Le dieu Rê

Dieu Rê dans sa barque
La mythologie égyptienne est très complexe car il existe plusieurs mythologies.

La plupart des gens pensent que le principal dieu des Anciens Égyptiens est (parfois orthographié ), le dieu soleil, mais c'est faux. Il existe une multitude de dieux qui ont tous certaines fonctions très précises et il existe même plusieurs formes du dieu Rê.

En effet, la mythologie égyptienne a ceci de particulier que les dieux sont polymorphes et qu'un même dieu peut avoir différentes apparences et une multitude de noms. Les dieux peuvent même fusionner entre eux pour devenir un dieu différent.

 

Variation des dieux selon la géographie et les époques

Carte Egypte Antique
L'histoire de l'Égypte Antique ne s'est pas déroulée en un jour mais a duré plusieurs siècles. Au cours de ces siècles on peut distinguer plusieurs périodes qui avaient chacune ses propres dieux. Certains dieux mineurs sont devenus par la suite des dieux primordiaux. Il y eût même des époques où il n'y avait qu'un seul dieu.

L'Égypte était un vaste pays qui regroupait plusieurs civilisations qui avaient toutes en commun de se développer sur les berges du Nil. Chaque civilisation avait ses propres divinités avant que le pays ne soit unifié par certains pharaons.

On peut même encore aller plus loin : chaque cité avait ses propres divinités. Certaines ont été assimilées à d'autres divinités équivalentes de d'autres régions de l'Égypte. Certaines étaient complémentaires. Il arrive aussi que des dieux aient évolué au fil du temps et sont devenus des dieux différents de ce qu'ils étaient à l'origine. C'est un peu le cas du dieu .
 

Rê, le dieu solaire

Khépri, dieu du soleil levant
Khépri
Pour les Égyptiens, le soleil représentait la lumière, la chaleur et la croissance. Cela rendait la divinité du soleil très importante, car le soleil était perçu comme le maître de tout ce qu'il avait créé.

Existant sans doute depuis la préhistoire, c'est aux 25e et 24e siècles que le dieu est devenu l'un des dieux les plus importants de la religion égyptienne. Il était alors assimilé au soleil de midi, à son zénith.

Il existait plusieurs dieux solaires, selon la position du soleil dans le ciel. Khépri était identifié au soleil levant (représenté par un homme à tête de scarabée) et Atoum était le soleil couchant.

Le disque solaire était soit le corps ou l'œil de Rê.

Le culte local de commença à grandir à partir de la deuxième dynastie environ, devenant ainsi une divinité solaire. Dès la quatrième dynastie, les pharaons étaient considérés comme les manifestations de sur la terre, appelés « Fils de  ».

Fusion entre Rê et le dieu Atoum

C'est à Héliopolis, une cité située dans le nord de l'Égypte, qu'est apparut un dieu du nom de Atoum. Ce dieu s'était auto-créé à partir du vide primordial, le Noun. Il est le créateur de tous les autres dieux dans l'Ennéade d'Héliopolis.

Atoum était plus étroitement lié au soleil. Atoum était le père de Shou et Tefnout. Shou était le dieu du vent et Tefnout était la déesse de la pluie. Eux-mêmes furent les créateurs de tous les autres dieux.

Rê-Atoum était une autre divinité composite formée de deux divinités complètement séparées, mais partageait plus de similitudes avec Atoum qu'avec Amon (voir plus bas). De part son nom on peut s'imaginer que Rê-Atoum était une fusion entre le dieu et le dieu Atoum. C'était le dieu soleil de la journée, le soleil qui brille.

et Atoum étaient tous deux considérés comme le père des divinités et des pharaons et étaient largement vénérés. Le nouveau dieu Rê-Atoum devint rapidement prépondérant dans une grande partie de l'Égypte du Nord, mais pas partout. A Memphis, une autre cité proche de Héliopolis, il y avait un tout autre panthéon qui était présidé par le dieu créateur Ptah. Mais les adeptes de Ptah croyaient que avait été créé par Ptah. Ainsi, les deux croyances pouvaient cohabiter sans que l'une disparaisse au profit de l'autre.

Fusion entre Rê et Horus

Dieu Rê-Horakhty
Rê-Horakhty
Plus tard, à l'époque de la dynastie égyptienne, fut fusionné avec le grand dieu Horus en tant que Rê-Horakhty (« , qui est l'Horus des deux horizons »). Il était censé régner dans toutes les parties du monde créé : le ciel, la terre et le monde souterrain. Il était associé au faucon et il était généralement représenté avec la tête d'un faucon. Ces images peuvent être distinguées des images d’Horus grâce à la présence d’un disque solaire protégé par le cobra dressé sur la tête au lieu de la coiffe traditionnelle d’Horus.

Rê-Horakhty était davantage un titre ou une manifestation qu'une divinité composite. Il était prévu de relier Horakhty (en tant qu'un aspect d’Horus tourné vers le lever du soleil) à . Il a été suggéré que Rê-Horakhty se réfère simplement au voyage du soleil d'horizon à horizon en tant que . Cela revenait à montrer comme une divinité symbolique d'espoir et de renaissance.

Les pharaons sont devenus les « Fils d'Horus ».

Fusion entre Rê et Amon

Amon-Rê
Dans le Nouvel Empire le dieu Amon pris beaucoup l'importance. Pour le rendre universel il a été fusionné avec le dieu pour devenir Amon-Rê. Ainsi, les adeptes de pouvaient toujours prier leur nouveau dieu Amon-Rê qui intégrait toutes les caractéristiques de l'ancien dieu . Pour les adeptes d'Amon, c'était la même chose.

Amon était un membre de l'Ogdoade d'Hermopolis, représentant les énergies de la création avec Amaunet, l'un des tout premiers mécènes de Thèbes. On croyait qu'il créait par le souffle et s'identifiait donc au vent plutôt qu'au soleil.

Alors que les cultes d’Amon et de devenaient de plus en plus populaires en Haute-Égypte et en Basse-Égypte, ils ont été combinés pour créer Amon-Rê, un dieu solaire créateur. Il est difficile de distinguer exactement quand cette combinaison s'est produite, mais des références à Amon-Rê sont apparues dans des textes pyramidaux dès la cinquième dynastie. La croyance la plus commune est que Amon-Rê a été inventé comme une nouvelle divinité d'état par les dirigeants thébains du Nouvel Empire afin d'unir les adorateurs d'Amon avec le culte plus ancien de aux alentours de la 18ème dynastie.

Les fidèles ont donné à Amon-Rê le titre officiel de « roi des dieux », et les images montrent la divinité combinée sous la forme d'un homme aux yeux rouges avec une tête de lion entourée d'un disque solaire.
 

L'apparition d'autres dieux du soleil

Au cours de la période amarnienne, le pharaon Akhenaton supprima le culte de Amon-Rê au profit d'une autre divinité solaire, Aton, le disque solaire déifié. C'était le disque solaire qui répandait ses rayons sur la terre.

A la mort d'Akhenaton, le culte de Amon fut restauré.

Consultez l'article consacré au Pharaon Akhenaton.

Rê, le dieu créateur

On pensait que toutes les formes de vie, les plantes et les animaux, avaient été créées par (ou l'une de ses multiples formes). Il aurait appelé les êtres vivants à l'existence en prononçant leurs noms secrets. lui-même avait un nom secret.

est également accrédité pour la création des saisons et des mois.

L'homme aurait été créé à partir des larmes et de la sueur de , c'est pourquoi les Égyptiens s'appellent eux-mêmes le « bétail de  ».

Mais dans le mythe de la vache céleste on apprend que l'humanité aurait comploté contre . Le dieu créateur aurait alors envoyé la déesse Sekhmet pour la détruire l'humanité. Quand elle est devenue sanguinaire, l'a apaisée en lui donnant de la bière mélangée à du colorant rouge, qu'elle a bu par erreur en croyant qu'il s'agissait de sang.

Sekhmet était « l'œil de  » et a été créée par le feu dans l'œil de . Elle était une lionne violente envoyée pour massacrer les personnes qui avaient trahi , mais elle a ensuite été transformée en une déesse plus pacifique : Hathor.

Le voyage dans le monde souterrain

Étant un dieu solaire, voyageait en parcourant un cercle autour de la terre à bord de deux barques solaires sacrées. Ce voyage représente le parcours du soleil. Il y avait le bateau du matin (Mandjet) et le bateau du soir (Mesekter). Pendant la journée il était et pendant la nuit il était Atoum.

Ces bateaux l'ont emmené dans son voyage à travers le ciel et le Douât, l'enfer littéral de l'Égypte. Pendant que était sur le Mesektet, il était dans sa forme avec tête de bélier. Lorsque voyageait dans sa barque solaire, il était accompagné de diverses divinités, notamment Sia (la perception) et Hu (le commandement), ainsi que Heka (le pouvoir magique).

Le dieu Seth l'a aidé dans son voyage souterrain pour combattre le serpent Apophis, et Mehen le défendait contre les monstres des enfers. Quand était dans le monde souterrain, il visitait toutes ses formes. Chaque lever de soleil était une victoire remportée par sur les « forces des ténèbres ».

Le Pharaon, après sa mort, prenait place sur la barque de Rê pour rejoindre le royaume des morts.

À l'époque du nouveau royaume d'Égypte, le culte de était devenu très complexe et plus grand. Les murs des tombes étaient dédiés à des textes extrêmement détaillés décrivant le voyage de à travers le monde souterrain. On disait que portait les prières et les bénédictions des vivants avec les âmes des morts sur la barque solaire.

De nombreux actes de culte comprenaient des hymnes, des prières et des sorts pour aider et le bateau solaire à vaincre Apophis qui cherchait à renverser la barque sacrée.

Fusion entre Rê et Osiris

Quand était dans le monde souterrain, il fusionna avec Osiris, le dieu des morts, et devint par là le dieu des morts.

La montée du christianisme dans l'Empire romain mit fin au culte de par les citoyens égyptiens et, lorsque la popularité de disparut soudainement, son étude devint d'un intérêt purement académique, même parmi les prêtres égyptiens.

A présent, quand vous ferez référence aux dieux principaux de l'Egypte, le dieu solaire Rê sera considéré sous un autre aspect car il a adopté de multiples formes et connu de nombreux noms qui font référence à des dieux différents, fusionnés entre eux.


Retour à la catégorie : L'Égypte Antique



Cet article a été récemment mis à jour pour la dernière fois le 12 Mars 2019. Il est à jour.