Ce n'est pas la naissance qui fait d'un Pharaon un Dieu

Image de Ce n'est pas la naissance qui fait d'un Pharaon un Dieu
Les privilèges de la déité attribué au pharaon ne sont pas concédés à la naissance, ni même au couronnement. Le pharaon couronné n'est qu'un médiateur entre les dieux et le peuple. Il est tout simplement le souverain.

Le pharaon est, certes, sacré, mais c'est essentiellement par ses insignes et ses attributs qu'il l'est. On les appelle les régalia. Il s'agit de la couronne, des sceptres, des images royales, etc. Celui qui les porte est respecté et sacré. Mais ce n'est que la mort qui le fait devenir un dieu à part entière.


À certaines périodes, on a tenté d’étendre la divinité de la fonction royale à la personne du souverain (Ramsès II) ou même au couple royal (Aménophis IV et Nefertiti). De véritables cultes de la personnalité leur ont été voués de leur vivant.


Lire la suite ...