une paire de ciseaux et d'une bouteille d'ammoniaque.

La "boule" de feu, était partie avant qu'il n'intervienne. Le lendemain, 3 voisins, sans se concerter ont fait état d'un volant qui était venu chez eux et qui faisait beaucoup de bruit.

Cette boule de feu, n'avait rien d'une luciole puisque selon moi, sa circonférence dépassait les 40 cm lorsqu'elle se dilatait...
carolane


Tronc de l'arbre fromager
Tronc d'un arbre fromager à la Guadeloupe
On raconte que les soucougnans cachent leur peau dans les branches des fromagers. Ils s'arrêtent souvent sur ces arbres pour faire une pause. Ils en profitent pour discuter avec le diable.

C'est peut-être aussi de là que vient le mythe de la peau enlevée. En effet, le fromager est aussi appelé « l'arbre aux esclaves ». Le fromager était un instrument de torture pour châtier les esclaves récalcitrants. Au petit matin, on les attachait contre l'arbre, entièrement nus, avec des lanières de cuir mouillées. Sous l'action du soleil qui montait dans le ciel, les liens de cuir rétrécissaient. Ceci provoquait l'entrée des épines dans le corps des suppliciés, dans d'atroces souffrances. C'est un peu comme si on vous arrachait la peau.

Aux Antilles, le fromager est un arbre maudit. Les esclaves étaient persuadés que s’ils se pendaient à ses branches, leur âme pourrait voyager au-dessus des mers et retrouver celle de leurs ancêtres. On relate d'ailleurs parfois les témoignages de gens qui auraient aperçu un soukougnan voler au dessus d'une rivière ou même de la mer.


Lire la suite ...