L’origine de la magie

Image de L’origine de la magie
Un unique verset du Coran évoque l'origine et la nature de la magie. Il s'agit du verset II, 96/102 qui raconte l’histoire de Hārūt et Mārūt :

Ils ont suivi ce que communiquaient les Démons, sous le règne de Salomon.
Salomon ne fut point infidèle, mais les démons furent infidèles. Ils
enseignaient aux Hommes la sorcellerie (sihr) et ce qu'on avait fait descendre, à
Babylone, sur les deux anges, Hārūt et Mārūt. Ceux-ci n'instruisaient personne

avant de [lui] dire : "Nous sommes seulement une tentation. Ne sois point impie !"
[Les démons] apprenaient de [Hārūt et Mārūt] ce qui sème la désunion entre le mari
et son épouse - [les Démons] ne se trouvent nuire à personne, par cela, sauf avec la
permission de Dieu -, ils apprenaient ce qui leur nuisait ni ne leur était profitable.
[Les Fils d'Israël] apprirent que ceux qui ont acheté [l'art de tenter autrui] n'ont
nulle part en la [Vie] Dernière. Certes, quel détestable troc ils ont fait pour eux mêmes !
Ah ! S'ils se trouvaient savoir !

La première partie du verset rend compte d'une accusation de sorcellerie à l'encontre de Salomon de la part de certains juifs. Les exégètes, d'une manière générale, vont dans ce sens dans l'interprétation de ce verset. Le Coran témoigne ici d'un héritage de traditions juives hétérodoxes. L'idée selon laquelle Salomon était quelque peu magicien n'est pas apparue avec le Coran. Le Coran en comporte d'ailleurs une allusion à travers le début de ce verset.

Le thème de l'infidélité de Salomon est présent dans la Bible et le Coran, mais dans un tout autre contexte : Salomon finit par négliger le culte de Dieu sous l'influence de femmes qui persistent dans le culte d'anciennes idoles. Cet épisode est mentionné pour interpréter la perte par Salomon de son sceau.


Lire la suite ...