Hathor

Hathor
Hathor
Hathor a joué de nombreux rôles, influencés pour la plupart par son identité de déesse de la fertilité. Cette déesse céleste unie à l’astre solaire est une jeune femme aux charmes resplendissants. Son nom signifiant « la demeure d'Horus », en tant que divinité céleste, elle était considérée comme la femme ou la mère de ce dieu. Elle était aussi la femme ou la fille de et, comme plusieurs autres déesses, s'est manifestée sous le nom du redoutable Oeil de Rê.

L'amour, la musique et la joie étaient tous sous le patronage de Hathor. La déesse s'est occupée de tous les aspects de la sexualité féminine, y compris de l'accouchement, et les Sept Hathors, les fées-marraines, faisaient la divination du destin d'un nouveau-né.

En tant que maîtresse de l'ouest, Hathor saluait l'âme des défunts lorsqu'elle entrait dans le monde souterrain.

Hathor a été représentée comme une femme portant des cornes et le disque solaire ou comme une vache. On l'appelle souvent la « déesse-vache ».

La mère du pharaon

Le pharaon, en tant que représentant terrestre d'Horus, s'appelait le « fils de Hathor ». Les représentations montrent la déesse – parfois comme une vache – offrant son lait au pharaon lorsqu'il était jeune enfant. Elle apparaît également dans un rôle protecteur, avançant à grands pas, le menton au sommet de la tête du roi adulte.

Comme Hathor était considérée comme la femme d'Horus, elle était également la femme du pharaon. Pour illustrer cela, quand Aménophis III s'identifia avec , son épouse prit le rôle de Hathor.

Horus étant le fils d'Isis, les déesses Isis et Hathor ont parfois été confondues. Hathor serait alors une autre représentation d'Isis, car dans la mythologie égyptienne les dieux sont polymorphes et ont plusieurs aspects.

La destruction de l'humanité

En vieillissant, a découvert que l'humanité complotait contre lui. Il a secrètement convoqué les dieux, mais les humains ont appris la réunion et se sont enfuis dans le désert. envoya son œil destructeur, en tant qu'Hathor, après eux. Hathor tua le peuple et devint la déesse lionne Sekhmet.

Pour l'empêcher de tuer tout le monde, renversa une immense quantité de bière colorée en rouge qui inondait les champs. La confondant avec du sang, Hathor en a tellement bu qu'elle ne pouvait plus chasser les humains. Avec Hathor apaisé, le reste de l'humanité a été sauvé. se retira dans le ciel à l'arrière de Nout.

Hathor, en tant que souveraine des terres désertiques, est aussi la « dame de la Turquoise », la précieuse gemme étant extraite des lointaines mines du désert du Sinaï.

La Dame de l'ivresse

Hathor la déesse vache
Bien que les anciens textes de sagesse égyptiens mettaient en garde contre les dangers de l’ivresse, l’alcool avait sa place dans leurs rituels. La déesse Hathor était surnommée « la dame de l'ivresse, de la jubilation et de la musique », ce qui pouvait être interprété comme un excès excessif lors de fêtes religieuses.

Certaines tombes représentent des scènes de banquets où les invités sont si saouls qu'ils vomissent. Même le pharaon a dansé pour Hathor, lui offrant des jarres de vin fabriqué spécialement pour elle, pour garder la déesse heureuse.

Un des souhaits d'un défunt était de prendre une collation, agréablement assis à l’ombre d’un arbre, sous la protection de la déesse-vache Hathor, dame de la joie.
 

La Dame de l'amour

Hathor était une déesse céleste d'une incroyable beauté. On l'appelait pour cela la « dame de l'amour ». Hathor était la déesse de la sexualité féminine et de la joie, la déesse de la fertilité.

Pour tous, elle était considérée comme une mère aimante. Mais c'était une déesse douce et terrible à la fois.

Une sagesse tardive attribue à Nout, mère divine de la Lumière, l’existence des bonnes épouses et à Hathor, la sensuelle, celle des femmes de mauvaise vie.

Hathor, dame de l’Amour et du plaisir, s'oppose parfois à Isis, la sage épouse et mère.



Lire la suite ...   


Navigation dans l'article :

 Début : Hathor

 2. La mère du pharaon

 3. La destruction de l'humanité

 4. La Dame de l'ivresse

 5. La Dame de l'amour


Pour visualiser cet article dans son intégralité vous pouvez le consulter sur l'adresse alternative suivante : Hathor


Retour à la catégorie : L'Égypte Antique



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le , il y a moins d'un an.