La magie de Salomon

Roi Salomon
Salomon est une autorité pour les magiciens musulmans, bien que considéré avant tout comme prophète. Salomon passe en effet pour régner sur les djinns, les oiseaux et les vents. C’est un sujet évoqué à plusieurs reprises dans le Coran. Salomon aurait conclu un pacte. Ce pacte est omniprésent dans tous les traités de conjurations et d'exorcismes.

Salomon est à l’origine de la magie dite « Salomonienne » ou « Salomonique ». Il nous aurait laissé ce que certains pensent être le Testament de Salomon. Mais de quoi s'agit-il ?

 

L’origine de la magie

Un unique verset du Coran évoque l'origine et la nature de la magie. Il s'agit du verset II, 96/102 qui raconte l’histoire de Hārūt et Mārūt :

Ils ont suivi ce que communiquaient les Démons, sous le règne de Salomon.
Salomon ne fut point infidèle, mais les démons furent infidèles. Ils
enseignaient aux Hommes la sorcellerie (sihr) et ce qu'on avait fait descendre, à
Babylone, sur les deux anges, Hārūt et Mārūt. Ceux-ci n'instruisaient personne
avant de [lui] dire : "Nous sommes seulement une tentation. Ne sois point impie !"
[Les démons] apprenaient de [Hārūt et Mārūt] ce qui sème la désunion entre le mari
et son épouse - [les Démons] ne se trouvent nuire à personne, par cela, sauf avec la
permission de Dieu -, ils apprenaient ce qui leur nuisait ni ne leur était profitable.
[Les Fils d'Israël] apprirent que ceux qui ont acheté [l'art de tenter autrui] n'ont
nulle part en la [Vie] Dernière. Certes, quel détestable troc ils ont fait pour eux mêmes !
Ah ! S'ils se trouvaient savoir !

La première partie du verset rend compte d'une accusation de sorcellerie à l'encontre de Salomon de la part de certains juifs. Les exégètes, d'une manière générale, vont dans ce sens dans l'interprétation de ce verset. Le Coran témoigne ici d'un héritage de traditions juives hétérodoxes. L'idée selon laquelle Salomon était quelque peu magicien n'est pas apparue avec le Coran. Le Coran en comporte d'ailleurs une allusion à travers le début de ce verset.

Le thème de l'infidélité de Salomon est présent dans la Bible et le Coran, mais dans un tout autre contexte : Salomon finit par négliger le culte de Dieu sous l'influence de femmes qui persistent dans le culte d'anciennes idoles. Cet épisode est mentionné pour interpréter la perte par Salomon de son sceau.

Salomon était un magicien

Cependant, les exégètes ont plutôt interprété ce verset (II, 96/102) selon des traditions juives et chrétiennes ayant existé bien avant l'islam. Ainsi, la réputation de Salomon comme magicien dérive probablement d'une première figuration de Salomon comme exorciste qui émergea très tôt, à laquelle se sont jointes des traditions qui en faisaient aussi un astrologue et un magicien. Si ces différents aspects de la figure de Salomon se sont développés progressivement dans le judaïsme et le christianisme primitif, l'islam a connu ces différents aspects sous une forme déjà développée et aboutie. Aussi, le débat de l'exégèse était plutôt sur la qualité des pouvoirs de Salomon : un prophète peut-il être magicien ?

Quelle est la nature des pouvoirs de Salomon ?

Le Testament de Salomon, un traité grec, donne des éléments de réponse, qui furent en partie repris par l'exégèse coranique. Dans ce texte, Salomon, à la première personne, explique comment il invoqua différents démons en utilisant un anneau qui lui fut donné par l'archange Michael et comment les démons furent forcés de travailler à la construction du temple.

Il s'agit ici d'une réinterprétation de l'épisode biblique de la construction du temple, bien que l'Ancien Testament ne mentionne pas les démons. Quoi qu'il en soit, le Testament de Salomon a été conçu comme une sorte d'encyclopédie démonologique. De même que dans l'Ancien Testament, Salomon prie Dieu pour régner avec sagesse, dans le Testament de Salomon, pour délivrer son favori d'un démon qui le tourmente, il prie Dieu pour que le démon lui soit livré et qu'il ait autorité sur lui. Il reçoit ainsi l'anneau par l'archange Michael. Cette trame est le prélude à un passage en revue de démons suivant une structure similaire : Salomon demande au démon « Qui es-tu ? », le démon lui répond. S'ensuit une sélection d'informations sur le démon : ses attributions, son histoire, ses pouvoirs sur les humains, etc. Ce traité de démonologie est peut-être à l'origine des récits rapportés par les exégètes sur la réputation de Salomon comme magicien.

Et si au contraire Salomon avait combattu la magie ?

Si l'on prend l'exemple d'al-habarī (839-923), celui-ci rapporte un récit selon lequel les démons enseignèrent la magie à l'époque de Salomon, mais que Salomon réunit tous les livres écrits à ce sujet pour les enfermer dans un coffre sous son trône. A sa mort, Satan (al-Šaytān) fit ouvrir ce coffre et accusa Salomon d'avoir régné par la magie, créant cette croyance selon laquelle Salomon était magicien. Il est à noter que le début de ce hadith concerne la divination : les démons écoutent aux portes du paradis les paroles des anges. La magie n'apparaît que dans la seconde partie avec les livres placés sous le trône. Un autre hadith mentionné par al-habarī semble plus informé sur l'évolution de la magie. En effet, il y est dit :

Ils écrivirent sur différentes sortes de magie : « Qui aimerait obtenir ceci ou
cela, qu'il fasse ceci ou cela. » Quand ils fabriquaient de [nouvelles] sortes de magie,
ils la mettaient dans un livre, puis apposaient dessus un sceau gravé à l'image du
sceau de Salomon. Ils écrivaient dans son intitulé : « Voici ce qu'a écrit Āhaf b.
Barahiyā, l'ami du roi Salomon fils de David, issu des perles des trésors de la
science ». Puis ils l'enterrèrent sous son trône.

Nous avons ici la base d'un thème développé par l'islam à la fois dans l'exégèse coranique et dans les traités de magie islamique. Salomon devient alors une autorité pour les magiciens musulmans, bien que considéré avant tout comme prophète. Salomon passe en effet pour régner sur les djinns, les oiseaux et les vents : c'est un sujet évoqué à plusieurs reprises dans le Coran.


Sources :
Article tiré de la thèse : La magie islamique et le corpus bunianum au Moyen Âge par Jean-Charles Coulon




Lire la suite ...   


Navigation dans l'article :

Magie de Salomon

L’origine de la magie

Salomon était un magicien

Quelle est la nature des pouvoirs de Salomon ?

Et si au contraire Salomon avait combattu la magie ?


Pour visualiser cet article dans son intégralité vous pouvez le consulter sur l'adresse alternative suivante : La magie de Salomon




Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 8 Mai 2018, il y a moins d'un an.