Rêves, archétypes et entités

Image de Rêves, archétypes et entités
Les rêves nous rapprochent aussi des cadres inconscients avec lesquels nous voyons le monde. Le sommeil paradoxal est, neurologiquement parlant, un état d'esprit visionnaire. L'activation du système limbique apporte des émotions fortes, combinées à un meilleur accès à la mémoire à long terme – et une dépréciation de la mémoire à court terme – de sorte que nous n'avons pas tendance à nous demander qui ou où nous sommes. Il faut y ajouter le fonctionnement très intense des parties du cerveau qui apporte l'imagerie mentale, et vous obtenez un rêve. C'est un puissant mélange de métaphores visio-émotionnelles qui se lient à nos souvenirs et nos expériences les plus profondes.


Cette base neurologique des visions dans le sommeil paradoxal apporte un soutien supplémentaire à la psychologie archétypale de Carl Jung et James Hillman. Ces psychologies abordent la question de fond des "visiteurs" dans les visions de rêves comme étant une communication entre l'esprit conscient et les processus inconscients. Ces processus sont autonomes, se produisent de leur propre chef si bien que nous ne faisons pas attention à eux. Cependant, diriger une conscience accrue vers ces images peut accélérer la digestion de l'esprit et l'intégration de ces vieilles impulsions, mythes personnels et attentes culturelles et familiales. Certaines des images archétypales qui peuvent découler de ces processus psychologiques profonds sont des figures humaines telles que le sage vieil homme et la femme sage, et l'enfant intérieur.


Lire la suite ...