Amon-Rê

Amon
Amon apparaît comme l'un des dieux de l'Ogdoade d'Hermopolis : quatre paires de dieux masculins et féminins personnifiant les forces primordiales. Son nom signifie « caché » et il était invisible, apparaissant peut-être à l'origine dans la mythologie égyptienne en tant que dieu du vent. Même d'autres divinités ne pouvaient pas percevoir sa vraie forme.

Amon n'apparaît que quelques fois pendant l'Ancien Royaume. Au cours de l'histoire, il a pris de l'importance dans la ville de Thèbes jusqu'au Nouvel Empire, où il est devenu roi des dieux et dieu en chef de l'Égypte.

 
 

Comment Amon est devenu Amon-Rê

À Thèbes, Amon a été associé au dieu soleil Rê, un phénomène courant dans la mythologie égyptienne. Ainsi, le soleil () devint la manifestation visible du dieu caché (Amon).

Amon-Rê devint la forme combinée du « dieu caché » Amon et du dieu soleil . Ce nouveau dieu était initialement vénéré à Thèbes mais au cours du Nouvel Empire, il devint le dieu principal de l’Égypte : l’être suprême.

D'habitude, les artistes le montraient sous la forme d'un homme portant une haute couronne de plumes blanches, mais ils lui donnaient parfois la tête d'un bélier à cornes bouclées ou la forme d'un lion à tête de bélier. Quand il apparaît avec un pénis en érection, il est Amon Kamoutef (« taureau de sa mère »), soulignant son rôle de dieu qui s'est engendré et a incarné la fertilité.

Amon-Rê était célébré en tant que roi des dieux et en tant que dieu créateur. Les pauvres lui ont également demandé de l'aide en raison de son pouvoir.

En tant que , il parcourait le ciel et les enfers, provoquant le lever et le coucher du soleil.

Pendant très longtemps on a cru que la religion égyptienne était monothéiste et que le dieu unique était Amon-Rê.

Amon, le père du Pharaon

Amon et Ramses III
Amon donnant sa bénédiction à Ramses III
Désireuse de souligner la légitimité de sa revendication du trône, la femme pharaon Hatchepsout consigna sa conception par Amon. Un jour, Amon a annoncé aux dieux qu'il créerait une fille pour diriger l'Égypte. La mère de cet enfant serait la plus belle femme du monde, Ahmes-Néfertary, la femme de Thutmôsis I. Alors Thot a annoncé le nom de l'enfant : Hatchepsout.

Cette nuit-là, Ahmès a reçu un visiteur qu'elle croyait être son mari. Alors que le palais s'emplissait du parfum du corps d'Amon, il imprégna Ahmès. Khnoum et la déesse Heket ont donné vie, force, santé, dignité et beauté incomparable au bébé. En présence des dieux, Hatchepsout fut embrassé par son père divin.

Hatchepsout est connue pour être la première grande femme dont l'histoire ait gardé le nom.

La Création par Amon

Plusieurs mythes expliquent le rôle d'Amon dans la création. Dans l'un, Amon était l'un des huit dieux existant dans les eaux primordiales. Ils sont morts après avoir créé l'univers, mais ont continué d'influencer le cycle solaire et les inondations du Nil.

Un autre mythe veut qu'Amon pense à l'existence avant de fabriquer l'œuf dont il est issu. Il apparaît également comme l'oie divine qui a pondu l'œuf cosmique. Contrairement aux dieux de tous les autres mythes de la création égyptienne, Amon resta en dehors de sa création.

Voyage du jour et de la nuit

Chaque matin, commençait un voyage de 12 heures dans le bateau de jour. Au coucher du soleil, il descendait à l'ouest. De là, pendant 12 heures supplémentaires, il parcourait les eaux périlleuses du monde souterrain dans la barque de nuit. Le serpent monstrueux Apophis et d'autres forces du chaos ont tenté de contrecarrer ses progrès. Aidé par d'autres dieux, il échappa à ses ennemis et à la mort pour réapparaître à l'aube.

C'est ainsi que se perpétraient le cycle du jour et de la nuit. Mais l'une des plus grande peur des Égyptiens était que le temps s'arrête pendant la nuit et que le soleil ne se lève pas le lendemain matin.


Le règne d’Amon

Dieu Amon
Sous la XXIe dynastie, la souveraineté divine se pare de l’appareil et de la procédure de la royauté des hommes. Pour exprimer sa volonté, Amon intervient directement dans le réel en rendant des oracles. C’est ainsi qu’il assure la bonne gestion de ses biens. De plus en plus, Amon apparaît comme un dieu vivant, présent dans son temple de Karnak, régent temporel de l’Univers et du monde divin, et contrepartie active de sa forme primordiale enterrée à Médinet Habou, dont il assure le culte funéraire afin d’entretenir les puissances latentes du premier instant. Cette tendance se fait sentir dès l’époque ramesside.

Pour ses fidèles, Amon est réellement un roi régnant sur leur destin. Sur les linteaux des habitations de prêtres de la XXIe dynastie à Karnak, le cartouche divin remplace le cartouche royal. Heureux le défunt qui comme Ousirour peut emporter dans sa tombe un Décret royal pour Osiris et tous les dieux qui l’entourent signé d’Amon. Un papyrus du musée du Caire (N°18217) conserve la copie d’un décret-oracle d’Osiris qui s’engage, entre autres, à protéger et à nourrir les habitants des villes et nomes d’Égypte.

 
Retour à la catégorie : L'Égypte Antique



Cet article a été récemment mis à jour pour la dernière fois le 12 Mars 2019. Il est à jour.