Les Sibittis

Les sept sibittis
Les « Sept » Sibittis (en akkadien) ou « Iminbis » (en sumérien) sont des mauvais esprits, contreparties négatives des sept étoiles des Pléiades.

Voici ce que les Mésopotamiens disaient sur eux :

Des tempêtes enragées, voila ce que sont les mauvais dieux, des démons impitoyables, qui ont été créés dans le ciel. Ce sont les travailleurs du mal, ils soutiennent la tête du mal, tous les jours ils travaillent pour la destruction.

Sur ces sept, le premier est le vent du Sud ...
Le deuxième est un dragon, dont la bouche est ouverte et que personne ne peut mesurer.
Le troisième est un sombre léopard, qui entraîne les enfants ...
Le quatrième est un terrible serpent shibbu ...
Le cinquième est un loup furieux, qui ne connaît pas la peur,
Le sixième est un fou qui marche contre les dieux et les rois.
Le septième est une tempête, un mauvais vent, qui cherche la vengeance.

Sept sont-ils, et ils sont les messagers du roi Anu. De ville à ville, dans l'obscurité ils œuvrent, ils sont comme un ouragan qui souffle puissamment dans les cieux. Ils sont d'épais nuages, qui apportent l'obscurité dans le ciel, ils sont des rafales de vent, qui jettent les ténèbres sur la lumière du jour, ils vont, avec le mauvais vent Imhullu, en suivant leur route.

Ils sont le débordement du dieu Adad, ils sont de puissants destructeurs, ils sont des criminels à droite de Adad, ils sont en haut du ciel, comme des éclairs, semant la destruction devant eux. Dans le vaste ciel, la maison d'Anu, le Roi, ils répandent leur méchanceté, et personne ne s'oppose à eux.

Imhullu, l'atroce vent, la tempête, le tourbillon, l'ouragan, le vent quadruple et le vent septuple, c'est le pire de tous.

 

L'assombrissement de la Lune

Les démons Sibittis
Quand Enlil a entendu ces faits, il a médité un plan dans son cœur, avec Ea, le suprême Massu des dieux, il a pris des conseils.

Il parla à Sin (dieu de la lune), Shamash (dieu du soleil) et Ishtar (déesse de la planète Vénus), qu'il avait nommé pour commander la voûte du ciel avec Anu, pour qui il avait divisé la seigneurie de l'ensemble du ciel, à ces trois dieux. Il leurs a ordonné de se présenter. Lorsque les sept démons prirent d'assaut la voûte du ciel, avant qu'ils fassent éclater leur colère, le brillant Sin, le Puissant Shamash, Adad le guerrier, Ishtar, Anu, avec le Roi Enlil, sont parti emménager dans un logement lumineux, d’où il pourraient continuer d'exercer leur domination sur les cieux.

Jour et nuit, il faisait sombre. Dans la demeure de sa domination, Sin ne siégeait plus. Le fléau des dieux, les messagers d'Anu, le roi, élevaient leurs mauvaises têtes. Dans la nuit ils s'agitaient, cherchant le mal. Dans le ciel, comme un vent, et sur les terres, ils se précipitaient. Enlil voyait l'assombrissement du héros Sin dans les cieux.

Le Seigneur parla à son vizir Nusku :

O Mon vizir Nusku, porte mon message jusqu'à l'océan. Explique que mon fils Sin, dans les cieux, a malheureusement été assombri. Dis-le au dieu Ea (Enki), dans l'océan.  

Nusku présenta la parole de son seigneur à Ea, dans l'océan. Il est allé rapidement vers le Prince, le Très-Haut Massu, le seigneur Nudimmud (Ea).

Nusku a présenté la parole de son seigneur à Ea, dans l'océan, et celui-ci a écouté ses mots. Il a remué ses lèvre et rempli sa bouche de lamentations. Ea a appelé son fils Marduk, et lui a donné ce message :

Va, mon fils Marduk, fils de Prince. Le brillant Sin a malheureusement été assombri dans les cieux. Son assombrissement est vu dans les cieux. Les sept mauvais dieux, les donneurs de mort, les sans-peur, les sept dieux mauvais, comme une inondation se sont précipité et sont tombés sur le pays. Contre la terre, comme une tempête, ils se sont levés. Devant le brillant Sin, ils ont installé leur colère. Le puissant Shamash, et Adad le guerrier, se sont mis de leur côté.  

Les messagers des enfers

Ils sont une tempête destructrice et un mauvais vent, une tempête de malheur, un présage de tempête néfaste, une tempête de malheur, une tempête néfaste.

Ils sont de méchants enfants, de méchants fils, des messagers de Namtar (portier des enfers), des porte-trône d'Ereshkigal (déesse des enfers). Ils sont une inondation se répandant à travers la terre. Ils sont sept dieux du vaste ciel, sept dieux de la surface de la terre, sept dieux-voleurs. Sept dieux de l'emprise universelle, sept dieux du mal, sept démons, sept mauvais et violents démons, sept dans le ciel, sept sur la terre.

Ils sont des tourbillons destructeurs. Ils ne sont ni hommes ni femmes. Ils n'ont ni épouse ni enfants.

La compassion et la miséricorde ils ne les connaissent pas. La prière et la supplication, ils ne l'entendent pas. Ils sont des chevaux élevés dans les montagnes, hostiles à Ea. Ils sont des porteurs de trônes pour les dieux des enfers.

Se tenant sur le chemin, ils sont mauvais. Ils sont sept, et même deux fois sept. Le grand enclos, les grandes enceintes comme une inondation ils les traversent. De maison en maison, aucune porte ne peut les arrêter. Sous la porte, comme un serpent, ils se glissent, par la charnière, comme le vent, ils soufflent. Arrachant l'épouse de l'étreinte de l'homme, attaquant l'enfant sur les genoux d'un homme, chassant l'orphelin de sa famille d'accueil.

Charme contre les sept mauvais esprits

Ils sont sept, sept sont-ils !
Dans les canaux profonds ils sont sept !
Dans la splendeur du ciel, ils sont sept !
Dans le canal profond, dans le palais, ils prospèrent.
Ils ne sont ni hommes ni femmes
Le centre des grandes profondeurs sont leurs voies.
Ils n'ont ni épouse ni d'enfant.
La loi et la gentillesse ils ne les connaissent pas.
La prière et la supplication ils ne les entendent pas.
Ils entrent dans la caverne dans la montagne.
Ils sont hostiles contre Ea.
Ils sont les porte-trônes des dieux des enfers.
Ils perturbent le lis dans le torrent.
Ils sont funeste, funeste sont-ils.
Ils sont sept, sept à nouveau et deux fois sept.
Puissent les esprits du ciel se souvenir, puissent les esprits de la terre se souvenir.

Partager sur facebook
Cliquez pour partager sur facebook
Retour à la catégorie : Les mythes sumériens



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le , il y a moins d'un an.