Evolution

Image de Evolution
L’Umbanda a ensuite clairement rejeté de son héritage l’ensemble des pratiques et des croyances dites obscures pour les laisser aux adeptes de la Quimbanda. C’est dans les premières années du XXIe siècle que certains ont commencé à affirmer, en dépit des documents historiques prouvant le contraire, que la Quimbanda était totalement séparée de l’Umbanda. L’Umbanda représente les traits les plus européanisés de la religion alors que la Quimbanda est parfois considérée comme un culte satanique qui ne pourrait satisfaire les ardents défenseurs d’une religion basée sur le catholicisme et la charité. Les adeptes de la Quimbanda ont continué d'insister pour que ce soit une religion distincte, tout en rejetant les influences du catholicisme et du Kardecisme qui sont omniprésentes dans l’Umbanda et d'autres religions afro-brésiliennes.


Mais bien que les exus et les Pomba Giras soient assimilés par certains à des entités diaboliques, cette définition ne pourrait satisfaire que les ardents défenseurs du manichéisme sans nous apporter aucune lumière sur leur véritable nature et leur fonction. Il ne s’agit pas simplement de l’envers de la médaille du « bien », quoique cette face cachée lui est grandement utile. Le bien n’existerait pas s’il n’y avait pas le mal et tout son attirail.

La Quimbanda est un spiritisme reposant essentiellement sur les cultes animistes africains. Ces animismes qui pratiquaient déjà le culte des ancêtres, en avaient même fait la base de leurs traditions, n’ont pu qu’être attirés par un spiritisme qui non seulement intégrait la communication avec les morts mais en structurait leur monde selon une hiérarchie bien établie.


Lire la suite ...