Le destin des pierres

Le destin des pierres
Tandis que le seigneur fixait le destin des montagnes, alors qu'il se promenait dans les environs du sanctuaire de Nibru, la bonne dame dont les pouvoirs excèdent tous les pouvoirs, la dame-creatrice-par-l'utérus, Aruru, la sœur aînée d'Enlil, se présenta devant lui :

Grand héros dont la parole, comme celle de son père, est inaltérable, seigneur : vous n'avez pas fixé les destins des guerriers de pierre que vous avez massacrés.
 

La pierre de U

Le seigneur s'est alors adressé à la pierre de U. Il a défini et fixé son comportement typique. Le seigneur lui a parlé avec colère. Dans tout le pays, Ninurta, le fils d'Enlil, l'a maudite :

Pierre de U (pierre d'émeri), depuis que tu t'es levée contre moi dans les montagnes, depuis que tu as essayé de me barrer le passage pour me retenir, puisque tu avais juré de me mettre à mort, depuis que tu m'as fait peur, Seigneur Ninurta, sur mon grand trône : tu es puissant, une jeunesse de force exceptionnelle, puisse ta taille être diminuée. Un lion puissant, confiant dans sa force, te déchirera en morceaux, l'homme fort te jettera de sa main dans le combat. Jeune pierre de U, tes frères t'amasseront comme de la farine. Tu soulèveras ta main contre ta progéniture, tu mordilleras dans leurs cadavres. Toi, jeune pierre, même si tu pleures, tu finiras comme (..?..) Comme un grand taureau sauvage tué par beaucoup de gens, soit divisées en parties. Pierre de U, tu seras chassée du champ de bataille avec des gourdins comme un chien traqué par des bergers. Parce que je suis le seigneur, puisque la cornaline est polie par toi, on t'appellera par son nom. Et maintenant, selon le destin fixé par moi, Ninurta, dorénavant quand la pierre de U la touchera, elle percera la cornaline. Qu'il en soit ainsi.

 

Les pierres de Cu et de Gasura

Le héros s'est adressé aux pierres de Cu et de Gasura. Le seigneur a énuméré leurs caractéristiques. Ninurta, fils d'Enlil, fixa leur destin :

Pierres de Cu, puisque tu as attaqué mes armes ; pierres de gasura, puisque tu as été violente contre moi comme des taureaux, puisque tu as jeté tes cornes dans la poussière contre moi comme les taureaux sauvages, vous serez (..?..) comme des papillons. Ma splendeur terrifiante vous couvrira. Puisque vous ne pouvez pas vous échapper de ma grande force, l'orfèvre soufflera et soufflera sur vous avec son souffle. Vous serez façonnées par lui pour former une matrice pour ses créations. Les gens placeront les premiers fruits des dieux sur vous à l'heure de la nouvelle lune.

La pierre de sajkal et les pierres de gulgul et de saĝĝar

Mon roi s'est tenu devant la pierre de sajkal, il s'est tenu devant la pierre gulgul et la pierre saĝĝar. Ninurta, le fils d'Enlil, a fixé leur destin :

Pierre de Sajkal, puisque tu as volé contre moi, Pierre de gulgul, puisque tu as étincelé de foudre contre moi, Pierre de saĝĝar, puisque tu as secoué ta tête contre moi, puisque vous avez grincé des dents contre moi, le Seigneur ! La pierre sajkal tu vas te briser, pierre saĝĝar, jeune courageux, et la pierre de gulgul te détruira (gul). Vous serez rejeté comme méprisable et sans valeur (saj nukala). Soyez une proie pour la famine (cagjar) de la terre ; vous serez alimentées par la charité de votre ville. Vous serez considérés comme des hommes ordinaires, des guerriers parmi les filles esclaves. Ils vous diront "ne sois pas avec nous !", ce sera votre nom. Et maintenant, par le destin fixé par moi, Ninurta, dorénavant vous vous appellerez comme un mauvais sort dans le pays. Qu'il en soit ainsi.

La diorite

Mon roi s'est tenu devant la pierre d'Esi et lui a parlé en langue hymnique. Ninurta, le fils d'Enlil, a fixé son destin :

Pierre d'Esi (diorite), ton armée dans la bataille a changé de camps. Tu t'es répandue devant moi comme de la fumée épaisse. Tu n'as pas levé ta main. Tu ne m'as pas attaqué. Depuis que tu as dit, "C'est faux. Le seigneur est le seul héros. Qui peut rivaliser avec Ninurta, le fils d'Enlil ?" On t'extraira à partir des pays de la montagne. On t'apportera du pays de Magan. Tu formeras un cuivre fort comme du cuir et alors tu seras parfaitement adapté à mon bras héroïque, à moi, le seigneur. Lorsqu'un roi établira son renom pour la postérité avec des statues sculptées, tu seras placée au lieu des libations, et cela t'ira très bien, dans mon temple d'E-ninnu, la maison de la grâce.

La pierre de Na

Mon roi s'est tourné vers la pierre de Na. Il (..?..) le corps de la pierre de Na.

Ninurta, le fils d'Enlil, l'a maudite :

Pierre, puisque tu as dit "Si seulement il avait été moi" ; pierre de Na, depuis que tu as ensorcelé mes pouvoirs - couche-toi là, pour être travaillée comme un porc. Sois jetée, réduite à rien, réduite en fragments minuscules. Celui qui te connaît te ramènera à l'état liquide.

 

La pierre d'Elel

Mon roi s'est tourné vers la pierre d'Elel. Ninurta, le fils d'Enlil, a fixé son destin :

Pierre d'Elel, intelligemment tu as fait descendre ma terreur sur les montagnes où la discorde avait éclaté. Dans les terres rebelles tu as proclamé mon nom parmi mon peuple qui s'était réuni. Rien de ton intégrité ne sera donc diminué. Il sera difficile de réduire ta masse en de petits morceaux. Mes ordonnances divines seront présentées sur ton corps. Tu seras associée à l'affrontement des armes, quand j'aurai des héros à massacrer. Tu seras installée sur un piédestal dans ma grande cour. La terre te félicitera, les terres étrangères diront tes éloges pour t'élever.

L'hématite

Le héros s'est tourné vers la pierre de kagina (hématite), il l'a félicitée pour sa dureté. Ninurta, le fils d'Enlil, a fixé son destin :

Jeune homme digne de respect, dont la surface réfléchit la lumière, kagina, quand les revendications des terres rebelles sont parvenues à toi, je ne t'ai pas conquise (..?..) Je ne t'ai pas remarquée parmi les hostiles. Je ferai de la place pour toi sur la terre. Les rites divins d'Utu deviendront ta puissance. Soit constituée en tant que juge dans les terres étrangères. L'artisan, expert t'évaluera comme de l'or. Jeune homme dont j'ai pris possession, à cause de toi je ne dormirai pas tant que tu n'auras pas retrouvé la vie. Et maintenant, selon le destin fixé par moi, Ninurta, dorénavant le kagina vivra ! Ainsi en sera-t-il.

La pierre de ĝišnugal

Le héros s'est tenu devant la pierre ĝišnugal (albâtre). Ninurta, le fils d'Enlil a fixé son destin :

Pierre de Ĝišnu, dont le corps brille comme le jour ! Argent épuré, jeunesse destinée au palais, puisque toi seul m'a tendu la main depuis que tu t'es prosterné devant moi dans tes montagnes, je ne t'ai pas frappé avec le gourdin, et je n'ai pas tourné ma force contre toi. Héros, tu t'es tenu ferme devant moi quand j'ai hurlé dehors. Ton nom appellera la bienveillance. Le trésor de la terre sera assujetti à ta main, tu en sera son gardien.

La pierre d'algamesh

Mon roi s'est tourné vers la pierre d'algamesh et a froncé les sourcils. Le seigneur lui a parlé avec colère dans la terre. Ninurta fils de d'Enlil l'a maudite :

Quelles dispositions as-tu prises pour aider mon progrès ? Sois le premier à entrer dans ma forge. Algamesh, tu seras le sacrifice régulier offert quotidiennement.

La pierre de Ducia

Mon roi s'est tourné vers la pierre de ducia. Il s'est adressé au nir, au gug (cornaline) et au zagin (lapis-lazuli) ; à l'amac-pa-ed, au shaba, au hurizum, au gug-gazi et au marhali ; à l'egi-zaga, au girin-hiliba, à l'anzugulme, aux pierres de nir-mucjir et aux pierres de gazi-musud.

Le seigneur Ninurta, fils d'Enlil, a fixé leurs destins pour (..?..) :

Comme vous êtes venu de mon côté, sous forme mâle et femelle, et de votre propre manière ! Vous n'avez commis aucun mal. Vous m'avez soutenu avec votre force. Vous m'avez exalté en public. Maintenant dans mes délibérations, je vous exalterai. Puisque vous vous êtes fait le général de l'assemblée, vous, nir, serez choisi pour le sirop et pour le vin. Vous serez tous décoré de métal précieux. Le principal parmi les dieux fera se prosterner les terres étrangères devant vous, mettant leurs nez au sol.

Le silex

Mon roi s'est tourné vers la pierre jir-zu-jal (silex), et a froncé les sourcils. Le seigneur lui a parlé en colère dans le pays. Ninurta, le fils d'Enlil l'a maudite :

Ah, jir-zu-jal plein de duplicité. Ils dédoubleront tes taureaux sauvages, en tes montagnes, te fendront les cornes. Tu n'étais pas égal à moi qui t'ai soutenu. Je te déchirerai comme un sac, et les gens te casseront en morceaux minuscules. L'ouvrier métallurgiste aura affaire avec toi, il utilisera son ciseau sur toi. Jeune homme, massif, porteur de haine, le charpentier dira "je souhaite l'acheter pour mon travail", il te mouillera avec de l'eau et t'écrasera comme le malt.

Les pierres d'Iman

Mon roi s'est tourné vers les pierres d'iman, il s'est adressé aux pierres d'alliga. Ninurta, le fils d'Enlil a fixé leur destin :

Pierres d'Iman, dans les montagnes vous avez crié contre moi. Vous avez violemment poussé les hurlements de bataille. Je vous enflammerai comme un feu. Comme un orage je vous renverserai. Je vous arracherai comme des mauvaises herbes. Qui vous aidera alors ? Pierre d'Iman : vos cris ne seront pas écoutés, aucune attention ne leur sera accordée. Pierre d'Iman, pierre d'alliga : votre chemin ne mènera pas au palais.

La pierre de Macda

Mon roi s'est tourné vers la pierre de macda. Il s'est adressé aux pierres de Dubban et d'Urutum. Ninurta, le fils d'Enlil a défini leur comportement caractéristique :

Pierre de Macda, pierre de Dubban, pierre d'Urutum, à la laquelle rien ne résiste ; quand la pierre de gasura. (..?..) et ont été placés enflammés, vous avez brûlé contre moi dans les terres rebelles comme un brasier. Puisque vous vous êtes tous tenues contre moi dans la terre de Saba : pierre de Macda, ils vous abattront comme un mouton. Pierre de Dubban ils vous pulvériseront. Pierre d'Urutum, ils vous affineront pour la masse de bataille ; avec le bronze, les pointes de flèches des dieux, ils vous casseront avec la hache, et piqueront avec des épées féroces.

La pierre de Cagara

Mon roi s'est tourné vers la pierre de Cagara. Ninurta, le fils d'Enlil a fixé son destin :

Pierre de Cagara, que le fracas fait votre tête contre tous ceux qui voyagent seuls dans le désert. Dans les montagnes, quand mes bras ont été occupés, vous avez essayé de me piétiner. Puisque vous vous êtes rassasié dans la bataille, l'ouvrier vous fera sauter. Vous serez jeté; le visage de vos mère et père sera oubliés, personne n'aura le sentiment qu'il s'ennuie de vous, le peuple ne se plaindra pas au sujet de votre perte. Dans l'éloge des puissances éternelles, dans le lieu de repos de Ninhursaga, vous serez jeté sur les dais où ils vous alimenteront, comme ils le font pour des moutons ; vous vous contenterez d'une portion de farine dispersée. Ce sera ainsi pour vous.

La pierre de Marhusha

Mon roi s'est tourné vers la pierre de marhusha, Ninurta, le fils d'Enlil, a prononcé son destin :

Pierre de Marhusha (..?..) la corde à sa place (..?..) vous avez été pris, puisque vous n'avez pas participé aux crimes de votre ville (..?..) vous serez la cuvette sous la cruche, l'eau sera filtrée par vous, Pierre de Marhusha, vous serez employée pour marqueter et travaillez (..?..) Vous serez l'ornement parfait pour les broches sacrées. Marhusha, vous serez dûment félicité dans les temples des dieux.

La pierre de Hashtum

Le héros s'est tourné vers la pierre de hashtum et a froncé les sourcils. Dans la terre le seigneur s'est adressé à elle en colère ; Ninurta le fils d'Enlil a prononcé son destin :

Pierre de Ashtum, tu as crié contre moi dans les montagnes. Tu as hurlé violemment de sauvages hurlements de bataille. Avec ton hurlement, tu as fixé un démon lila dans les montagnes. Jeune homme, comme tu as creusé, fossé (digashtum) sera ton nom. Et maintenant, selon le destin de Ninurta, dorénavant on dira le hashtum. Ainsi soit-il.

La pierre de durul

Mon roi s'est tourné vers la pierre de durul. Ninurta le fils d'Enlil a fixé son destin :

Pierre de durul, vêtement de deuil, jeunesse aveugle que les gens découpent, dans les montagnes tu t'es prosterné devant moi. Depuis tu m'as dit "Si seulement c'était moi qui avais cassé les barreaux des portes, si seulement je m'étais tenu devant lui, devant mon roi, seigneur Ninurta", ton nom sera magnifié partout où on le mentionnera. Comme le connaisseur dit du métal précieux, "je l'achèterai", ainsi les nations étrangères, comme des musiciens jouant de la flûte en roseau, te poursuivront.

La pierre de cigcig, les pierres d'engen et d'ezinum

Mon roi s'est tourné vers la pierre de cigcig, il s'est adressé aux pierres d'engen et d'ezinum. Pour l'ug-gun, le madanum, le sajgirmud et les pierres de mursuh, Ninurta fils d'Enlil a fixé leur destin :

(....?....) 2 lignes illisibles
avec des nervures dessinées dedans, en équilibre sur les hanches, le cœur exalté, les jambes pliées comme un ours, (..?..) Je viendrai à vous ; maintenant, étant un allié, vous venez en avant de tous ; qui doit leur tendre la main ? Vous étiez le gourdin, vous vous êtes tenu comme une porte.
(....?....) 3 lignes obscures
dans la terre, les champions regarderont toujours vers vous avec faveur.

La pierre de Kurgaranum et la pierre de Bal

Le héros s'est tourné vers la pierre de kurgaranum. Il s'est adressé à la pierre de bal ; Ninurta le fils d'Enlil, a fixé le destin pour le cimbi jaune-coloré (kohl) :

Depuis que vous avez dit, "Ma volonté produit le peuple",
(....?....) 1 ligne indéchiffrable
vous (....?....) comme si (....?....) le jeune homme qui a obtenu la gloire pour vous ; le jeune artisan chantera vos éloges. Vous serez favorisé pour le festival des esprits des morts ; le neuvième jour du mois, à la nouvelle lune, les jeunes hommes
(....?....) pour vous.

Il les a affectés au culte de Ninhursaga.

Retour à la catégorie : Les mythes sumériens



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.