Les reptiliens

Reptilien
Chichen Itza, au Mexique, Vijayanâgara, en Inde et la cité interdite en Chine. Dans le monde antique, il y a de nombreuses pyramides et temples dédiés à ce que les habitants de l'époque appelaient les dieux venus du ciel.

Mais est-il possible, comme le prétendent certains partisans de la théorie des anciens astronautes, que ces soi-disant dieux du ciel soient, en réalité, une autre forme d'extraterrestres de la race des gris connu sous le nom de Reptiliens ?

Que ce soit en Amérique centrale ou en Amérique du Sud, les gens adorent le serpent ailé. Mais le plus intéressant c'est qu'à l’autre bout du monde, dans l’Inde ancienne, nous retrouvons des histoires de serpents volants. Ils étaient pourtant très conscients que les serpents ne peuvent pas voler. Cependant, ce qu'ils ont vu voler dans le ciel pouvait être décrit comme un serpent avec des ailes. C'était tout simplement la meilleure description qu'ils pouvaient en faire avec leurs connaissances de l'époque.


Chaque fois que des créatures ou des choses que nous ne connaissons pas sont rencontrées, nous allons nous tourner vers le règne animal pour trouver des comparaisons avec ce que nous observons. Et en gros, cela suggère que la créature nous ressemble, mais a aussi des caractéristiques reptiliennes. Ainsi, alors que nous examinons les créatures de la mythologie moderne des OVNIS, en particulier les Gris, on pense directement à un croisement possible entre les Gris et les reptiles.
 

Les colonisateurs extraterrestres auraient choisi les reptiles avant les primates

Lézard reptilien
Certains chercheurs pensent qu'avant d'avoir jeté leur décolu sur des primates, les extraterrestres Gris pouvaient avoir considéré les reptiles comme la forme de vie dominante de la Terre, qu'ils pourraient exploiter à des fins de reproduction. Dans l’affirmative, les Gris auraient-ils pu associer leurs gènes à l’ADN des reptiles pour créer des créatures hybrides reptiliennes qui, pendant un moment, ont coexisté avec les premiers hominidés sur Terre ? Et cela pourrait-il expliquer les nombreuses et anciennes représentations d'êtres reptiliens ?

Dans l'Inde ancienne, nous avons le naga, mi-homme, mi-serpent. C'était vraisemblablement une création du dieu Vishnu ou du dieu Krishna. Et qui étaient ces dieux ? Selon la théorie des anciens astronautes les dieux ne sont rien d'autre que des descendants d'extraterrestres.

Les Sheti sont un sous-ensemble intéressant de la tradition Hopi. Ils sont également de nature très reptilienne, parce qu’il s’agit d’une espèce qui a tendance à aller sous terre. Mais quand nous faisons une comparaison avec le folklore ovni, nous constatons assez souvent ou entendons que certaines de ces entités préfèrent aller sous terre ou vivent dans des bases souterraines.

Si vous remontez jusqu'à l'époque biblique, la description de Satan est un peu reptilienne. Il est fort possible que ce soit un extraterrestre reptilien et que les êtres humains de l'époque aient interprété cela comme quelque chose venu du ciel.

L'influence mondiale des reptiliens

macron reptilien
On trouve de nombreuses références aux reptiliens en Amérique du Sud et en Asie. En Chine, par exemple, les rois sont comparés à des dragons. Il doit donc exister une sorte d'influence mondiale provenant d'une source reptilienne.

Dans la mythologie chinoise, nous avons quatre rois dragons, qui sont les divinités de la mer. Et il est dit qu'ils avaient un palais de cristal sous l'océan. Cela appartient à la mythologie mais ce n'est pas pour cela que c'est complètement inventé. D'une manière ou d'une autre, ces étranges créatures sont entrées en contact avec les premiers Chinois et ont donc été rappelées dans la mythologie chinoise. Non seulement ils ont des caractéristiques reptiliennes, mais ils sont supposés pouvoir changer d'apparence, se métamorphoser en humain, changer la forme de leur corps et devenir moitié homme, moitié extraterrestre.

Ils ont la capacité de changer de forme

Maintenant, beaucoup de ces choses sont difficiles à comprendre, mais à travers le temps, il a été rapporté que ces créatures reptiliennes avaient des capacités étonnantes, voire la capacité de changer de forme. Certains chercheurs ont également émis l'hypothèse que les Reptiliens pourraient avoir combattu les hominidés pour leur domination de la Terre, ce qui aurait entraîné la quasi-extinction de cette espèce hybride et forcé les survivants à entrer dans la clandestinité en se cachant sous terre.

Il est clair que l'homme ancien a été témoin de ces choses. Que ce soit des extraterrestres qui nous rendaient visite, ou des êtres qui vivaient peut-être sous terre, nous ne le savons pas. Mais il existe des références claires à un type d’être humanoïde reptilien avancé qui a influencé nos cultures.

De telles légendes et représentations de serpents et dragons reptiliens ont-elles été un moyen utilisé par l'homme préhistorique pour documenter leurs rencontres avec des créatures hybrides surnaturelles produites par des extraterrestres, comme le pensent certains théoriciens ? Peut-être que les preuves pourraient même montrer que nous sommes plus étroitement liés aux reptiliens qu'on ne l'a jamais imaginé.

Le peuple alligator, 1959


Le cerveau reptilien

En Janvier 1977, le scientifique estimé Carl Sagan publie son livre Dragons of Eden, lauréat du prix Pulitzer. Il émet des spéculations sur l'évolution de l'intelligence humaine. Le livre explore la théorie mise en avant par le neuroscientifique Paul MacLean, qui relie des parties du cerveau à différentes périodes de l’histoire.

Paul MacLean a suggéré que le cerveau antérieur lui-même puisse être subdivisé en trois parties différentes. L'une d'entre elles qu'il appelle le complexe reptilien, l'autre le complexe paléomammalien ou, plus tard, le système limbique et la troisième le complexe néomammalien. C'était significatif parce qu'il liait ces trois aspects différents du cerveau antérieur à l'histoire de l'évolution, au développement.

Ainsi, il suggéra que le cerveau reptilien, plus primitif, était la partie la plus ancienne du cerveau et rappelait notre évolution à partir des reptiles.

Donc, le complexe reptilien ou les ganglions de la base MacLean, est associé à certains des comportements les plus agressifs ou à la territorialité de certaines de ces choses que nous associons généralement à de nombreuses espèces de reptiles. Si un être humain ne possédait que la partie reptilienne du cerveau, il opérerait simplement par instinct. S'ils veulent de la nourriture, ils la prendraient. S'ils veulent du sexe, ils violeraient simplement la personne. Il n'y aurait aucune pensée d'ordre supérieur du tout.

Carl Sagan a suggéré que nous devions nous concentrer sur le cerveau reptilien, car c’est de là que viennent ces pulsions primitives d’agression et de territorialisme, en particulier à une époque de guerre et de conflit. Et là où les gouvernements font appel à notre peur et à nos aspects primitifs, cela nous motive.

Mais est-il possible que l'aspect reptilien de notre cerveau ainsi que de rares anomalies humaines, comme les personnes nées avec des queues, une peau écailleuse et des doigts fusionnés, soient le résultat d'autre chose que notre évolution des reptiles préhistoriques ? Serait-ce la preuve que non seulement les soi-disant reptiliens existent, mais que nous pouvons même partager un patrimoine génétique similaire ? Des adeptes de la théorie des anciens astronautes pensent que la solution pourrait être trouvée avec d'anciens textes religieux décrivant des entités ressemblant à des humains avec des caractéristiques reptiliennes.

Partager sur facebook
Cliquez pour partager sur facebook
Retour à la catégorie : Les ovnis et la vie extraterrestre



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.