Geb et Nout

Dieu Geb
Une partie de l'Ennéade d'Heliopolis, Geb et Nout, sont les descendants de Shou (dieu de l'air) et Tefnout (déesse de l'eau), le premier couple divin créé par Atoum. Geb était le dieu de la terre. Des images de Geb le représentent comme un homme couché sur le côté, sous le corps étendu de sa sœur et épouse, Nout, le ciel.

Geb pourrait également être identifié avec l'oie divine qui a pondu l'œuf dont le soleil a éclos. L'oie est l'idéogramme de son nom, si bien qu'elle est devenue un symbole de prospérité. La succession d'un nouveau souverain était annoncée par quatre oies sauvages.

Le corps de Geb était la terre, ce qui le rendait responsable des tremblements de terre, mais aussi de la terre et de l'humidité, ce qui en faisait un dieu de la fertilité. Geb est l'un des quatre éléments qui formèrent le monde. Des plantes poussent de son corps, c'est la raison pour laquelle sa peau est de couleur verte.

Geb devint le premier roi mythique de l'Égypte et donna son nom au trône de pharaon qu'on appelait le « trône de Geb ». Geb régna ainsi sur la terre et désigna son fils, Osiris, pour lui succéder.

 

Nout

Nout
Nout recouvre Shou (dieu de l'air) et Geb
La mère des enfants de Geb s'appelait Nout, la déesse du ciel. Elle était sa propre sœur jumelle. Elle symbolise le firmament et fut considérée comme la mère de tous les astres. Son corps étoilé constituait la vaste voûte du ciel et elle aurait pu être à l'origine une déesse de la Voie lactée.

En tant que vache céleste (qui apporte la guérison), elle a porté le dieu soleil vieillissant Re dans le ciel quand il a abandonné la terre. On a également dit que le soleil était un enfant de Nout. Chaque soir, elle l'avalait. Il traversait son corps pour renaître d'elle chaque matin.

Selon les traditions, le corps de Nout se déploya au-dessus de la terre pour la protéger ; ses membres qui devaient toucher le sol symbolisent les quatre points cardinaux.
 

Leurs rôles dans le monde souterrain

Comme elle était symbolisée par un cercueil, Nout apparaît souvent sur les couvercles des sarcophages, s’étendant de manière protectrice sur la momie. Le cercueil symbolisait ainsi le corps de Nout, qui accueillait en elle le mort afin de pouvoir l'enfanter à nouveau. Elle tient un rôle important dans le culte des morts égyptien.

Elle est souvent représentée sortant d'un figuier sycomore pour offrir de la nourriture et de l'eau aux morts à leur arrivée. En tant que déesse qui a souvent donné naissance au soleil, elle a joué un rôle important dans le symbolisme de la résurrection.

Geb était considéré comme la tombe à laquelle les morts espéraient pouvoir s'échapper.

Nout donne naissance aux dieux

Une fois, Re a interdit à Nout d’accoucher pendant les 360 jours de l’année. Thot, qui était amoureux de Nout, a joué avec la Lune pour gagner assez de lumière pour créer cinq jours supplémentaires pour permettre à Nout de mettre au monde ses enfants. C'est ainsi que Nout, entre deux années, a donné naissance aux autres dieux. Une voix annonça que le premier-né, Osiris, serait un grand roi. Vint ensuite Seth, qui s’est arraché du ventre de sa mère. Les déesses Isis et Nephthys ont émergé en dernier.

Ces dieux sont tous liés au culte des morts égyptiens.

Au cours du Moyen Empire, le culte de Nout finit par se confondre avec celui de la déesse Hathor.



Lire la suite ...   


Navigation dans l'article :

 Début : Geb et Nout

 Nout

 Leurs rôles dans le monde souterrain

 Nout donne naissance aux dieux


Pour visualiser cet article dans son intégralité vous pouvez le consulter sur l'adresse alternative suivante : Geb et Nout


Retour à la catégorie : L'Égypte Antique



Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le 25 Janvier 2019, il y a moins d'un an.