De quoi sont faits les extraterrestres ?

Mais que se passerait-il si les vrais extraterrestres étaient encore plus étranges que dans les films, leur permettant de vivre sur des planètes aux conditions extrêmes ? Pour le savoir, il est temps de sortir des sentiers battus et de se demander : « De quoi sont faits les extraterrestres ? »


Autopsie d'un extraterrestre

Comment la vie a commencé ?

Pour comprendre comment la vie extraterrestre pourrait voir le jour, le chimiste Lee Cronin revient sur la façon dont la vie a commencé sur Terre. Il y a environ 4 milliards d'années, la planète Terre était morte. Il n'y avait pas de vie dessus. Et quelques milliards d'années plus tard, la vie grouillait de partout. Dans la soupe chimique de la Terre ancienne, des éléments réactifs se sont affrontés et la vie à base de carbone est née.

Mais si ces ingrédients chimiques avaient été différents ? On se demande si la vie a juste pris la chimie disponible et l'a utilisée pour démarrer la biologie. Et alors, cela signifie-t-il que nous pourrions peut-être recommencer la vie et la faire avec un jeu de chimie complètement différent ? Alors il se pourrait que les extraterrestres soient basés sur du métal ou quelque chose qui n'est pas du carbone ? En mettant cette théorie à l'épreuve, Cronin tente de créer des formes de vie extraterrestres en laboratoire, en recréant la concurrence chimique qui a déclenché la vie sur Terre, mais avec des matières non organiques comme le silicium et même le métal.

Simulation de la soupe originelle en laboratoire

Donc, ce qu'ils essayent de faire dans son laboratoire est de créer de nouveaux blobs, des blobs inorganiques, qui peuvent être soi-disant en vie. Ce qu'ils font, c'est juste mélanger quelques produits chimiques. Et en mélangeant ces produits chimiques ensemble, une réaction se produira. Et cette réaction va aller et venir. Et vous allez voir un changement de couleur. Donc, ce qu'ils essayent de faire, c'est d'organiser un genre de concours, une loterie.

Après tout, la vie est une compétition et l'évolution utilise la concurrence pour améliorer les choses. Les plus aptes survivent. Ainsi, dans cette réaction chimique, nous avons un exemple de chimie qui peut basculer, changer d’équipe, si vous voulez, et mettre en place une multitude de propriétés différentes où il peut y avoir une compétition, si le rouge est plus souhaitable que le vert ou le vert est plus souhaitable que le rouge. Etc. Et puis, quelqu'un va gagner à un moment donné. Et il peut y avoir un point, juste un point, où à la fin de l'expérience, quelque chose de vivant résulte.

Mais ne vous inquiétez pas. Si cette forme de vie s'échappe dans l'environnement, parce qu'ils ont utilisé des matériaux inorganiques très sophistiqués, il n'y en aura plus sur la Terre. Il mourra et ne prendra pas le contrôle de la planète. Enfin il faut l'espérer.

A quoi ressemblent les extraterrestres ?

Extraterrestre
Si les extraterrestres sont fabriqués à partir de matériaux très différents de ceux qui composent la vie sur Terre, la chasse prend une tournure spectaculaire. Parce que les extraterrestres pourraient vivre presque n'importe où, même dans des conditions extrêmes.

Alors que les astrobiologistes s'approchent maintenant de la découverte de planètes extraterrestres, ils sont prêts à révéler à quoi ces êtres extraterrestres ressemblent, et la vérité dépasse tout ce que Hollywood a pu imaginer.

L'image classique des extraterrestres provient principalement de films et de théories du complot. Il y a ceux qui sont laids et effrayants, les plus malins, les plus intelligents et, bien sûr, la variété facile à regarder. Alors, nous sommes les seuls hommes sur la planète entière ? Oui. Mais si la vie existe vraiment sur d'autres mondes, à quoi ressemblent les extraterrestres ?

C'est l'astrobiologiste Lewis Dartnell qui tente de répondre à cette question. Pour lui, le vrai visage de la vie sur des mondes extraterrestres est bien plus étrange que la fiction. Il y a un zoo exotique de planètes là-bas. Nombre d'entre elles ne ressemblent en rien au type de planètes que nous trouvons dans notre propre système solaire. Les télescopes spatiaux ont repéré des milliers de planètes potentielles que les extraterrestres pourraient appeler « chez eux ». En utilisant ces données, Dartnell effectue un zoom avant pour déterminer à quoi pourrait ressembler une population étrangère.
 

Les êtres des mondes aquatiques

Monstre aquatique
Premier arrêt, une planète océanique avec une température de surface de 86 degrés. Un type de planète commun dans la galaxie est un monde aquatique, une planète avec un océan très profond, peut-être à des centaines de kilomètres de profondeur. La vie dans ces mondes aquatiques peut sembler assez reconnaissable, comme le rayon que nous avons ici ou ces poissons torpilles en forme de balle. Mais comment pouvons-nous savoir ce qu’il y a qui nage dans un monde situé à 3 000 milliards de kilomètres de nous ? La réponse est l'évolution.

En comparant les conditions sur Terre avec l'environnement de la planète extraterrestre, Dartnell peut théoriser l'évolution de la vie dans ce pays. Ainsi, les mécanismes de propulsion adaptés et développés par les poissons exotiques seraient assez similaires aux mécanismes de propulsion que l'on trouve sur Terre simplement parce qu'ils résolvent la même situation de survie avec les moyens dont ils disposent.

A des kilomètres sous la surface de l'océan, il fait nuit noire. Les poissons exotiques développent des méthodes élaborées de chasse. Donc, vous pourriez avoir des poissons extraterrestres avec des panneaux de bioluminescence sur leurs flancs afin qu'ils puissent s'échanger des signaux, coordonner leur attaque et que tous fassent irruption au même moment à l'insu de leur proie.

Tout comme sur la Terre, les chasseurs sont chassés. Et dans un monde recouvert d’océans profonds, il est probable que les prédateurs marins extraterrestres deviennent de plus en plus gros. Mais sur des mondes super habitables, comme celui-ci à 42 années-lumière de nous, des êtres extraterrestres évolueraient pour s'adapter parfaitement à la pesanteur de la méga-planète et régneraient sur les vastes cieux ouverts. Ils auraient une gravité plus forte, mais ils auraient aussi une atmosphère plus épaisse et plus dense autour de la planète. Ainsi, le vol deviendrait plus facile sur une super-terre, car vous seriez capable de générer une portance.

Mais comme sur Terre, toutes les parties de l'oiseau extraterrestre n'ont pas évolué uniquement pour un meilleur vol. Ainsi, avec la flambée des animaux entre les nuages, vous vous attendez à ce qu'ils aient des choses comme des frondes qui coulent derrière eux, ce qui entrave leur aérodynamisme mais annonce leur forme physique en tant que partenaire.
 

Des formes de vie s'adaptant à des conditions extrêmes

En outre, Dartnell pense que la vie existe même sur des mondes glacés où les températures chutent jusqu'à moins 260 degrés Fahrenheit. Dans un environnement aussi extrême et implacable, il n’y aurait que la vie microbienne, le genre de bactéries que nous trouvons dans des icebergs solides sur Terre. Ils peuvent croître grâce à une forme d’énergie très exotique et non en absorbant la lumière du soleil.

Nous trouvons sur la terre des bactéries qui se sont jointes pour créer des fils biologiques. Et sur un monde extraterrestre de glace, vous pourriez avoir de longues fibres de bactéries toutes réunies pour créer de vastes réseaux de circuits biologiques afin d’extraire de l’énergie du champ magnétique.

Les planètes carboniques sont des habitats étrangers beaucoup plus étranges. Il a des rivières et des océans de pétrole et une coque intérieure épaisse entièrement faite de diamant. La vie dans le monde du diamant dans les océans gras devrait être encore plus exotique, encore plus étrange, car elle ne serait pas du tout basée sur de l'eau liquide.

Ici, des extraterrestres solitaires se cachent dans des lacs de pétrole et produisent des rafales d'énergie pour attirer leurs proies.

Une planète jumelle de la Terre mais avec une évolution différente

Nébuleuse de la Lagune
Nébuleuse de la Lagune photographiée par Hubble
En zoomant sur sa destination finale, Dartnell pense que les extraterrestres les plus gros et les plus méchants pourraient vivre sur une planète très semblable à la nôtre, où l'évolution a emprunté un chemin très différent.

Pour obtenir les meilleures chances de survie, en particulier une vie animale complexe comme la nôtre, ça se matérialiserait en un lieu terrestre, un véritable jumeau de notre monde. Mais même si nous devions relire l'histoire de l'évolution sur Terre, vous ne vous attendriez pas à ce que les détails de la vie soient identiques, car il y a tant de hasard et de probabilité inhérents au processus d'évolution.

Ainsi, peut-être que, sur un monde extraterrestre ressemblant à la Terre, il y a une espèce de pieuvre qui a développé un exosquelette dur pour résister à la gravité une fois sortie de son environnement aqueux.

Dans notre seule galaxie, environ 60 milliards de planètes pourraient abriter une vie extraterrestre. Les possibilités d'évolution sont innombrables. Et même sur notre propre planète nous avons connu des époques où elle était habitée essentiellement par des dinosaures et ensuite tout ceci a été bouleversé pour arriver à ce que nous connaissons aujourd'hui. Avec les extraterrestres on peut résolument s'attendre à tout.


Des organes sensoriels à l'avant du corps

Des physiciens et astronomes réputés pensent que les extraterrestres pourraient atteindre la Terre à tout moment. Mais quand le grand moment arrivera et que des extraterrestres sortiront de leur vaisseau spatial pour affronter l'humanité, l'astrobiologiste Lewis Dartnell pense que le genre d'extraterrestres susceptibles de venir sur Terre aurait une physiologie similaire à la nôtre.

Si un extraterrestre nous rendait visite, posait son engin spatial sur la pelouse de la maison blanche et en sortait, nous nous attendrions à ce que celui-ci nous parvienne avec une paire d'yeux étrangement familiers. Nous nous attendrions à ce qu'une espèce intelligente descende probablement d'un ancêtre prédateur, un être carnivore. Et vous aurez des entrailles à écoulement direct avec une entrée et une sortie. C'est un moyen très efficace d'extraire les nutriments des aliments que vous absorbez dans votre corps lorsque vous mangez.

L'étranger intelligent aurait besoin d'avoir son cerveau, son centre de traitement, à l'avant de son corps, où se trouvent ses organes sensoriels, afin de minimiser son temps de réaction et afin que les organes des sens soient à l'avant afin de lui permettre de se situer à l'endroit où il se trouve.

Mais que se passera-t-il lorsque les visiteurs extraterrestres dirigeront leurs organes sensoriels vers nous ? C’est là la question la plus difficile, à laquelle la recherche scientifique ne peut répondre à elle seule.


Lire la suite ...   
Retour à la catégorie : Ufologie et aliens



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le . Il est à jour.