La chanson de Ninurta

Ninurta dans les montagnes
Le héros avait conquis les montagnes. Alors qu'il traversait le désert, il a été accueilli par la foule, il est arrivé parmi leurs acclamations, majestueux il (....?....) Ninurta est joyeusement allé vers son chaland bien aimé, le seigneur mit le pied dans le bateau Ma-kar-nunta-ea. Les bateliers ont chanté une chanson agréable, ils ont chanté ses louanges à lui le seigneur. Ils ont adressé une salutation éternelle à Ninurta, fils d'Enlil :

Dieu qui surpasse les héros, seigneur Ninurta, roi des dieux Anunnaki, tenant un gourdin dans sa main droite, barbu, vous tombez comme un torrent sur tous les ennemis, qui peut rivaliser avec vos grands travaux ? Héros, déluge sans égal, Enki et les dieux de Ninki n'osent pas vous résister. Héros qui pille les villes, qui subjugue les montagnes, fils d'Enlil, qui se lèvera contre vous ? Ninurta, seigneur, fils d'Enlil, héros, qui vous égale ?

Mon Roi : il y a un héros qui vous est dévoué, il est aussi juste que sa réputation, il marche pour vous ; puisqu'il a brillamment accompli tout ce qui est approprié pour vous dans votre temple, puisqu'il a élevé votre sanctuaire à partir de la poussière pour vous, laissez-le tout organiser magnifiquement pour votre fête. Laissez-le accomplir parfaitement pour vous vos rites saints. Il a formulé ce vœu pour sa vie. Peut il vous féliciter sur la terre. Que le cœur de An soit apaisé pour le seigneur, puisse le premier éclat de Bau, la mère, être comme le jour pour Ninurta, la force d'Enlil.

 

Ninurta est béni par Enlil

Ils ont chanté pour le seigneur dans le bateau de cérémonie. Le bateau flottait tout seul, rempli de richesses. Le bateau Ma-kar-nunta-ea a procédé (..?..). Pour saluer le héros manipulateur d'armes, les Anunnaki sont venus pour le rencontrer. Ils ont mis leurs nez contre terre, ils ont placé leurs mains sur leurs poitrines. Ils ont adressé une prière et une supplication au seigneur :

Que votre colère soit apaisée, Ninurta, roi, Utu-ulu, levant votre tête au ciel.  

Son père Enlil l'a béni :

(..?..), prépondérant avec votre grand nom, vous avez établi votre habitation (..?..) poitrine, convenablement (..?..) roi des batailles, je vous ai présenté l'orage du ciel pour l'utiliser contre les terres rebelles. Héros du ciel et de la terre je vous ai présenté le gourdin, le déluge qui met le feu aux montagnes. Roi, ton chemin était étroit, mais Ninurta, j'ai eu la confiance en votre expédition dans les montagnes. Comme un loup vous vous déplacez librement pour saisir vos proies, dans votre orage, vous vous êtes aventuré dans les terres des rebelles. La montagne que vous avez détruite ne sera pas reconstituée. Vous avez transformé ses villes en monceaux de ruines. Ses puissants dirigeants ont perdu leur souffle devant vous. Une masse céleste, une règle prospère et immuable, la vie éternelle, la bonne faveur d’Enlil, Ô roi, et la force d’An : ce sera votre récompense.

La dame Nisaba

Nisaba
Puisque le héros a tué Asag, puisque le seigneur avait fait ce tas de pierres, puisqu'il avait donné l'ordre « laissez-les devenir pierre », puisqu'il a eu (..?..) le dragon rugissant, puisque le héros a tracé le chemin d'écoulement des eaux, puisqu'il les a conduites vers les champs fertiles, puisqu'il a rendu célèbre la charrue de l'abondance, puisque le seigneur l'a établie dans les sillons réguliers, puisque Ninurta, fils d'Enlil, a amassé les tas de grains et rempli les greniers, alors Ninurta, fils d'Enlil, a confié leur garde au soin de la dame qui possède les pouvoirs divins qui existent en elle-même, qui est éminemment digne d'éloge, à Nisaba, la bonne dame, la très sage, prépondérante dans les terres, celle qui possède la tablette principale avec les engagements d'Anu et Lugal, dotés par Enki sur le monticule sacré d'une grande intelligence.

A la dame, l'étoile céleste, rendue magnifiquement belle par le prince de l'abzu, à la dame de la connaissance qui réjouit les cœurs, qui seule a le don de régir, dotée de prudence, qui règne, qui possède la tablette avec tous les noms, dont les oiseaux ne s'échappent pas des filets suspendus, dont chaque travail accompli rencontre le succès complet, à celle pour qui les jours sont comptés selon les phases de la lune, à celle qui est inattaquable comme une forteresse de cuivre, dans qui sont (..?..) les conseils, et sage de toute la manière des choses (..?..), qui règne avec justice sur le peuple, (..?..) pareille à Enlil, à la bonne dame intelligente qui prend des conseils avec An, à Nisaba nous rendons des éloges.

Ninurta, le grand seigneur fils d'Enlil, grand fils de l'E-kur, fils héroïque du père qui l'a porté : il est bon de te féliciter.

C'était la chanson šir-sud (chant des exploits) de Ninurta.

 
Partager sur facebook
Cliquez pour partager sur facebook
Retour à la catégorie : Les mythes sumériens



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.