La théogonie de Memphis

Dieu Ptah
Ancienne capitale du Bas-royaume, Memphis était connue sous le nom d'Ankh-Tawy, ou « ce qui lie les deux pays ». C'était le centre religieux et administratif de l'Égypte pendant la période prédynastique et une partie de l'Ancien Empire.

La théogonie de Memphis était dirigée par le dieu Ptah, qui aurait créé l'univers à l'aide de son cœur et de sa langue. Avec sa femme, Sekhmet, et son fils, Nefertem, ils formèrent la triade principale de la théogonie memphite. D'autres dieux d'Heliopolis voisin ont également été intégrés à la théogonie memphite, souvent sous forme d'incarnations de Ptah.

Comme le récit de la création est inscrit sur la pierre de Shabaka, qui date du Nouvel Empire, de la XXVe dynastie, la théogonie memphite est l'une des premières à être basée sur un texte, à l'instar des théologies juives et chrétiennes. La pierre de Shabaka est actuellement conservée au British Museum.

 

Ptah et Sekhmet

Mythologie de Memphis

La paire divine de Memphis était Ptah et son épouse Sekhmet. Parce que Ptah a créé les dieux par la pensée et la parole, donnant chaque vie (ankh) et force de vie (ka), il était connu comme le dieu protecteur des artisans.


illustration La théogonie de Memphis
Cette version de la cosmogonie se présente comme la plus simple, puisqu'il n'y a qu'un unique dieu. Il a créé le monde par sa pensée (êtres, animaux, végétaux, etc.) puis leur a insufflé la vie par sa parole créatrice, en énumérant un par un le nom des éléments imaginés.

Ptah apparaît comme une momie, portant une calotte et saisissant un bâton avec les signes d'autorité, de vie et de stabilité.

La déesse à tête de lionne Sekhmet, « la puissante », était une féroce cracheuse de feu. Les pharaons ont souvent imploré son pouvoir et sa protection sur le champ de bataille. Parce que les fléaux étaient les messagers de Sekhmet, de nombreux rituels très stricts entouraient son culte pour la rendre heureuse et ainsi éviter son courroux.

On dit que c'est le Dieu solaire lui-même, en voyant le carnage causé par Sekhmet, qui pris le parti d'épargner les survivants. Il fait mélanger du sang humain avec du suc de mandragore et de la bière, le répand autour de la déesse qui à son réveil savoure, s'enivre et oublie ses victimes. Les offrandes viendraient de là.
 

Sokar

Dieu Sokar
Le dieu faucon Sokar était le patron du travail des métaux, ce qui l'a conduit à être parfois identifié à Ptah, un autre dieu artisan. Le plus important est que Sokar était une divinité du cimetière associée aux cérémonies mortuaires. Sa fonction principale était la purification des morts. Lorsqu'un pharaon mort renaissait parmi les dieux en sortant d'un œuf, c'est Sokar qui fendait la coquille avec un harpon.

Puis un autre dieu faucon, Horus, emportait les morts dans le bateau de Sokar jusqu'au jugement. Dans le monde souterrain, Sokar régnait sur le désert à travers lequel passait le dieu soleil, , aux quatrième et cinquième heures de la nuit.
 

Néfertem

Nefertem
Bien que Sekhmet soit une déesse féroce, elle avait aussi un aspect maternel. Son fils, qu'elle a eut avec Ptah, était Néfertem, le dieu du lotus. Il est représenté par le lotus bleu qui a germé des eaux primordiales pendant la création ; des pétales du lotus émergea le soleil. Néfertem devint la divinité du parfum. Adoré à Memphis, il apparaît souvent comme un homme avec une fleur de lotus sur la tête ou comme un enfant assis sur un lotus.


 


Cet article a été récemment mis à jour pour la dernière fois le 31 Décembre 2018. Il est à jour.