La RSPK - Psychokinésie spontanée récurrente

L'inconscient génère des poltergeist
Roll appelait cela « psychokinésie spontanée récurrente » ou RSPK et a trouvé que l'activité paranormale pouvait presque toujours être attribuée à une personne, cliniquement étiquetée comme un « agent ». Cet agent, bien que victime de cette activité déroutante et parfois effrayante, ne sait pas qu'il en est la cause car tout se fait de façon inconsciente et en dehors du contrôle de sa propre volonté.


Par un mécanisme qui n'est pas encore compris, l'activité surgit de l'inconscient ou du subconscient de l'individu en réponse à un stress émotionnel ou à un traumatisme (physique ou psychologique).

Les contraintes psychologiques subies par cet agent produisent des effets dans le monde physique environnant : coups sur les murs d'une maison, livre tombant d'une étagère, des orbs luisant dans une pièce, de lourds meubles se déplaçant sur le sol et peut-être même des voix audibles.

Dans de rares cas, les manifestations peuvent devenir violentes, produisant des égratignures sur la peau, des bousculades et des gifles. L'esprit inconscient, sous l'effet du stress, se manifeste avec une extrême puissance.


 

Revenir au début ...   


Partager sur facebook